Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Softube Transient Shaper
Photos
1/5

Test Softube Transient Shaper

Processeur de transitoires logiciel de la marque Softube

Écrire un avis ou Demander un avis
Shaper des attaques
8/10
Partager cet article

C’est à l’occasion du salon Winter NAMM 2015 en janvier dernier que l’éditeur suédois Softube a présenté son nouveau bébé, le Transient Shaper. Seulement deux semaines après, ce plug-in de traitement des transitoires était disponible à la vente. Softube ayant pour habitude de développer des plug-ins de haute volée sachant rester faciles d’accès, voyons si le dernier né saura être dans la même lignée que ses ainés…

Tech­nique­ment vôtre

Avant de rentrer dans le vif du sujet, faisons un petit détour du côté des consi­dé­ra­tions pure­ment tech­niques. Le Tran­sient Shaper est un plug-in VST 2/3, AU et AAX native et DSP compa­tible Mac (OS X 10.8 et plus) et PC (Windows 7 et 8). À l’ins­tar des autres produits de la marque, il néces­site l’uti­li­sa­tion d’un dongle iLok 2. Comme nous l’avons déjà évoqué lors d’un précé­dent article, ce système de protec­tion a ses avan­tages et ses incon­vé­nients. Cepen­dant, si vous êtes abso­lu­ment aller­gique à toute forme de dongle physique, sachez que Softube réflé­chit actuel­le­ment à l’adop­tion du récent dispo­si­tif proposé par Pace qui permet d’as­so­cier les auto­ri­sa­tions direc­te­ment à un ordi­na­teur et donc, de se passer de dongle. La partie n’est pas encore gagnée, mais sait-on jamais !

Concer­nant l’ins­tal­la­tion, la procé­dure est on ne peut plus simple. Il suffit de télé­char­ger l’ins­tal­leur sur le site de l’édi­teur puis de se lais­ser guider par ce dernier. Seul bémol, ce logi­ciel d’ins­tal­la­tion pèse plus d’un giga­oc­tet car ce dernier contient l’en­semble des plug-ins signés Softu­be… Cela peut paraître anec­do­tique, mais ceux qui travaillent sur une station portable équi­pée d’un petit disque dur SSD n’ap­pré­cie­ront que moyen­ne­ment la chose, surtout s’ils ne possèdent aucun autre produit de l’édi­teur suédois.

Bref, passons main­te­nant aux choses sérieuses !

Remise en forme

Softube Transient Shaper

Le Tran­sient Shaper est donc un proces­seur de tran­si­toires. Pour les deux du fond qui n’ont aucune idée de ce dont il s’agit, nous vous rappe­lons que ce type de trai­te­ment joue sur l’as­pect dyna­mique d’un son en propo­sant de régler indé­pen­dam­ment les niveaux d’at­taque et de sustain du signal audio. Le prin­ci­pal avan­tage de ces proces­seurs, compa­ra­ti­ve­ment à une gestion de la dyna­mique « clas­sique » via un compres­seur, est qu’ici l’ac­tion ne dépend pas d’un niveau seuil. 

Histo­rique­ment parlant, les proces­seurs de tran­si­toires sont d’une simpli­cité enfan­tine. D’ailleurs, le premier du genre, le fameux Tran­sient Desi­gner hard­ware du fabri­cant alle­mand SPL, ne compor­tait que deux poten­tio­mètres aux noms assez évoca­teurs : Attack et Sustain. Puis vinrent les nombreuses décli­nai­sons dans le monde numé­rique, avec à chaque fois un petit « plus » censé faire toute la diffé­rence, quand bien même cela irait à l’en­contre de la simpli­cité origi­nelle. À ce petit jeu, le Tran­sient Shaper de Softube apporte-t-il quelque chose de neuf ? C’est ce que nous allons voir… 

Punchy or not punchy

Avec son look très 80's qui rappel­lera aux moins jeunes le design d’un célèbre enre­gis­treur 4 pistes, le Porta One de Tascam pour ne pas le nommer, le Tran­sient Shaper semble très vite fami­lier.

Softube Transient Shaper

À droite de l’in­ter­face se trouvent deux gros potards somme toute clas­siques label­li­sés « Sustain » et « Punch ». Ces derniers offrent jusqu’à plus ou moins 20 dB d’ac­cen­tua­tion/atté­nua­tion. Ce qui est moins clas­sique en revanche, ce sont les switches virtuels placés en regard de ces poten­tio­mètres. En effet, le joujou de Softube offre la possi­bi­lité de travailler sur deux bandes distinctes. Ainsi, il est possible de cibler l’ac­tion du « Punch » ou du « Sustain » sur le haut du spectre, le bas du spectre, ou bien entendu sur la tota­lité du spectre. Si le concept du proces­seur de tran­si­toires multi­bande n’est pas nouveau en soi, il faut bien avouer qu’ici la chose est fich­tre­ment bien pensée tant la mise en œuvre est intui­tive.

Les switches trois posi­tions (Hi, Wide et Lo) permettent de rapi­de­ment cibler la zone voulue alors que le rota­tif « Cros­so­ver » offre une souplesse désar­mante en donnant la possi­bi­lité de fixer la démar­ca­tion entre le haut et le bas du spectre de 100 Hz à 4 kHz. À l’usage, la possi­bi­lité de jouer sur deux bandes de façon indé­pen­dante pour le sustain et pour l’at­taque est vrai­ment une très bonne chose. En effet, cela permet par exemple de faire percer un instru­ment dans le mix sans pour autant masquer tout le monde via un simple ajout de sustain dans le haut du spectre ; ou bien encore de calmer des tran­si­toires trop agres­sives sans reti­rer trop d’éner­gie au signal en bais­sant le « Punch » dans les aigus. Bref, c’est simple à mettre en œuvre et le résul­tat sonore est là. Bravo !

Autre joyeu­seté dispo­nible, le petit slider jaune allant de « Slow » à « Fast » qui permet d’ajus­ter le compor­te­ment du réglage de « Punch ». Plus vous irez vers un compor­te­ment rapide et plus l’ac­tion sur l’at­taque du signal sera agres­sive. À l’in­verse, un compor­te­ment lent aura une action plus douce. De plus, ce slider s’avère extrê­me­ment effi­cace pour adap­ter le circuit de détec­tion à la nature des tran­si­toires du signal traité. En effet, « Fast » détec­tera plus faci­le­ment les tran­si­toires rapides des instru­ments au carac­tère percus­sif prononcé, alors que « Slow » permet­tra de ne manquer aucune des tran­si­toires d’un signal rela­ti­ve­ment doux à ce niveau. Encore une fois, c’est simple et perti­nent.

Le dernier poten­tio­mètre dispo­nible se nomme « Level » et offre bien évidem­ment la possi­bi­lité de régler le niveau sonore en sortie du plug-in de –48 dB à + 12 dB. Situé juste à sa gauche, un switch active le « soft clip­ping » en sortie qui ajoute une pointe de distor­sion au signal lorsque celui-ci tape dans le rouge. Sur le plan sonore, c’est une façon élégante de rajou­ter encore plus de poids aux tran­si­toires sans trop surchar­ger le niveau en sortie, toute mesure gardée bien évidem­ment.

Softube Transient Shaper

Pour finir, Softube nous grati­fie d’une excel­lente section consa­crée aux retours visuels. Cette dernière comprend non seule­ment un crête-mètre indiquant le niveau de sortie, mais égale­ment une LED virtuelle indiquant le « clip­ping » et surtout deux rangs de LEDs rela­tives aux chan­ge­ments de gain pour les bandes « Hi » et « Lo ». Tout ce beau monde est diable­ment pratique pour surveiller l’ac­ti­vité de la bête.

Avant d’en­chaî­ner avec notre habi­tuelle séance d’écoute, juste une petite remarque. À l’issu de notre test, le Tran­sient Shaper nous a paru on ne peut plus agréable et simple d’uti­li­sa­tion, le tout avec un rendu sonore toujours perti­nent. Le seul petit regret, c’est que nous aurions appré­cié la présence d’un réglage dry/wet afin de pouvoir plus faci­le­ment l’uti­li­ser comme un trai­te­ment paral­lèle. Ceci étant, ce n’est tout de même pas très compliqué de glis­ser une instance du plug-in sur une piste auxi­liaire afin de faire la chose « à l’an­cienne ». 

Sur le grill…

Les proces­seurs de tran­si­toires étant prin­ci­pa­le­ment employés sur des éléments percus­sifs, commençons avec une grosse caisse.

01 Kick dry
00:0000:24
  • 01 Kick dry 00:24
  • 02 Kick wet 1 00:24
  • 03 Kick wet 2 00:24
  • 04 Kick wet 3 00:24

Le premier sample corres­pond au signal source. Pour le deuxième, nous avons appliqué un trai­te­ment pour le moins dras­tique en dimi­nuant le punch en dessous de 100 Hz et en augmen­tant le sustain au-dessus. Notez que nous avons égale­ment poussé le niveau de sortie afin de provoquer volon­tai­re­ment le circuit de « clip­ping ». Le résul­tat est outran­cier, mais en utili­sa­tion paral­lèle, cela pour­rait être inté­res­sant.

Le troi­sième exemple illustre une utili­sa­tion plus réaliste avec un ajout de punch au-dessus de 700 Hz afin de récu­pé­rer le « clic » qui fera ressor­tir le son de ce kick, même sur de petites enceintes.

Enfin, sur le dernier sample, nous travaillons sur le corps du son en rajou­tant du punch en dessous de 700 Hz en mode « Slow ».

Passons main­te­nant à une caisse claire.

05 Snare dry
00:0000:24
  • 05 Snare dry 00:24
  • 06 Snare wet 1 00:24
  • 07 Snare wet 2 00:24

Comme d’ha­bi­tude, le premier extrait n’a aucun trai­te­ment. Le deuxième illustre un ajout de sustain dans le bas-médium ainsi qu’un surplus de punch sur tout le spectre, avec une dose de « clip­ping ». Le troi­sième, quant à lui, reprend quasi­ment les mêmes réglages à une excep­tion près, cette fois-ci le sustain est appliqué sur le haut du spectre.

Voyons ce que donne la bête sur des overheads…

08 Overheads dry
00:0000:24
  • 08 Overheads dry 00:24
  • 09 Overheads wet 1 00:24
  • 10 Overheads wet 2 00:24

Le premier extrait est notre réfé­rence. Pour le deuxième, nous avons travaillé de façon à faire ressor­tir le son de la pièce. C’est un peu exces­sif, mais encore une fois, lors d’une utili­sa­tion en paral­lèle, cela peut faire des merveilles. Enfin, sur le dernier extrait, nous avons pu calmer les tran­si­toires en dimi­nuant le punch sur l’en­semble du spectre en mode « Fast », tout en subli­mant la brillance avec un regain de sustain au-dessus de 1250 Hz.

La suite logique de tout ça, c’est bien entendu l’uti­li­sa­tion du Tran­sient Shaper sur tout un kit de batte­rie.

11 Drums dry
00:0000:24
  • 11 Drums dry 00:24
  • 12 Drums wet 00:24
  • 13 Drums crushed 00:24

Sur l’ex­trait « Drums_wet », nous avons cher­ché à rendre le kick plus perçant et la caisse claire plus grasse tout en adou­cis­sant les overheads mais en accen­tuant la brillance. Le résul­tat s’in­té­grera mieux dans un mix et permet­tra une écoute agréable, même sur les enceintes d’un laptop. L’exemple « Drums_crushed » est, comme son nom l’in­dique, beau­coup moins passe-partout. Ceci étant, un tel trai­te­ment sera inté­res­sant dans le cadre d’une utili­sa­tion en paral­lèle.

Voyons à présent ce que nous pouvons obte­nir sur une ligne de basse.

14 Bass dry
00:0000:18
  • 14 Bass dry 00:18
  • 15 Bass wet 1 00:18
  • 16 Bass wet 2 00:18

Pour « Bass_wet_1 », nous avons calmé l’at­taque du signal en dimi­nuant le punch au-dessus de 100 Hz tout en gonflant le corps et en augmen­tant le sustain du bas du spectre. Sur « Bass_wet_2 », nous avons pris le contre-pied de l’exemple précé­dent en cher­chant à accen­tuer le carac­tère de la prise origi­nale. Pour ce faire, nous avons simple­ment dimi­nué le sustain en dessous de 240 Hz tout en accen­tuant le punch dans la même zone fréquen­tielle.

Pour finir, nous avons testé l’en­gin sur une prise de voix.

17 Voix dry
00:0000:14
  • 17 Voix dry 00:14
  • 18 Voix wet 00:14

L’idée de la prise origi­nale était d’ob­te­nir quelque chose de léger et d’aé­rien. Afin d’am­pli­fier la chose, nous avons d’une part dimi­nué l’agres­si­vité des consonnes en retran­chant du punch en dessous de 860 Hz ; et d’autre part, augmenté le sustain dans le haut du spectre. Notez qu’ici, le mode « Slow » du circuit de détec­tion « Punch » a été déci­sif afin d’ob­te­nir un résul­tat probant. 

Conclu­sion

Voici donc venue l’heure du petit bilan. Le Tran­sient Shaper est une très belle réus­site tant il est agréable à utili­ser au quoti­dien, sans parler de ses quali­tés sonores irré­pro­chables. L’édi­teur suédois a su large­ment amélio­rer le concept de base des proces­seurs de tran­si­toires sans pour autant nuire à la simpli­cité d’uti­li­sa­tion. Si vous êtes à la recherche d’un plug-in du genre et que vous n’êtes pas fermés à l’idée de l’iLok, nous vous conseillons vive­ment de télé­char­ger la version d’éva­lua­tion car elle saura à coup sûr vous séduire.

Télé­char­gez les extraits sonores (format FLAC)

  • Softube Transient Shaper
  • Softube Transient Shaper
  • Softube Transient Shaper

 

8/10
Points forts
  • Facilité d’utilisation
  • Qualité sonore
  • Potentiel bien au-delà du processeur de transitoires lambda
  • Retours visuels
  • Clipping
Points faibles
  • iLok
  • Pas de réglage dry/wet
  • installeur de plus de 1 Go

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.