Softube Transient Shaper
+
Softube Transient Shaper

Transient Shaper, Processeur de transitoires logiciel de la marque Softube.

  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
test Shaper des attaques

Test du Softube Transient Shaper

  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail

C’est à l’occasion du salon Winter NAMM 2015 en janvier dernier que l’éditeur suédois Softube a présenté son nouveau bébé, le Transient Shaper. Seulement deux semaines après, ce plug-in de traitement des transitoires était disponible à la vente. Softube ayant pour habitude de développer des plug-ins de haute volée sachant rester faciles d’accès, voyons si le dernier né saura être dans la même lignée que ses ainés…

Techniquement vôtre

Avant de rentrer dans le vif du sujet, faisons un petit détour du côté des considérations purement techniques. Le Transient Shaper est un plug-in VST 2/3, AU et AAX native et DSP compatible Mac (OS X 10.8 et plus) et PC (Windows 7 et 8). À l’instar des autres produits de la marque, il nécessite l’utilisation d’un dongle iLok 2. Comme nous l’avons déjà évoqué lors d’un précédent article, ce système de protection a ses avantages et ses inconvénients. Cependant, si vous êtes absolument allergique à toute forme de dongle physique, sachez que Softube réfléchit actuellement à l’adoption du récent dispositif proposé par Pace qui permet d’associer les autorisations directement à un ordinateur et donc, de se passer de dongle. La partie n’est pas encore gagnée, mais sait-on jamais !

Concernant l’installation, la procédure est on ne peut plus simple. Il suffit de télécharger l’installeur sur le site de l’éditeur puis de se laisser guider par ce dernier. Seul bémol, ce logiciel d’installation pèse plus d’un gigaoctet car ce dernier contient l’ensemble des plug-ins signés Softube… Cela peut paraître anecdotique, mais ceux qui travaillent sur une station portable équipée d’un petit disque dur SSD n’apprécieront que moyennement la chose, surtout s’ils ne possèdent aucun autre produit de l’éditeur suédois.

Bref, passons maintenant aux choses sérieuses !

Remise en forme

Softube Transient Shaper

Le Transient Shaper est donc un processeur de transitoires. Pour les deux du fond qui n’ont aucune idée de ce dont il s’agit, nous vous rappelons que ce type de traitement joue sur l’aspect dynamique d’un son en proposant de régler indépendamment les niveaux d’attaque et de sustain du signal audio. Le principal avantage de ces processeurs, comparativement à une gestion de la dynamique "classique" via un compresseur, est qu’ici l’action ne dépend pas d’un niveau seuil. 

Historiquement parlant, les processeurs de transitoires sont d’une simplicité enfantine. D’ailleurs, le premier du genre, le fameux Transient Designer hardware du fabricant allemand SPL, ne comportait que deux potentiomètres aux noms assez évocateurs : Attack et Sustain. Puis vinrent les nombreuses déclinaisons dans le monde numérique, avec à chaque fois un petit "plus" censé faire toute la différence, quand bien même cela irait à l’encontre de la simplicité originelle. À ce petit jeu, le Transient Shaper de Softube apporte-t-il quelque chose de neuf ? C’est ce que nous allons voir… 

Punchy or not punchy

Avec son look très 80's qui rappellera aux moins jeunes le design d’un célèbre enregistreur 4 pistes, le Porta One de Tascam pour ne pas le nommer, le Transient Shaper semble très vite familier.

Softube Transient Shaper

À droite de l’interface se trouvent deux gros potards somme toute classiques labellisés "Sustain" et "Punch". Ces derniers offrent jusqu’à plus ou moins 20 dB d’accentuation/atténuation. Ce qui est moins classique en revanche, ce sont les switches virtuels placés en regard de ces potentiomètres. En effet, le joujou de Softube offre la possibilité de travailler sur deux bandes distinctes. Ainsi, il est possible de cibler l’action du "Punch" ou du "Sustain" sur le haut du spectre, le bas du spectre, ou bien entendu sur la totalité du spectre. Si le concept du processeur de transitoires multibande n’est pas nouveau en soi, il faut bien avouer qu’ici la chose est fichtrement bien pensée tant la mise en œuvre est intuitive.

Les switches trois positions (Hi, Wide et Lo) permettent de rapidement cibler la zone voulue alors que le rotatif "Crossover" offre une souplesse désarmante en donnant la possibilité de fixer la démarcation entre le haut et le bas du spectre de 100 Hz à 4 kHz. À l’usage, la possibilité de jouer sur deux bandes de façon indépendante pour le sustain et pour l’attaque est vraiment une très bonne chose. En effet, cela permet par exemple de faire percer un instrument dans le mix sans pour autant masquer tout le monde via un simple ajout de sustain dans le haut du spectre ; ou bien encore de calmer des transitoires trop agressives sans retirer trop d’énergie au signal en baissant le "Punch" dans les aigus. Bref, c’est simple à mettre en œuvre et le résultat sonore est là. Bravo !

Autre joyeuseté disponible, le petit slider jaune allant de "Slow" à "Fast" qui permet d’ajuster le comportement du réglage de "Punch". Plus vous irez vers un comportement rapide et plus l’action sur l’attaque du signal sera agressive. À l’inverse, un comportement lent aura une action plus douce. De plus, ce slider s’avère extrêmement efficace pour adapter le circuit de détection à la nature des transitoires du signal traité. En effet, "Fast" détectera plus facilement les transitoires rapides des instruments au caractère percussif prononcé, alors que "Slow" permettra de ne manquer aucune des transitoires d’un signal relativement doux à ce niveau. Encore une fois, c’est simple et pertinent.

Le dernier potentiomètre disponible se nomme "Level" et offre bien évidemment la possibilité de régler le niveau sonore en sortie du plug-in de -48 dB à + 12 dB. Situé juste à sa gauche, un switch active le "soft clipping" en sortie qui ajoute une pointe de distorsion au signal lorsque celui-ci tape dans le rouge. Sur le plan sonore, c’est une façon élégante de rajouter encore plus de poids aux transitoires sans trop surcharger le niveau en sortie, toute mesure gardée bien évidemment.

Softube Transient Shaper

Pour finir, Softube nous gratifie d’une excellente section consacrée aux retours visuels. Cette dernière comprend non seulement un crête-mètre indiquant le niveau de sortie, mais également une LED virtuelle indiquant le "clipping" et surtout deux rangs de LEDs relatives aux changements de gain pour les bandes "Hi" et "Lo". Tout ce beau monde est diablement pratique pour surveiller l’activité de la bête.

Avant d’enchaîner avec notre habituelle séance d’écoute, juste une petite remarque. À l’issu de notre test, le Transient Shaper nous a paru on ne peut plus agréable et simple d’utilisation, le tout avec un rendu sonore toujours pertinent. Le seul petit regret, c’est que nous aurions apprécié la présence d’un réglage dry/wet afin de pouvoir plus facilement l’utiliser comme un traitement parallèle. Ceci étant, ce n’est tout de même pas très compliqué de glisser une instance du plug-in sur une piste auxiliaire afin de faire la chose "à l’ancienne". 

Sur le grill…

Les processeurs de transitoires étant principalement employés sur des éléments percussifs, commençons avec une grosse caisse.

01 Kick dry
00:0000:24
  • 01 Kick dry 00:24
  • 02 Kick wet 1 00:24
  • 03 Kick wet 2 00:24
  • 04 Kick wet 3 00:24

Le premier sample correspond au signal source. Pour le deuxième, nous avons appliqué un traitement pour le moins drastique en diminuant le punch en dessous de 100 Hz et en augmentant le sustain au-dessus. Notez que nous avons également poussé le niveau de sortie afin de provoquer volontairement le circuit de "clipping". Le résultat est outrancier, mais en utilisation parallèle, cela pourrait être intéressant.

Le troisième exemple illustre une utilisation plus réaliste avec un ajout de punch au-dessus de 700 Hz afin de récupérer le "clic" qui fera ressortir le son de ce kick, même sur de petites enceintes.

Enfin, sur le dernier sample, nous travaillons sur le corps du son en rajoutant du punch en dessous de 700 Hz en mode "Slow".

Passons maintenant à une caisse claire.

05 Snare dry
00:0000:24
  • 05 Snare dry 00:24
  • 06 Snare wet 1 00:24
  • 07 Snare wet 2 00:24

Comme d’habitude, le premier extrait n’a aucun traitement. Le deuxième illustre un ajout de sustain dans le bas-médium ainsi qu’un surplus de punch sur tout le spectre, avec une dose de "clipping". Le troisième, quant à lui, reprend quasiment les mêmes réglages à une exception près, cette fois-ci le sustain est appliqué sur le haut du spectre.

Voyons ce que donne la bête sur des overheads…

08 Overheads dry
00:0000:24
  • 08 Overheads dry 00:24
  • 09 Overheads wet 1 00:24
  • 10 Overheads wet 2 00:24

Le premier extrait est notre référence. Pour le deuxième, nous avons travaillé de façon à faire ressortir le son de la pièce. C’est un peu excessif, mais encore une fois, lors d’une utilisation en parallèle, cela peut faire des merveilles. Enfin, sur le dernier extrait, nous avons pu calmer les transitoires en diminuant le punch sur l’ensemble du spectre en mode "Fast", tout en sublimant la brillance avec un regain de sustain au-dessus de 1250 Hz.

La suite logique de tout ça, c’est bien entendu l’utilisation du Transient Shaper sur tout un kit de batterie.

11 Drums dry
00:0000:24
  • 11 Drums dry 00:24
  • 12 Drums wet 00:24
  • 13 Drums crushed 00:24

Sur l’extrait "Drums_wet", nous avons cherché à rendre le kick plus perçant et la caisse claire plus grasse tout en adoucissant les overheads mais en accentuant la brillance. Le résultat s’intégrera mieux dans un mix et permettra une écoute agréable, même sur les enceintes d’un laptop. L’exemple "Drums_crushed" est, comme son nom l’indique, beaucoup moins passe-partout. Ceci étant, un tel traitement sera intéressant dans le cadre d’une utilisation en parallèle.

Voyons à présent ce que nous pouvons obtenir sur une ligne de basse.

14 Bass dry
00:0000:18
  • 14 Bass dry 00:18
  • 15 Bass wet 1 00:18
  • 16 Bass wet 2 00:18

Pour "Bass_wet_1", nous avons calmé l’attaque du signal en diminuant le punch au-dessus de 100 Hz tout en gonflant le corps et en augmentant le sustain du bas du spectre. Sur "Bass_wet_2", nous avons pris le contre-pied de l’exemple précédent en cherchant à accentuer le caractère de la prise originale. Pour ce faire, nous avons simplement diminué le sustain en dessous de 240 Hz tout en accentuant le punch dans la même zone fréquentielle.

Pour finir, nous avons testé l’engin sur une prise de voix.

17 Voix dry
00:0000:14
  • 17 Voix dry 00:14
  • 18 Voix wet 00:14

L’idée de la prise originale était d’obtenir quelque chose de léger et d’aérien. Afin d’amplifier la chose, nous avons d’une part diminué l’agressivité des consonnes en retranchant du punch en dessous de 860 Hz ; et d’autre part, augmenté le sustain dans le haut du spectre. Notez qu’ici, le mode "Slow" du circuit de détection "Punch" a été décisif afin d’obtenir un résultat probant. 

Conclusion

Voici donc venue l’heure du petit bilan. Le Transient Shaper est une très belle réussite tant il est agréable à utiliser au quotidien, sans parler de ses qualités sonores irréprochables. L’éditeur suédois a su largement améliorer le concept de base des processeurs de transitoires sans pour autant nuire à la simplicité d’utilisation. Si vous êtes à la recherche d’un plug-in du genre et que vous n’êtes pas fermés à l’idée de l’iLok, nous vous conseillons vivement de télécharger la version d’évaluation car elle saura à coup sûr vous séduire.

Téléchargez les extraits sonores (format FLAC)

  • Softube Transient Shaper
  • Softube Transient Shaper
  • Softube Transient Shaper

 

Notre avis :
Points forts Points faibles
  • Facilité d’utilisation
  • Qualité sonore
  • Potentiel bien au-delà du processeur de transitoires lambda
  • Retours visuels
  • Clipping
  • iLok
  • Pas de réglage dry/wet
  • installeur de plus de 1 Go
À propos de nos tests
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Pin it
  • Mail