Bien débuter
Forums thématiques Bien débuter
  • Augmenter ou diminuer la taille du texte
  • Imprimer
culture

Les instruments de la musique andine

Les musiques traditionnelles 12
  • Réagir
  • 8 réactions
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Si l'article précédent vous a permis de repérer une musique relevant authentiquement de la tradition andine par sa structure, nous verrons dans celui-ci quelles clés peut nous fournir l'instrumentarium dans ce domaine.

Quels instruments doivent être joués, et comment

Je vous citais dans l'article précédent certains indices dans la structure des musiques andines qui permettaient de différencier une musique réellement traditionnelle de celles davantage prévues pour complaire au goût européen. Il en va de même pour l'instrumentarium authentiquement traditionnel et son utilisation qui diffèrent aussi de celui qui nous est souvent présenté comme tel. Si le charango ou la harpe andine ont atteint le statut de véritable instrument traditionnel, il ne peuvent en revanche pas être considérés comme pré-colombiens car les Incas ne connaissaient pas les instruments à cordes. Je ne parle évidemment même pas de certains arrangements avec guitares classiques et violons que l'on peut trouver sur certaines compilations de « musique inca »... Lors de la prestation d'un véritable ensemble indien, seuls les tambours peuvent jouer en même temps qu'une autre catégorie d'instrument : les différents types d'instruments ne jouent en général pas simultanément. Enfin, il faut savoir que les Indiens de l'Altiplano ne vouent pas la même affection que nous aux sons graves et favoriseront plutôt les aigus comme nous avons notamment pu le voir dans les exemples chantés des précédents articles. Même quand certains instruments disposent d'un registre grave, celui-ci n'est quasiment jamais exploité. 

Je vais profiter de la relative richesse de l'instrumentarium andin pour vous présenter les catégories utilisées pour classifier les instruments en général : les idiophones, les membraphones, les aérophones et les cordophones, une classification que je conserverai sans doute pour l'étude des prochains styles musicaux.

Idiophones

Les idiophones sont des instruments dont c'est la matière même dont ils sont constitués qui produit le son. Il n'y a pas énormément d'idiophones chez les Andins. On ne trouve pratiquement que les Chajchas, des sabots de chèvres ou de porcs montés en cercle sur un fil que l'on agite.

chajchasMembraphones

Les membraphones sont des instruments dont le son est produit par la mise en vibration d'une membrane tendue. Ils sont un peu plus nombreux que les idiophones dans la culture andine. Il y a le Huancar, un tambour formé par un morceau de tronc évidé, sur lequel est tendue une peau de lama.

huancarIl y a le tinya, un petit tambour qui présente la particularité d'avoir ses deux membranes rattachées l'une à l'autre. Ces dernières étaient à l'origine en peau de lama.

TinyaAérophones

Les aérophones sont des instruments dont le son est produit par la mise en vibration d'une colonne d'air. C'est dans cette catégorie que l'on trouve le plus grand nombre d'instruments traditionnels andins, dont leurs célèbres flûtes. Nous avons tout d'abord la Quena, flûte simple, dont l'embouchure n'est pas constituée d'un bec, mais d'une encoche. Elle peut être de tailles différentes, et comporte généralement de trois à six trous.

quenaOn trouve ensuite la fameuse flûte de Pan, appelée Antara en quechua, Siku en aymara et Zampoña en espagnol. Elles peuvent être en roseau ou en terre cuite.

antaraAprès les grandes stars de l'instrumentarium andin, on trouve également parmi les aérophones le Pututo, un nom qui désigne plutôt la trompe en général. Il peut s'agir d'une simple conque, souvent obtenue par le commerce avec les peuples côtiers, ou d'instruments en terre cuite dont la forme rappelle davantage notre cor de chasse.

pututo

On trouve également le Wakrapuku, un instrument fabriqué à partir de cornes de taureau découpées puis assemblées les unes aux autres. Cet instrument nous introduit déjà dans le domaine des apports espagnols, puisque les bovins étaient inconnus des Pré-Colombiens. 

wakrapukuLa tarka est une évolution de la flûte à bec européenne. C'est aussi l'un des exemples types d'instrument dont les Indiens négligent le registre grave dans leurs prestations traditionnelles, alors que c'est précisément dans ce registre que la tarka est employée dans les productions faites pour satisfaire le public européen. 

tarkaCordophones

Les cordophones sont des instruments dont le son est produit par la mise en vibration d'une ou plusieurs cordes. Comme déjà évoqué précédemment, les deux instruments à cordes emblématiques de la culture andine sont d'inspiration espagnole. Il s'agit du Charango et de la Harpe andine. Le charango est une petite guitare dont la caisse était à l'origine constituée de la carapace d'un tatou. Elle comporte 5 paires de cordes, chaque paire étant accordée sur une note particulière, selon des règles d'accordages très particulières (cf article 10).

charangoPour ce qui est de la harpe andine, elle possède entre 32 et 38 cordes, est accordée de manière pentatonique et peut être utilisée en marchant.

harpe andineC'est ici que nous achevons cette nouvelle série d'articles. Et la semaine prochaine, c'est vers le Brésil que nous mettrons le cap !

← Article précédent dans la série :
Les particularités musicales et rythmiques de la musique andine
Article suivant dans la série :
Introduction au Samba →
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail