Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Bacchus BST-700B/M
Photos
1/15

Test de la guitare Bacchus BST-700B

Guitare de forme SC de la marque Bacchus appartenant à la série Global

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public : 830 € TTC
test
16 réactions
I'll be Bacchus
8/10
Partager cet article

Telle un Terminator en quête d'une vraie bonne suite au cinéma, la forme Stratocaster revient encore et toujours entre nos mains de guitaristes délicieusement conservateurs. Point de lassitude pourtant, les outsiders sérieux à la marque légendaire de Léo montrant de réels atouts pour attirer notre attention. Bacchus est une marque japonaise déclinant des modèles aux formes classiques inspirées par les canons du genre tout en proposant des originalité de bon ton, notamment au niveau des bois et de l'équipement.

Test de la guitare Bacchus BST-700B : I'll be Bacchus

Cette Bacchus BST-700B ne trompe personne jusque dans son nom de code : ST corres­pon­dant bien sûr à « Stra­to­cas­ter ». Le manche vissé en érable avec touche érable rappor­tée, la caisse en une pièce de frêne huilé, l’œillet de réten­tion au niveau des cordes de Si et Mi aigu, le vibrato en six points avec pontets moulés vintages et l’élec­tro­nique compo­sée de trois micros simple bobi­nage maison Bacchus, un volume, deux tona­li­tés et un sélec­teur cinq posi­tions repré­sentent les grandes inspi­ra­tions clas­siques.

20191108_124120Les 22 cases, le réglage de truss rod au talon façon Music Man et le poids ultra léger moder­nisent par contre la propo­si­tion de manière bien­ve­nue et placent cette guitare dans la caté­go­rie des instru­ments alliant la tradi­tion et la moder­nité. Quel plai­sir de ne pas avoir à démon­ter son manche pour régler le truss rod, calvaire bien connu des amateurs de Strats 60's. Les méca­niques en ligne de type Kluson inspirent confiance et le sillet en acry­lique semble bien taillé pour ne pas géné­rer de fric­tions abusives avec les cordes. La tige de vibrato adopte un angle peut-être un peu trop ouvert par rapport à la table et présente un jeu même lorsqu’elle est vissée à fond. Le cas du vibrato est proba­ble­ment celui qui va trahir la gamme de prix de cette Bacchus lors du test, son côté cheap inquiète quelque peu.

Les frettes sont très correc­te­ment finies, point souvent sujet à caution dans les strats-likes de cette tranche de tarifs. Le radius un peu mysté­rieu­se­ment quali­fié de « 210R » sur le site de Bacchus est en réalité un mix entre un radius vintage et un radius moderne ; au final il est de 8 pouces 27, rela­ti­ve­ment arrondi donc sans gêner outre mesure le jeu et surtout les bends. On peut donc se permettre une action un peu plus basse que sur les Strats 60's. Le sélec­teur de micros semble cheap lui aussi, très haut au niveau du bouchon, il pourra être avan­ta­geu­se­ment remplacé pour une meilleure réfé­rence. Rappe­lons que la qualité des guitares ne dépend pas du pays de fabri­ca­tion des instru­ments mais du cahier des charges. Ibanez réalise des très beaux modèles en Indo­né­sie dans les séries Premium alors que personne n’ignore la très mauvaise période de la deuxième moitié des années 2000 pour Gibson qui pour­tant fabrique aux USA. En l’oc­cur­rence, la série « Global Series » d’où provient cette Bacchus est fabriquée aux Philip­pines.

Passe ton Bacchus d’abord

20191108_124146À la prise en main, le poids étonne à nouveau. Vrai­ment très légère, elle ne pèsera que très peu sur votre épaule même lors de longues sessions de jeu. Les attaches cour­roie sont assez larges pour ne pas craindre la chute sous réserve de rester calme sur scène mais le style de la guitare ne se prête mani­fes­te­ment pas au thrash metal grind core équa­to­rial. Comme d’ha­bi­tude, l’achat de strap locks reste un impé­ra­tif incon­tour­nable pour ceux et ceusses voulant évacuer tout risque de chute. À vide, la sono­rité est assez brillante mais sait rester équi­li­brée. Les frettes ont un profil vintage et sont assez fines, vous aurez des sensa­tions à l’an­cienne ainsi qu’une très belle défi­ni­tion acous­tique des notes, même au delà de la 12e case sur les cordes graves. Un léger trémolo avec la tige de vibrato montre une tenue d’ac­cord médiocre, confir­mant l’im­pres­sion miti­gée de départ malgré la lubri­fi­ca­tion du sillet à l’huile de vase­line et une stabi­li­sa­tion des cordes opti­male. Le dos du corps montre déjà quelques traces dans le bois malgré le carac­tère neuf de l’ins­tru­ment, le frêne du modèle est en effet hyper tendre et la fini­tion huilée ne présente pas une protec­tion suffi­sante pour éviter les pocs. Cette guitare va donc vivre et se pati­ner comme une grande.

Bran­chons la bête dans un Colt de chez Ace Amps. Quelques effets de type réverbe et compres­sion pour les sons cleans, une enceinte 2×12 équi­pée d’Eminence Gover­nor et Man’O’­War un Shure SM57 dans une carte Focus­rite 18i8, le tout envoyé dans Cubase sans post EQ, vous commen­cez à connaître mes condi­tions de test (seul l’am­pli et l’en­ceinte peuvent chan­ger en fonc­tion de la guitare).

Nous allons explo­rer toutes les posi­tions de micros en son clair tout d’abord. Celles-ci sont clas­siques : aigu, aigu+­mi­lieu, milieu, milieu+­manche et enfin manche. Les sono­ri­tés sont convain­cantes tout en restant très clas­siques. Pas de surprise en clean, c’est bien une guitare de type Strat. Le rebondi des posi­tions inter­mé­diaires est bien présent pour le bonheur des funk­men, le micro aigu est assez sec et agres­sif sans être trop twangy, l’équi­libre géné­ral est bon. Très bon point pour le sustain, abso­lu­ment génial. Écou­tez ce petit Sol majeur à la fin de l’ex­trait audio, il dure très très long­temps.

clean­com­prev
00:0001:12

Les arpèges sont très flat­teurs et ne trahissent pas l’ins­pi­ra­trice. Les notes sont défi­nies et les bonnes impres­sions à vide se confirment. Le sustain fantas­tique en fin d’exemple démontre à nouveau la très bonne perfor­mance de réso­nance de l’ins­tru­ment.

clean­cho­rus
00:0000:52

En crunch poussé dans le style de Stevie Ray Vaughan, le rendu est très réussi. En posi­tion aigu et milieu c’est le para­dis du texan à bottes en cuir. L’at­taque est très bien rendue et montre une belle santé des micros Bacchus maison, assez défi­nis et au niveau de sortie ni trop faible, ni trop élevé. Belle pres­ta­tion en blues égale­ment, nuances et subti­li­tés sont au rendez-vous. Le jeu au volume est tota­le­ment possible avec un bon potard dont la course est tota­le­ment exploi­table. La fric­tion est agréable et aucune grosse résis­tance n’est à noter.

crunchSRV
00:0001:31
  • crunchSRV01:31
  • blues01:31

Nous allons bien entendu tester cette Bacchus en disto même si ce n’est pas son terrain de jeu favori. Elle ne rechigne toute­fois pas et en enclen­chant le canal saturé du Colt nous avons tout l’uni­vers anglais à dispo­si­tion. Ritchie Black­more, nous voilà ! Ce grand maître carac­té­riel arri­vait à sortir des sons d’une autre planète avec sa Strat, pourquoi une Bacchus n’y arri­ve­rait pas ? Utili­sa­tion du vibrato en moins pour cause de mauvaise tenue d’ac­cord en revan­che… En lead et avec plus de gain, on constate un buzz tota­le­ment normal sur des micros simple bobi­nage à conso­nance vintage. Ce buzz fait partie inté­grante du charme de ce genre de guitare, on y adhère ou pas, toute­fois avec une bonne gestion du potard de volume et une petite noise gate on arrive à nettoyer suffi­sam­ment le son pour un rendu assez propre. Encore mieux, mettez une pédale de volume dans la boucle d’ef­fets de votre ampli, vous aurez le silence total en temps réel !

dist
00:0001:31
  • dist01:31
  • lead01:30

La pièce finale dans le style de Deep Purple démontre un beau réalisme en utili­sa­tion en contexte. L’obé­dience strat n’est pas usur­pée et on se prend pour monsieur Mauvais Carac­tère sans aucun souci. Très joueuse, elle se laisse domp­ter sans diffi­culté. Son tirant de 10/46 d’ori­gine est de plus très flat­teur et évite aux ache­teurs de jouer sur des nouilles lors d’un test en maga­sin malgré l’amour de votre servi­teur pour le 9/42. Profi­tons-en pour rendre hommage aux micros, éter­nelle faiblesse de guitares parfois même très onéreuse. Défi­nis, réac­tifs au jeu au volume, il affichent une belle forme quels que soient les styles abor­dés et se placent dans la caté­go­rie rare des micros « qui ne sont pas de grande marque mais qu’on peut lais­ser quand même parce que ça le fait ».

piäce
00:0002:35

La Bacchus au doigt

La Bacchus BST-700B consti­tue une belle alter­na­tive pour ceux qui souhaitent une guitare clas­sique dans le style tout en dispo­sant d’élé­ments plus modernes pour faci­li­ter le jeu ou tout simple­ment sortir des sentiers battus. Que ce soit Maybach, Tokai ou Bacchus, ces firmes japo­naises en ont sous le capot pour convaincre d’éven­tuels acqué­reurs. La propo­si­tion est sérieuse et le tarif place l’ins­tru­ment de façon très correcte par rapport au reste du marché. Les petites réserves concer­nant la tenue d’ac­cord et le cheva­let existent mais à placer en regard du prix qui reste assez étudié. Livrée en housse, il faudra juste faire atten­tion aux marques dans le bois de la caisse qui vont appa­raître très rapi­de­ment. Ceci dit, combien de guita­ristes trouvent un charme fou aux guitares de type Strat qui vieillissent de belle façon ? Cette BST peut aussi servir de superbe base aux upgrades. Sans toucher aux micros Bacchus de très bonne tenue mais en chan­geant le sélec­teur de posi­tions, le cheva­let et éven­tuel­le­ment le sillet pour passer sur de l’os, elle devient une vraie fusée pour les amou­reux des sons cleans et crunchs des 70's. La plaque tortoise et l’es­prit géné­ral du modèle datent en effet la guitare dans cette période, ainsi que la fini­tion boisée natu­relle typique. Une  belle guitare au bon prix.

Un grand merci au maga­sin Hendrick Music de Blois pour le prêt de l’ins­tru­ment. Page Face­book

  • 20191108_124120
  • 20191108_124146
  • 20191108_124201
  • 20191108_124220
  • 20191108_124230
  • 20191108_124240
  • 20191108_124311
  • 20191108_124319
  • 20191108_124411
  • 20191108_124420
  • 20191108_124429
  • 20191108_124439
  • 20191108_124448
  • 20191108_124838

 

8/10
Points forts
  • Belle finition générale
  • Bois du corps en une pièce
  • Frettage très correct
  • Réglage de truss rod accessible
  • Micros Bacchus de bon aloi
  • Placement tarifaire convenable
  • Excellent sustain
Points faibles
  • Mauvaise tenue d'accord due à un vibrato cheap
  • Sélecteur de positions à changer
  • Sillet correct mais qui jure par son côté plastique
  • Bois du corps très tendre qui marque vite

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.