Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Audio Modeling The Viola
Photos
1/16

Test du violon alto virtuel Sample Modeling The Viola

Violon ou alto virtuel de la marque Audio Modeling

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public : 129 € HT
test
32 réactions
Voilà Viola
8/10
Award Innovation 2016
Partager cet article

On l’espérait, c’est chose faite. Après sa série d’instruments virtuels consacrée aux cuivres et bois, voici que Sample Modeling s’attaque aux cordes. En commençant par l’alto solo, et ce sans apparemment plus un iota d’échantillonnage, uniquement à base de modélisation.

Parmi les instru­ments de l’or­chestre, les cordes solo restent encore les éléments les plus compliqués à repro­duire, tant les diffé­rentes versions jusque-là propo­sées par les diffé­rents éditeurs, si elles ont toutes des quali­tés indé­niables, montrent aussi des manques qui se font parfois cruel­le­ment ressen­tir. Diffé­rentes approches ont pu ainsi être propo­sées, de l’échan­tillon­nage pur et dur à la concep­tion repo­sant sur des phrases pré-enre­gis­trées, dont on modi­fiera le point de lecture, la hauteur, le rythme, etc. On trou­vera sur Audio­fan­zine, dans l’ordre de publi­ca­tion les tests de Gypsy d’East West (pour le violon solo, un peu hors caté­go­rie, certes…) ou le Solo Violin du même éditeur, et devrait arri­ver rapi­de­ment le Nocturne Violin d’Or­ches­tral Tools. J’ai mis de côté volon­tai­re­ment les instru­ments inclus dans les banques d’or­chestre complet, leur desti­na­tion n’étant pas la même que celle d’un instru­ment dédié (pour trou­ver les tests des banques effec­tués par votre servi­teur, desti­na­tion cette page).

Concer­nant les autres produits non testés ou non réper­to­riés, on en trouve chez tous les éditeurs, de (liste non exhaus­tive) 8Dio avec ses Solo Violin et Cello Desi­gners (phrases), à VSL, en passant par Kirk Hunter, Ember­tone (et ses Blackus Cello, Fischer Viola et Fried­lan­der Violin au joli son), London Solo Strings de Big Fish Audio, les défunts Stra­di­vari et Gofriller de Garri­tan (une partie de l’équipe ayant créé ces instru­ments est chez Sample Mode­ling), Sere­nade pour Reak­tor (l’un des rares à employer la modé­li­sa­tion), Emotio­nal Cello de Best Service, les produits à venir chez VirHar­mo­nic, etc.

L’édi­teur Sample Mode­ling, asso­cié ou non à SWAM, a montré l’ef­fi­ca­cité de son approche, mêlant échan­tillon­nage et modé­li­sa­tion asso­ciés à leur tech­nique maison d’ali­gne­ment harmo­nique et à d’autres raffi­ne­ments (voir quelques expli­ca­tions ici et ). Et voici qu’il se lance dans ce que l’on atten­dait avec une rela­tive impa­tience, les instru­ments à cordes de l’or­chestre, en commençant par l’alto. Autre surprise, vu le faible poids du logi­ciel, il semble que les quelques échan­tillons norma­le­ment présents dans les précé­dents produits de l’édi­teur aient disparu pour ne lais­ser la place qu’à la modé­li­sa­tion…

Intro­du­cing Sample Mode­ling The Viola

Après l’achat sur le site de l’édi­teur, on récu­père le logi­ciel (toujours fourni en 32 bits et 64 bits pour Mac à partir d’OS 10.6 et Windows à partir de Windows 7, merci pour les posses­seurs de « vieilles » bécanes). Le logi­ciel ne pèse quasi­ment rien (10 Mo et quelques), on peut donc l’ins­tal­ler très rapi­de­ment et l’au­to­ri­ser tout aussi vite (via l’in­ter­face du plug). On dispose de deux numé­ros de série, permet­tant donc une utili­sa­tion sur deux ordi­na­teurs diffé­rents ; l’ac­ti­va­tion/désac­ti­va­tion d’une bécane se fait en ligne, ce qui fait que si l’un de vos ordis fait défaut pour une raison ou une autre, il n’y aura aucun problème pour le désac­ti­ver et récu­pé­rer la licence, ce dont devraient s’ins­pi­rer tous les déve­lop­peurs qui demandent encore de désac­ti­ver la licence à partir d’un ordi­na­teur qui ne fonc­tionne plus (coucou iLok…).

Sample Modeling The Viola : 01 The Viola

Un petit souci est apparu sur nos systèmes, et il semble qu’il soit aussi constaté chez de très rares utili­sa­teurs, en fait un seul en plus de moi à l’heure de l’ins­tal­la­tion (les confi­gu­ra­tions ne sont pas les mêmes, les logi­ciels non plus). Sur le MacBook Pro, impos­sible de faire monter le plug dans Logic (la STAN quitte alors que The Viola a bien passé la vali­da­tion AU), tandis que sur le MacPro (même OS, mêmes versions des logi­ciels), il n’y a aucun problème. Bizar­re­ries de l’in­for­ma­tique. Le déve­lop­peur a trouvé très rapi­de­ment une solu­tion, et le problème a disparu. À l’heure de la publi­ca­tion de ce test, la version de The Viola propo­sée au télé­char­ge­ment ne devrait provoquer aucun problème.

On en profite pour saluer ici la qualité globale du logi­ciel maison, SWAM, déve­loppé quand l’édi­teur a choisi de quit­ter la plate­forme Kontakt, et qui a toujours été d’une stabi­lité exem­plaire. Et son évolu­tion en SWAM Engine S, celui à l’œuvre ici, dans le but de créer des instru­ments à cordes (S pour Strings ?). Sont instal­lés un plug-in Audio Unit et, de façon plus rare dans le monde logi­ciel (la plupart du temps, c’est plutôt dans l’autre sens que ça se passe, de façon plus ou moins cachée, d’ailleurs), un alias VST dans le dossier VST qui renvoie au plug… Audio Unit. Rassu­rez-vous, cela fonc­tionne (sauf dans le Patch­Work de Blue Cat Audio, par exemple).

En action

On retrouve l’in­ter­face bien connue du logi­ciel, d’abord la page prin­ci­pale, et l’on commen­cera par char­ger l’un des trois présets de commande : chacun d’eux permet de défi­nir comment pilo­ter The Viola, direc­te­ment depuis un clavier de commande MIDI, ou avec l’aide supplé­men­taire d’un contrô­leur à souffle (comme le Yamaha BC3, la clé USB TECon­trol ou le USB MIDI Breath and Bite Control­ler de TE Control ou encore le très onéreux hb1 MIDI Breath Station de Horn­berg Research), ou depuis un contrô­leur à vent MIDI (Akai EWI, Yamaha WX5, etc.).

Une fois le type de contrô­leur choisi (et donc le CC MIDI qui contrô­lera la dyna­mique, CC7 ou 11 pour les pédales, ou CC2 pour les contrô­leurs à vent/souffle), on choi­sira l’un des 20 instru­ments modé­li­sés (A de 1 à 3, B de 1 à 2, chacun en version stéréo et mono), et le type de jeu, que l’on peut aussi choi­sir via KeyS­witch (le logi­ciel en fait grand usage, nous y revien­drons) : Bow, à l’ar­chet, Pizzi­cato ou Col Legno (avec le bois de l’ar­chet). Cette dernière arti­cu­la­tion pourra être utili­sée _battuto_ (en frap­pant la corde) ou _tratto_ (en effec­tuant le mouve­ment natu­rel de l’ar­chet). Voici quelques exemples de ces trois arti­cu­la­tions :

00:0000:00
Sample Modeling The Viola : Bow

On défi­nit ensuite la façon dont l’ar­chet sera « utilisé » (chan­ge­ment auto­ma­tique du sens de l’ar­chet, dit poussé-tiré) pour le type de jeu Bow, en fonc­tion du CC choisi pour l’ex­pres­sion, selon trois modes, Expres­sion, Bipo­lar et Bowing. Le premier mode réagit en accord avec le réglage Mini­mum Value de la page de mapping MIDI, Bipo­lar fixe la valeur de base à 63, et le sens chan­gera en fonc­tion de la valeur infé­rieure ou supé­rieure, tandis que Bowing réagit à la vitesse même du mouve­ment du contrô­leur MIDI (pédale, molette, ruban, pad X-Y, fader, etc.). Dans les autres contrôles, on trouve BowPres­sure, du plus doux aux effets appuyés de crin sur la corde, Bow/Pizz Pos, qui déter­mine la distance de jeu par rapport au cheva­let et Pizzi­ca­to­Tone qui permet de varier le son du pince­ment. Un bouton Con Sordino permet d’ac­ti­ver la modé­li­sa­tion de l’ef­fet.

On enten­dra dans l’exemple suivant quelques varia­tions de ces derniers contrôles :

00:0000:00
Sample Modeling The Viola : Options

On passe ensuite aux huit boutons nommés Multi-State par l’édi­teur, qui sont aussi mappés sur les KeyS­witches (la dispo­si­tion et l’ac­tion de ceux-ci sont détaillées dans la charte four­nie en fin de manuel), et qui permettent, comme leur nom l’in­dique, de sélec­tion­ner plusieurs varia­tions d’une même fonc­tion ou modi­fi­ca­tion du compor­te­ment sonore. Parmi les huit fonc­tions, on notera, à mon avis, les plus impor­tants que sont les réglages de la poly­pho­nie (avec plusieurs compor­te­ment mono, la possi­bi­lité de choi­sir une duopho­nie avec choix des cordes et un mode Auto qui gère les attri­bu­tions de notes, toujours deux… auto­ma­tique­ment). On peut les modi­fier à la volée grâce à diverses combi­nai­sons de KeyS­witches. Ou encore le Tremolo proposé selon deux vitesses (réglables dans la page Options), le Porta­mento réagis­sant à la vélo­cité ou à un contrô­leur MIDI, la produc­tion d’har­mo­niques (Off, premier, second harmo­niques). Les autres possi­bi­li­tés concernent la posi­tion de la main gauche sur le manche, la posi­tion de l’ar­chet lors de l’ar­rêt de la note, la sélec­tion du poussé ou du tiré pour le jeu stac­cato, etc.

Viennent ensuite des modi­fi­ca­tions propres aux carac­té­ris­tiques physiques de l’ins­tru­ment, comme StringRes (réso­nance de la corde), BowNoise (bruit de l’ar­chet sur la corde), FreeS­trings (réso­nance sympa­thique des cordes à vide) et Sticki­ness (la propor­tion de colo­pha­ne…). Voici quelques exemples de diffé­rentes valeurs de ces réglages dans l’ordre :

00:0000:00

Options Galore

La page Options offre de trop nombreux réglages pour être tous détaillés ici. Mais on peut inter­ve­nir sur quasi­ment tout ce qui fera la produc­tion du son, et ce jusqu’au Micro­Tu­ning de chaque note afin de créer ses propres modes et/ou gammes, par centièmes de ton. Cette dernière procé­dure est astu­cieu­se­ment simpli­fiée, soit en dessi­nant le désac­cor­dage sur l’in­ter­face à la souris pour chaque note, soit en utili­sant une fonc­tion nommée Select Note Mode (SNM), en combi­nant le jeu des notes qui doivent être modi­fiées avec l’ac­tion de la pédale de sustain (qui ne sera donc plus utili­sée pour le Sustain/BowChange), la valeur appliquée étant alors celle réglée avec les faders de la section Micro­Tu­ning dispo­nibles dans cette page Options.

Sample Modeling The Viola : Mapping

Au menu des autres possi­bi­li­tés, sans trop détailler, on pourra agir sur la courbe de réponse des contrô­leurs, l’at­taque, l’ajout d’un accent au relâ­che­ment de la note, la vitesse ainsi que le seuil de passage de porta­mento en legato, la vitesse du vibrato, son côté pseudo-aléa­toire, la même chose pour le place­ment du doigt (donc la justesse) et celle de l’ar­chet, la vitesse et les modes de trémolo (avec synchro ou non, et accent possible tous les trois ou quatre coups d’ar­chet), les diffé­rents modes des KeyS­witches, les modes de détec­tion pour la poly­pho­nie, etc.

Comme si cela ne suffi­sait (le nombre de ressources à dispo­si­tion pour para­mé­trer son et expres­sion globale et en détail est assez impres­sion­nant…), on dispose enfin d’un page MIDI Mapping, qui permet d’as­si­gner 28 sources à autant de desti­na­tions via MIDI Learn, et pour la moitié d’entre elles avec bornage de la plage d’ac­tion du contrô­leur MIDI (voir la capture d’écran). Il est possible d’as­si­gner le même contrô­leur à plusieurs desti­na­tions, permet­tant par exemple d’aug­men­ter le taux de vibrato en fonc­tion de l’ex­pres­sion, etc. C’est très, très complet…

Pour finir, une petite relec­ture d’un bon vieux stan­dard :

00:0000:00

Bilan

The Viola est encore un exemple de confir­ma­tion, s’il en est besoin, de tout l’in­té­rêt de la modé­li­sa­tion physique pour la créa­tion d’ins­tru­ments expres­sifs et réalistes (même si l’on n’est pas sûr qu’il n’y ait pas une pointe d’échan­tillons quelque part, sans aucune garan­tie cepen­dant). Les vibra­tos, trémo­los non figés dans l’échan­tillon, les dyna­miques conti­nues, sans aucun à-coup, toutes les petites subti­li­tés sonores qui peuvent inter­ve­nir à n’im­porte quel moment dans la produc­tion du son, alors que l’échan­tillon par défi­ni­tion est enre­gis­tré une bonne fois pour toutes, sont quelques-uns des énormes avan­tages de l’uti­li­sa­tion de cette tech­nique. Sans parler de l’uti­li­sa­tion de diffé­rentes versions en super­po­si­tion, qui ne crée pas l’ha­bi­tuel problème de phase de l’échan­tillon­nage. Et nul doute que l’ins­tru­ment gagnera à être utilisé avec un des nouveaux « contrô­leurs » tels que le Conti­nuum Finger­board d’Ha­ken Audio ou le Seaboard Rise de Roli. La modé­li­sa­tion physique a aussi son corol­laire, c’est l’im­pres­sion de manque, on dirait en creux, de la véra­cité sonore, là où l’échan­tillon­nage, dans sa préci­sion « audio-photo­gra­phique » (désolé), donne un réalisme (pas une réali­té…) parfois plus convain­cant.

The Viola, malgré sa mani­feste réus­site, montre encore quelques défauts sur ce dernier point, mais l’on doit bien recon­naître que l’on est là face à un instru­ment très plai­sant à utili­ser, aux très nombreuses possi­bi­li­tés expres­sives qu’au­cune autre émula­tion à base d’échan­tillons ne peut égaler, et si son utili­sa­tion en instru­ment soliste (i.e. seul ou dans un cadre instru­men­tal restreint, dépouillé) peut révé­ler la source d’ori­gine (un logi­ciel plutôt qu’un instru­men­tiste), son utili­sa­tion en contexte plus fourni, par exemple pour doubler la voix supé­rieure d’un pupitre d’al­tos (atten­tion au respect de la masse sonore) dans un arran­ge­ment orches­tral ajou­tera un supplé­ment indé­niable. Voire dans un contexte plus pop ou jazz rock avec des trai­te­ments sonores (réverbe, délai, chorus, etc.), où, si l’on respecte le phrasé (ce qui est toujours le plus diffi­cile à faire…), l’ins­tru­ment fera ce qu’on lui demande de faire. C’est-à-dire en aucun cas rempla­cer un véri­table instru­men­tiste (pour le moment ?), mais en propo­ser une version virtuelle convain­cante.

On peut en tout cas lui décer­ner un Award Inno­va­tion, tant le travail fourni par les équipes de SWAM et Sample Mode­ling est impres­sion­nant en termes d’in­ter­face, de richesse de commandes et modi­fi­ca­tions. Nul doute que la voie est ouverte, et l’on attend les amélio­ra­tions et décli­nai­sons dans la famille du quatuor à cordes.

Télé­char­gez les extraits sonores (format FLAC)

  • Sample Modeling The Viola : 01 The Viola
  • Sample Modeling The Viola : Bow
  • Sample Modeling The Viola : ColLegno
  • Sample Modeling The Viola : Double
  • Sample Modeling The Viola : DoubleHold
  • Sample Modeling The Viola : Pizz
  • Sample Modeling The Viola : PizzBartok
  • Sample Modeling The Viola : Options
  • Sample Modeling The Viola : Mapping
  • Sample Modeling The Viola : KeySwitches
  • Sample Modeling The Viola : Infos

 

8/10
Award Innovation 2016
Points forts
  • Concept et réalisation
  • Nouveau SWAM Engine S
  • Implémentation très complète des différents réglages
  • Contrôle en temps réel de tous les « composants » du son
  • Encore une preuve de la pertinence de la modélisation
  • Parfois très convaincant...
Points faibles
  • ...Parfois moins convaincant
  • Dureté des attaques
  • Manque de largeur dans le son
  • Timbre trop régulier sur dynamiques différentes
  • Peut être très gourmand

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.