Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
IK Multimedia Amplitube 4
Photos
1/43

Test IK Multimedia Amplitube 4

Simulateur d'ampli/baffle logiciel pour guitare/basse de la marque IK Multimedia appartenant à la série Amplitube

Prix public : 149 € HT
Entre quatre yeux…
6/10
Partager cet article

Depuis le début de la MAO, la simulation d’ampli guitare/basse est un grand classique de l’audio virtuel.

S’il faut bien avouer que les premiers balbu­tie­ments dans le genre n’étaient pas fran­che­ment convain­cants, force est de consta­ter qu’à la faveur des progrès tech­no­lo­giques, cet état de fait n’est plus une fata­lité. En effet, ces dernières années ont vu éclore de nombreux plug-ins capables de trom­per l’oreille de plus d’un guita­riste et/ou ingé­nieur du son, d’au­tant plus lorsque le rendu est consi­déré au cœur d’un titre mixé. Et je ne vous parle même pas de l’au­di­teur lambda qui se retrouve benoî­te­ment mysti­fié face à ce type de subter­fuge. Bref, le marché de l’am­pli guitare logi­ciel a bien évolué et j’aime à croire que c’est notam­ment grâce à l’émer­gence de « petits déve­lop­peurs passion­nés » qui ont su donner du grain à moudre aux ténors du milieu. Si certains masto­dontes tardent à réagir (à quand un nouveau Guitar Rig monsieur Native Instru­ments ?), d’autres ne comptent pas se lais­ser grigno­ter des parts de marché sans sortir les grif­fes… Ce qui nous amène donc au sujet du jour : Ampli­tube quatrième géné­ra­tion, ou la réponse d’IK Multi­me­dia.

Mise au point…

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il me semble qu’une petite mise au point sur le modèle écono­mique d’Am­pli­tube s’im­pose. Entre la version 3 et la version 4, l’édi­teur italien n’est pas resté tota­le­ment les bras croi­sés. Outre la sortie plus ou moins régu­lière de nouvelles modé­li­sa­tions, le plus gros chan­ge­ment tient en la nais­sance du Custom Shop en 2011. Cette boutique virtuelle permet aux utili­sa­teurs de se consti­tuer une collec­tion d’am­plis/pédales/etc. à la carte, ce qui est somme toute une très bonne chose. Seule­ment voilà, avec la sortie de cette quatrième mouture, pas mal de clients actuels ou poten­tiels se retrouvent perdus lorsqu’il s’agit de savoir à quoi ils auront exac­te­ment droit comme « matos ». Pour clari­fier les choses, voici un petit topo de ce que vous obtien­drez en ache­tant la version 4 de base :

  • Si vous possé­dez Ampli­tube 3, vous conser­ve­rez toutes les anciennes modé­li­sa­tions et vous béné­fi­cie­rez de la nouvelle collec­tion d’am­pli « Clas­sic British Amps » inspi­rée de modèles Marshall ainsi que des nouveau­tés de la section « 3D Cab Room », du nouvel accor­deur, de la pédale « Acous­tic Sim », de la boucle d’ef­fets, de la possi­bi­lité d’uti­li­ser les racks en tant que pédale et les pédales en guise de rack, de l’en­re­gis­treur 8 pistes et du Looper 4 pistes. 
  • Si vous avez acheté des modé­li­sa­tions via le Custom Shop, vous retrou­ve­rez bien entendu ces dernières avec en sus les nouveau­tés décrites ci-dessus.
  • Si vous êtes un client tout frais, vous aurez droit aux nouveau­tés déjà citées ainsi qu’à quelques vieux modèles d’am­plis, pédales, etc., mais en aucun cas à tout le maté­riel virtuel de la version 3. Libre à vous de complé­ter alors votre collec­tion en passant par le Custom Shop ou d’ache­ter la version Ampli­tube Deluxe qui comprend un peu plus de matos, mais bien entendu pas les modèles dernier cri pour lesquels il faudra repas­ser à la caisse.
IK Multimedia AmpliTube 4

J’ose espé­rer que ce résumé de la situa­tion saura vous aider au moment de faire votre choix. Ceci étant, ce chan­ge­ment de para­digme de la part d’IK soulève à mes yeux quelques ques­tions. Tout d’abord, est-il perti­nent d’ache­ter Ampli­tube 4 en guise de premier et unique ampli guitare virtuel ? Si vous êtes un fan absolu du son des « Clas­sic British Amps », pourquoi pas. En revanche, sachez que les autres modèles inclus de base sont tout de même un poil vieillots et qu’il vous faudra certai­ne­ment lâcher quelques deniers de plus pour élar­gir vos hori­zons sonores. Bref, si Ampli­tube 3 était à l’époque une bonne solu­tion géné­ra­liste pour qui souhai­tait s’équi­per d’un premier ampli virtuel, ce n’est pas vrai­ment le cas ici.

Ensuite, ce défaut d’ex­haus­ti­vité n’em­pêche pas le plug-in de vous propo­ser l’en­semble des présets qui néces­sitent 9 fois sur 10 un équi­pe­ment addi­tion­nel… Surgit alors une horri­pi­lante fenêtre « Preset Warning » infor­mant de la néces­sité de passer par le Custom Shop. Pas très élégant comme procédé.

Bref, ce nouveau modèle écono­mique implique certaines choses auxquelles l’uti­li­sa­teur adhè­rera ou pas. À tire person­nel, j’hé­site enco­re…

Ques­tions pratiques

Élimi­nons à présent quelques consi­dé­ra­tions d’ordres tech­niques. Ampli­tube 4 est dispo­nible pour Mac et PC aux formats AU, VST 2 & 3, AAX et ainsi qu’en version Stan­da­lone. Atten­tion, il est unique­ment compa­tible avec les systèmes 64-bit. Une fois le programme d’ins­tal­la­tion télé­chargé depuis l’es­pace utili­sa­teur du site de l’édi­teur, il suffit d’à peine une minute pour instal­ler et enre­gis­trer le logi­ciel. Notez que l’au­to­ri­sa­tion passe par le soft maison « Autho­ri­za­tion Mana­ger », mais qu’il est possible de s’en­re­gis­trer hors-ligne. Cepen­dant, une connexion inter­net est abso­lu­ment néces­saire pour essayer, voire ache­ter des modé­li­sa­tions supplé­men­taires via le Custom Shop.

IK Multimedia AmpliTube 4

À l’ou­ver­ture, les utili­sa­teurs des versions précé­dentes ne seront pas dépay­sés. Bien que remise au goût du jour, l’in­ter­face graphique reste sensi­ble­ment la même et l’on s’y retrouve donc très vite. Deux bémols cepen­dant. Premiè­re­ment, la fenêtre n’est toujours pas redi­men­sion­nable, ce qui, de nos jours, ne me semble pour­tant pas être une exigence malve­nue. Ainsi, sur ma station fixe avec un bel écran 34 pouces, l’in­ter­face me paraît trop petite, alors que sur le 13 pouces de mon portable, cette dernière est un peu enva­his­sante.

Deuxiè­me­ment, les nouveaux utili­sa­teurs n’étant pas fami­liers avec la gamme Ampli­tube devront se rabattre sur le manuel des versions précé­dentes, car pour l’ins­tant, aucune trace d’un quel­conque PDF expli­ca­tif pour ce nouveau millé­sime.

Concer­nant la consom­ma­tion en ressources, une instance du plug-in utilise entre 0.90 et 1.50 % sur ma machine de guerre (Mac Pro fin 2013 Hexa­cœurs Xeon 3,5 GHz). D’autre part, à préset iden­tique, sachez que la version 4 consume envi­ron 10 % de plus que la version précé­dente, certai­ne­ment à cause de la nouvelle section « 3D Cab Room ». Bref, IK n’a pas fait dans l’éco­no­mie, mais cela reste raison­nable pour peu que votre bécane ne soit pas trop ancienne. Par contre, là où je m’at­ten­dais à mieux, c’est au niveau de la latence. Ampli­tube induit toujours un déca­lage égal à la taille de votre buffer alors que certains concur­rents ont su éradiquer ce sujet. Si votre couple ordi­na­teur/inter­face audio tient la route, rien de rédhi­bi­toire pour jouer en pseudo temps réel, mais c’est quand même déce­vant.

Bien, passons main­te­nant à la section la plus inté­res­sante de ce banc d’es­sai, celle qui présente les exemples sonores.

IK Slaba­rak ?

Commençons par la nouvelle pédale Acous­tic Sim censée trans­for­mer votre guitare élec­trique en guitare acous­tique.

01 Acous­tic dry
00:0000:43
  • 01 Acous­tic dry 00:43
  • 02 Acous­tic wet 00:43
  • 03 Acous­tic wet verb 00:43
IK Multimedia AmpliTube 4

Le premier extrait se résume à la source à l’état brut, à savoir le son direct de ma Tele­cas­ter. Le deuxième illustre ce que j’ai pu obte­nir de mieux avec cette fameuse péda­le… Pour le troi­sième, j’ai ajouté une réver­bé­ra­tion histoire d’ar­ron­dir les angles, mais ce n’est pas encore ça. Disons que bien en fond de mix, cela pourra éven­tuel­le­ment passer, mais ce n’est pas ce que j’ap­pel­le­rais une franche réus­site.

Essayons main­te­nant la nouvelle fonc­tion de boucle d’ef­fet.

04 Arp Stomp
00:0000:44
  • 04 Arp Stomp 00:44
  • 05 Arp Stomp Loop 00:44

Ici, j’uti­lise le nouvel ampli Brit Silver basé sur le modèle Marshall Silver Jubi­lee avec d’abord la pédale « Tape Echo » à sa place ordi­naire, puis dans la boucle d’ef­fet. Le résul­tat est conforme aux attentes avec un delay plus « clair » lors de l’uti­li­sa­tion au sein de la boucle. Mine de rien, cette fonc­tion est vrai­ment bien­ve­nue puisqu’elle ouvre une nouvelle palette d’uti­li­sa­tions et rapproche encore un peu plus Ampli­tube des possi­bi­li­tés offertes par les plus grands amplis hard­wares.

IK Multimedia AmpliTube 4

Voyons à présent la partie « CAB ». IK Multi­me­dia a inté­gré pas mal de nouveau­tés dans cette section, à commen­cer par la possi­bi­lité de chan­ger les CAB mais égale­ment les HPs qui équipent les modèles 12", et ce, de façon indi­vi­duelle. Avec pas moins de 29 haut-parleurs livrés en stan­dard, cela laisse de quoi voir venir, sans parler des autres modèles dispo­nibles dans le Custom Shop. Et si vous rajou­tez à ça le place­ment quasi­ment libre de 2 micros devant les gamelles, avec choix entre plusieurs micros bien entendu, il y aurait presque de quoi avoir le vertige. Pour les trois extraits suivants, j’ai utilisé le nouvel ampli Red Pig (Marshall Major) avec à chaque fois les mêmes réglages, les seules choses qui changent sont les HPs et les micros. Pas mal, non ?

06 HP 01
00:0000:21
  • 06 HP 01 00:21
  • 07 HP 02 00:21
  • 08 HP 03 00:21

Et cette section « CAB » ne s’en tient pas là. Elle intègre désor­mais une petite table de mixage permet­tant de doser le niveau et le pano­ra­mique de chacun des micros, d’in­ver­ser leur pola­rité, de les mettre en solo ou en mute, et de rajou­ter le signal ambiant capté par une paire de micros située dans la « pièce virtuelle » où se déroule la prise. Voici d’ailleurs des exemples mettant en avant le son de ces pièces virtuelles. Notez que l’am­pli utilisé est le nouveau modèle Brit Valve-Pre basé sur le Marshall JMP-1.

09 Ambi dry
00:0000:43
  • 09 Ambi dry 00:43
  • 10 Ambi Big Live Room 00:43
  • 11 Ambi Booth 00:43
  • 12 Ambi Garage 00:43
  • 13 Ambi Studio A 00:43
  • 14 Ambi Studio B 00:43
  • 15 Ambi Venue 00:43

Comme vous pouvez le consta­ter, cette section « CAB » est extrê­me­ment puis­sante en termes de sculp­ture sonore. Cepen­dant, elle n’est pas exempte de défauts. Tout d’abord au niveau ergo­no­mie du chan­ge­ment des HP. Il aurait été utile de pouvoir chan­ger plusieurs HP en une seule fois. Il n’y a pas non plus moyen de reve­nir en un clic au HP origi­nal, ce qui aurait été pratique. D’autre part, étant donné l’im­pact sonore global de cette section, une fonc­tion de compa­rai­son A/B faci­li­te­rait gran­de­ment la vie.

IK Multimedia AmpliTube 4

Concer­nant le place­ment « libre » des micros devant les enceintes, il y a là encore des choses à redire à mon sens. Par exemple, l’édi­teur n’a pas prévu de place­ment derrière l’en­ceinte, ce qui est pour­tant une pratique courante en studio d’en­re­gis­tre­ment. Le place­ment hors axe n’est égale­ment pas de la partie. Enfin si, il y a bien le modèle « Double Dyna­mic 57 » qui combine deux versions virtuelles du SM 57, l’un dans l’axe et l’autre à 45°, mais c’est tout de même un peu léger. Enfin, ne boudons pas notre plai­sir, cette nouvelle mouture de la section « CAB » est déjà diable­ment plus puis­sante que l’an­cienne.

Les exemples précé­dents utili­saient trois des cinq amplis de la nouvelle collec­tion « British » basée sur des modèles Marshall. Pour complé­ter le tableau, voici deux extraits utili­sant respec­ti­ve­ment les modé­li­sa­tions inspi­rées des JCM 800 et JCM 900.

16 JCM800
00:0000:10
  • 16 JCM800 00:10
  • 17 JCM900 00:10

Comme vous devez vous en douter, chaque ingé­nieur du son, aussi compé­tent soit-il, a des styles musi­caux de prédi­lec­tion en regard de ses goûts person­nels. Or, il se trouve que lorsque l’on tape dans le Metal, Hi Gain et consorts, votre servi­teur est tout bonne­ment aux fraises. Cepen­dant, afin d’être le plus exhaus­tif possible, voici des extraits utili­sant des présets du genre pour les cinq nouveaux amplis. Vous remarque­rez que la nomen­cla­ture indique clai­re­ment à chaque fois la guitare, le micro et l’am­pli virtuel utili­sés. Honnê­te­ment, je ne sais qu’en penser tant ce type de son m’est étran­ger… Si quelqu’un pouvait éclai­rer ma lanterne dans les commen­taires, je lui en serais éter­nel­le­ment recon­nais­sant !

01 HG Ibanez Bridge 800 1
00:0000:18
  • 01 HG Ibanez Bridge 800 1 00:18
  • 02 HG Ibanez Neck 800 1 00:18
  • 03 HG LesPaul Bridge 800 1 00:19
  • 04 HG LesPaul Neck 800 1 00:20
  • 05 HG Ibanez Bridge 800 2 00:18
  • 06 HG Ibanez Neck 800 2 00:18
  • 07 HG LesPaul Bridge 800 2 00:19
  • 08 HG LesPaul Neck 800 2 00:20
  • 09 HG Ibanez Bridge 900 1 00:18
  • 10 HG Ibanez Neck 900 1 00:18
  • 11 HG LesPaul Bridge 900 1 00:19
  • 12 HG LesPaul Neck 900 1 00:20
  • 13 HG Ibanez Bridge 900 2 00:18
  • 14 HG Ibanez Neck 900 2 00:18
  • 15 HG LesPaul Bridge 900 2 00:19
  • 16 HG LesPaul Neck 900 2 00:20
  • 17 HG Ibanez Bridge Silver 1 00:18
  • 18 HG Ibanez Neck Silver 1 00:18
  • 19 HG LesPaul Bridge Silver 1 00:19
  • 20 HG LesPaul Neck Silver 1 00:20
  • 21 HG Ibanez Bridge Silver 2 00:18
  • 22 HG Ibanez Neck Silver 2 00:18
  • 23 HG LesPaul Bridge Silver 2 00:19
  • 24 HG LesPaul Neck Silver 2 00:20
  • 25 HG Ibanez Bridge Valve 1 00:18
  • 26 HG Ibanez Neck Valve 1 00:18
  • 27 HG LesPaul Bridge Valve 1 00:19
  • 28 HG LesPaul Neck Valve 1 00:20
  • 29 HG Ibanez Bridge Valve 2 00:18
  • 30 HG Ibanez Neck Valve 2 00:18
  • 31 HG LesPaul Bridge Valve 2 00:19
  • 32 HG LesPaul Neck Valve 2 00:20
  • 33 HG Ibanez Bridge Red 1 00:18
  • 34 HG Ibanez Neck Red 1 00:18
  • 35 HG LesPaul Bridge Red 1 00:19
  • 36 HG LesPaul Neck Red 1 00:20
  • 37 HG Ibanez Bridge Red 2 00:18
  • 38 HG Ibanez Neck Red 2 00:18
  • 39 HG LesPaul Bridge Red 2 00:19
  • 40 HG LesPaul Neck Red 2 00:20
IK Multimedia AmpliTube 4

Je sais bien que ces samples sont un peu légers pour que vous puis­siez vous faire une opinion tran­chée sur ces nouveaux amplis. Mais croyez-moi sur parole, en tant que grand fan de Marshall, je dois bien avouer que ces derniers sont très loin d’être ridi­cules. L’édi­teur italien a vrai­ment fait du bon boulot, ce qui donne forcé­ment envie de jeter une oreille aux autres amplis dispo­nibles au travers du Custom Shop… Si vous êtes sujet au GAS, il vous sera certai­ne­ment très diffi­cile de résis­ter.

Pour vous conso­ler, IK vous four­nit péni­ble­ment quelques modé­li­sa­tions légè­re­ment vieillottes en sus. Il faut regar­der le bon côté des choses, toutes suran­nées soient-elles, ces modé­li­sa­tions béné­fi­cient tout de même de la nouvelle section « CAB », ce qui améliore quelque peu le rendu. J’en veux pour preuve les deux extraits suivants : même préset issu d’un modèle vieillis­sant, l’un sous Ampli­tube 3, l’autre avec la version 4.

18 Blue 3
00:0000:35
  • 18 Blue 3 00:35
  • 19 Blue 4 00:35

Sans tota­le­ment trans­fi­gu­rer la pâte sonore, il faut recon­naître que la quatrième mouture apporte une certaine assise ainsi qu’un subtil supplé­ment de viva­cité dyna­mique rendant le résul­tat beau­coup plus réaliste et agréable.

IK Multimedia AmpliTube 4

Termi­nons ce tour d’ho­ri­zon des nouveau­tés de ce plug-in par quelques remarques ne néces­si­tant pas d’exemple sonore. La première concerne le nouvel accor­deur inté­gré. Baptisé Ultra Tuner, ce dernier est extrê­me­ment simple d’usage et diable­ment précis. De plus, il propose des options permet­tant de non seule­ment régler la note de réfé­rence, mais égale­ment une éven­tuelle trans­po­si­tion (pratique lors de l’uti­li­sa­tion d’un capo­dastre) ainsi que le tempé­ra­ment. Certes, ces fonc­tions ne servi­ront pas tous les jours, mais qui peut le plus ?

La seconde remarque est beau­coup moins sympa­thique et concerne les grands oubliés de cette version 4 : les bassistes. Amou­reux de la quatre cordes, je suis aux regrets de vous apprendre que le nouveau millé­sime d’Am­pli­tube ne vous appor­tera pas grand-chose à vous mettre sous la dent… Aucun nouvel ampli basse à l’ho­ri­zon, vous allez devoir vous conten­ter de faire mumuse avec la section « CAB ». Domma­ge…

Un mot sur le contrôle de la bête via MIDI. Rien n’a évolué de ce côté-là. Cepen­dant, tout ce qu’il était possible de faire avec la précé­dente version est toujours d’ac­tua­lité. Pourquoi prendre la peine de mention­ner cela ? Tout simple­ment parce que certains concur­rents font parfois l’im­passe sur le pilo­tage MIDI alors qu’il s’agît à mon humble avis de quelque chose d’es­sen­tiel pour ce genre de produit. Bref, c’était déjà un bon point pour IK et ça l’est donc toujours.

En parlant de concur­rence, j’ai un dernier lièvre à soule­ver. Pourquoi diable Ampli­tube n’in­té­gre­rait-il pas une fonc­tion de clonage d’am­pli comme cela se fait de plus en plus ? L’édi­teur aurait-il peur de mettre à mal son Custom Shop en déve­lop­pant cela ?

Plus ne m’est rien…

IK Multimedia AmpliTube 4

Avant de conclure ce banc d’es­sai, quelques mots en regard de la version Stan­da­lone. IK Multi­me­dia a cru bon d’y inté­grer un enre­gis­treur 8 pistes. L’idée est de permettre d’en­re­gis­trer rapi­de­ment vos idées et/ou de pouvoir travailler certains passages d’un morceau à plus ou moins grande vitesse. Dans les faits, cet ersatz de DAW est bien loin d’être prati­cable. L’al­go­rithme de Time Stret­ching est complè­te­ment à la ramasse, les options d’édi­tion mini­males incluses ne sont pas ergo­no­miques, et la rigi­dité de la grille non confi­gu­rable avec son magné­tisme non débrayable rendent vrai­ment l’uti­li­sa­tion doulou­reuse. Bref, je conseille à toutes personnes possé­dant un séquen­ceur audio digne de ce nom d’ou­blier cet enre­gis­treur au profit de leur DAW de prédi­lec­tion, c’est bien la seule façon de réel­le­ment gagner du temps tout en travaillant sérieu­se­ment dans de bonnes condi­tions.

L’édi­teur a égale­ment souhaité inclure un mode Looper 4 pistes… Mais là encore, la réali­sa­tion laisse à dési­rer. Pour faire court, il n’y a aucune possi­bi­lité d’over­dub, la longueur de la première boucle verrouille les autres à cette même durée, aucune trace non plus de fonc­tions sympa­thiques style Reverse, Half-speed, etc. Et comble du mauvais goût, le point de bouclage semble ne pas utili­ser de cross­fade, ce qui provoque un clip audible 9 fois sur 10. J’uti­lise des Loopers (hard­ware et soft­ware) depuis près de 20 ans et je vous assure que je n’ai jamais subi ce genre de problème à ce point. La ques­tion m’a telle­ment turlu­piné que j’ai tout de même tenu à véri­fier la chose en expor­tant un groupe de 4 boucles créées avec ce Looper, puis en les impor­tants au sein de mon DAW, à savoir Reaper. Et là, miracle ! Sans avoir rien à faire, plus aucun clip au point de bouclage ! Pourquoi donc ? Et bien tout simple­ment parce que mon DAW applique systé­ma­tique­ment des fades minia­tures en début et en fin des fichiers audio. Ce n’est tout de même pas sorcier monsieur IK, comment avez-vous pu lais­ser passer cela !

Ampli­tube diges­tif

Comme vous devez vous en douter, le bilan de ce test va être assez mitigé. D’un côté, il est indé­niable que cette nouvelle mouture permet à Ampli­tube de rejoindre allè­gre­ment la concur­rence d’un point de vue qualité sonore. La collec­tion British est tout bonne­ment superbe, et la section « CAB » remise au goût du jour apporte une souplesse jubi­la­toire en termes de sculp­ture sonore.

Cepen­dant, certains points viennent passa­ble­ment noir­cir le tableau. Le nouveau modèle écono­mique inhé­rent au Custom Shop trans­forme la version de base d’Am­pli­tube en une solu­tion beau­coup moins poly­va­lente qu’avant. Ainsi, pour avoir quelque chose de plus exhaus­tif, il faudra immanqua­ble­ment repas­ser à la caisse. Si vous savez vous contrô­ler, le rapport qualité/prix peut éven­tuel­le­ment être avan­ta­geux, mais les personnes souf­frant de collec­tion­nite aigüe risquent fort de prendre cher avec cette poli­tique. D’au­tant que le système de présets pousse lour­de­ment à la consom­ma­tion…

Parmi les autres points noirs, citons en vrac la pédale Acous­tic Sim déce­vante, l’in­ter­face non redi­men­sion­nable, l’ab­sence actuelle de manuel, la compen­sa­tion de latence toujours néces­saire, le manque cruel d’un compa­ra­teur A/B, rien de neuf pour les bassistes, et encore quelques manques dans la section « CAB ». Enfin, il y a le fiasco du couple enre­gis­treur/Looper… Honnê­te­ment, plutôt que d’es­sayer d’ac­cu­mu­ler des fonc­tions acces­soires et, qui plus est, bancales comme celles-ci, ne vaudrait-il pas mieux que les Italiens se concentrent sur ce qu’ils savent faire ? Il y a telle­ment de choses qui seraient beau­coup plus perti­nentes pour les clients cibles d’Am­pli­tu­be…

Télé­char­gez les extraits sonores (format FLAC)

  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4

 

6/10
Points forts
  • Qualité sonore de la collection British
  • Boucle d’effet
  • Section CAB puissante
  • Nouvel accordeur simple et précis
  • Pilotage MIDI
  • Installation et autorisation facile
  • Compatibilité Mac/PC complète…
Points faibles
  • … Mais 64-bit seulement
  • Pédale Acoustic Sim moyenne
  • Toujours pas de latence nulle
  • Pas de manuel pour l’instant
  • Interface non redimensionnable
  • Section CAB encore perfectible
  • Pas de comparaison A/B
  • Rien de neuf pour les bassistes
  • Version de base moins généraliste qu’avant
  • Le Custom Shop peut coûter cher à la longue
  • Pas de fonction de clonage d’ampli

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.