Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Electro-Harmonix Flatiron Fuzz
Photos
1/25

Test Electro-Harmonix Flatiron Fuzz

Fuzz guitare de la marque Electro-Harmonix

Écrire un avis ou Demander un avis
Croiser le Fer
8/10
Partager cet article

En réponse à l'offre fleurissante des pédales boutique, depuis quelque temps, pour certains fabricants ayant fait date dans l'histoire de la 6 cordes, l'heure est à la refonte de modèles mythiques. Pourquoi ? Parce que telles des chips à l'ancienne, ça sent bon le temps où tout était fait main. Electro-Harmonix ne fait pas exception et après s'être attaqué à ses propres modèles, voici une réadaptation d'un circuit des années 70.

New York City Goodies

Flatiron 3 FX 1La Flati­ron Fuzz, en réfé­rence à un des symboles de New York, berceau d’Elec­tro-Harmo­nix, se pare d’une photo séri­gra­phiée assez cool sur sa face avant. Espé­rons que celle-ci ne subisse pas trop faci­le­ment les outrages du temps/chocs inhé­rents à une vie de pédale de guita­riste. Elle est livrée avec une pile et le son se triture via 3 réglages : Vol. – Filter – Drive, pas plus. Sur son site ou dans des démos vidéo, Elec­tro-Harmo­nix ne s’en cache pas et la décrit comme leur version de la RAT2 mais en mieux. La RAT est une pédale de la marque ProCo Sound produite à l’ori­gine vers la fin des années 70, une pédale avec un grain très saturé plus ou moins concur­rent de la Big Muff. Très appré­ciée, elle figure sur un grand nombre d’al­bums, de Radio­head à Metal­lica.

Côté réglages, le Filter est en fait un filtre coupe-haut qui va couper les médiums et les aigus progres­si­ve­ment en chan­geant la fréquence d’ac­tion. L’oreille préfé­rant les médiums et les aigus, cela donne une impres­sion de réduire le volume et la satu­ra­tion en faisant réap­pa­raitre les basses. Le Drive sature le signal assez progres­si­ve­ment de 0 à la moitié, mais après, l’aug­men­ta­tion est légère pour la 2e moitié de la course du potard. C’est un peu dommage, on aurait aimé que le gain augmente encore, jusqu’à pourquoi pas, un son vrai­ment très sale.

Nous avons testé avec une PRS Custom 22 bran­chée dans une tête Diezel Einstein, sur le canal clair avec les 3 EQ à 50 % pour lais­ser place au son de la pédale. Un mélange de SM57 devant et Audix D2 à l’ar­rière d’un haut-parleur Celes­tion V30.

RAT-IRON

flati­ron_light_dirt_cho
00:0001:33
  • flati­ron_light_dirt_cho01:33
  • flati­ron_all_12_o’clock00:51
  • flati­ron_all_max01:03
  • big_muff_flati­ron_rock_midtone_101:41
  • big_muff_lead_flati­ron_rhy_st_101:53

Flatiron 16 FXComme pour la RAT, la satu­ra­tion s’opère en hard clip­ping symé­trique, qui tranche dans l’onde sonore sans états d’âme et produit un son assez saturé. Ceci étant, nous l’avons trou­vée plus proche d’une satu­ra­tion d’am­pli, on sentira le côté fuzz une fois le Drive vrai­ment poussé. D’ailleurs, diffi­cile de ne pas la compa­rer à la star de la marque, la Big Muff. C’est moins sale, mais pas moins agréable. Nous avons été parti­cu­liè­re­ment séduit par un réglage avec peu de Drive. On obtient une sorte de son presque clair, juste un peu sale qui rappelle un vieil ampli doté d’un seul canal, pas destiné à satu­rer, mais qui, poussé trop fort, salit agréa­ble­ment le son. Comme une Blues Driver de Boss, on pourra l’uti­li­ser en boost de canal saturé, rajou­tant ainsi une réserve de gain à l’am­pli.

En micro simple, les ryth­miques funk jouées deman­dant de la dyna­mique y trouvent leur compte sans problème, restant à peine « dirt » sur des notes seules et satu­rant sur 2 ou 3 notes simul­ta­nées. Les arpèges pop/rock ressortent clai­re­ment et le tout réagit bien aux attaques de média­tor. Les attaques douces produisent un son presque clair et les attaques fortes saturent, c’est très musi­cal. Nous y avons ajouté un léger chorus en pédale de TC-Elec­tro­nic et le résul­tat est très plai­sant.

Flatiron 1 FXPassons au vif du sujet en augmen­tant les réglages. Tout au milieu, c’est déjà bien saturé et assez propre pour une fuzz. Le bas est très bien rendu, c’est puis­sant, idéal pour un gros rock ou du stoner. En augmen­tant encore le Filter le son devient plus aigu et il est plai­sant de remarquer que les basses appa­raissent sur des power chords et dispa­raissent sur des accords plus aigus, c’est encore une fois très musi­cal. Il ne fait aucun doute que la plupart des réglages trou­ve­ront leur place dans un mixage. Ni les basses, ni les médiums ne viennent gêner l’en­semble. Atten­tion toute­fois au filtre réglé très proche du maxi­mum qui, addi­tionné à une wah par exemple, risque de titiller un peu trop le tympan. Pour reve­nir à la compa­rai­son avec la Big Muff, nous les avons testés ensemble en jouant d’abord le même riff avec à peu près le même taux de satu­ra­tion et ensuite avec la Flati­ron en ryth­mique crunch et la Big Muff en lead. Mariage réussi !

Compa­rée à sa grande sœur (RAT2), le son est plus plein, plus gros, mais aussi plus faci­le­ment étouffé, la RAT2 étant plus médium, plus tran­chante. Le filtre semble couper les aigus plus tôt dans sa course. Notons d’ailleurs que sur la RAT, le Filter fonc­tionne à l’in­verse de la Flati­ron, rendant le son plus étouffé, plus grave avec le réglage au maxi­mum.

CONCLU­SION

D’après Elec­tro-Harmo­nix il s’agit de la même mais en mieux… de notre point de vue ce n’est pas vrai­ment le cas. Alors la Flati­ron Fuzz a-t-elle un inté­rêt ? Oui. C’est une très bonne pédale. Est-elle mieux que la RAT2 ? Non… Est-elle moins bien que la RAT2 ? Non plus. Étant un peu moins chère, elle en séduira peut-être certains par cet aspect, même si la RAT2 reste attrac­tive. Légè­re­ment diffé­rente de l’ori­gi­nale, elle se fera le parfait allié d’un Fender Twin Reverb ou d’un Peavey Clas­sic 30. Et si les utili­sa­teurs d’am­plis à haut niveau de gain en auront peut-être moins besoin, elle pourra quand même sauver des situa­tions où la tête chérie est intrans­por­table.

  • Flatiron 15 FX
  • Flatiron 3 FX 1
  • Flatiron 1 FX
  • Flatiron 16 FX
  • Flatiron 5 FX
  • Flat Fuzz 9 FX
  • Flatiron 4 FX 1
  • Flatiron 4 FX 2

 

8/10
Points forts
  • Qualité sonore
  • Potard Filter (EQ) très efficace
  • Palette sonore assez large
  • Look
  • Prix
  • Pas exactement une copie de RAT
Points faibles
  • Drive pas assez linéaire
  • Le filtre coupe les aigus un peu tôt
  • Il faut la rendre à la fin du test
  • DistopIA 2287 posts au compteur
    DistopIA
    AFicionado
    Posté le 30/05/2019 à 14:22:26
    En tant que grand amateur de Rat, je ne peux qu'apprécier, même si le grain est assez différent.
    De surcroît, elle gomme tout ce qui habituellement me déplaît dans le grain des PRS !
  • JepMetalway 1 post au compteur
    JepMetalway
    Nouvel AFfilié
    Posté le 30/05/2019 à 16:27:20
    Je trouvais que pour jouer du gros stoner bien énervé, c'était ultra efficace et changeait des classiques Big Muff sous stéroïdes !
  • Before_ 4516 posts au compteur
    Before_
    Squatteur d'AF
    Posté le 03/06/2019 à 07:10:41
    Ca sonne pas mal! mais j'ai déjà une RAT et une Muff :-D

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.