Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
interview
32 réactions
Interview de Paul Reed-Smith

Audiofanzine rencontre Paul Reed Smith à Paris

Place Pigalle un lundi matin. Rendez-vous nous est fixé à 10h30 à l’Hôtel Villa Royale. Au cinquième étage de l’établissement, une porte ouverte derrière laquelle M. Paul Reed Smith nous attend. Nous entrons dans la petite pièce, Paul est là, un large sourire aux lèvres, et il nous salue d’un amical Welcome ! 

Audiofanzine rencontre Paul Reed Smith à Paris : Interview de Paul Reed-Smith

JB : Bonjour Paul, pouvez-vous expliquer en quelques mots les diffi­cul­tés auxquelles PRS Guitars fait face en ce qui concerne la restric­tion sur l’uti­li­sa­tion du palis­sandre ?

PRS :  Oui bien sûr, c’est assez simple en fait. Le palis­sandre n’est pas une essence inter­dite, il n’est pas illé­gal de l’uti­li­ser. Les forma­li­tés admi­nis­tra­tives sont plus lourdes et il y a juste un tas de papiers à remplir. Au départ, les restric­tions ne concer­naient pas du tout les fabri­cants de guitare, c’étaient surtout les ébénistes chinois qui étaient visés par cette limi­ta­tion. L’ex­port de guitares vers l’Eu­rope ou le Royaume-Uni prend main­te­nant une semaine de plus, ce n’est pas la fin du monde. Parmi les 330 employés qui travaillent à l’usine PRS, une personne est char­gée unique­ment de s’oc­cu­per du travail admi­nis­tra­tif rela­tif au CITES.

JB : Nous remarquons que des marques comme Fender ou Gibson se rabattent sur des essences comme le Pau Ferro sur leurs modèles plus abor­dables ; c’est un choix que vous ne parta­gez pas ?

PRS :  Comme je l’ai dit, l’uti­li­sa­tion du palis­sandre n’est pas inter­dite ou illé­gale. C’est juste plus compliqué et plus long, mais ce n’est fina­le­ment pas grand-chose. Le pau ferro est une essence inté­res­sante, ce n’est pas un mauvais bois. J’es­time juste que le palis­sandre fait partie de l’es­sence des guitares PRS et je ne souhaite donc pas chan­ger. C’est un petit peu comme la conduite en y réflé­chis­sant, il y a des règles que chacun applique, et tout se passe bien. Sauf place de l’Étoile !! [rires]

PaulReedSmith (2 sur 2)JB : Pouvez-vous nous en dire davan­tage sur le modèle Paul’s Guitar ?

PRS : Bien sûr ! Pour commen­cer, je ne suis pas fan du nom Paul’s Guitar. C’est vrai que c’est la guitare que j’uti­lise quoti­dien­ne­ment, sur scène, chez moi et en studio, mais il lui faudrait un autre nom (rires). Je me suis basé sur un modèle exis­tant et je l’ai modi­fié. J’ai mis un cheva­let fixe et j’ai mixé un peu les micros ; au départ, j’avais essayé un modèle Bass pour la posi­tion cheva­let. Un point sur lequel j’ai parti­cu­liè­re­ment insisté est le son des micros simples. Grâce aux deux commu­ta­teurs placés sur la table de la guitare, on obtient faci­le­ment et instan­ta­né­ment des sons de Stra­to­cas­ter assez authen­tiques. C’est assez rare avec des micros à doubles bobi­nages et c’est un son que j’af­fec­tionne parti­cu­liè­re­ment.

JB : Guita­riste confirmé, le fait de jouer en groupe sur scène vous a-t-il influencé pour conce­voir certains aspects de la guitare ?

PRS : Je conçois depuis 1985 toutes les guitares en tant que guita­riste. Je n’ar­rive toujours pas à comprendre comment Leo Fender est arrivé à des produits aussi inno­vants sans être guita­riste. C’est cet amour que j’ai pour la guitare qui m’aide à conce­voir de nouveaux modèles et les jouer est toujours un réel plai­sir. En termes de feeling, le modèle Paul’s Guitar est comme un vieux t-shirt [rires]. On l’en­file et on se sent tout de suite bien et son contact est fami­lier et agréable. C’est ce que je voulais obte­nir avec cette guitare. En fait je m’en rends compte en jouant cette CE 24 [voir photo], c’est le cas avec beau­coup de modèles PRS ; au premier contact, l’ins­tru­ment semble fami­lier et agréable [Nda: il inspecte la guitare, la joue un peu]. Tu vois ? Le fret­tage est nickel, le profil du manche est tout de suite fami­lier, c’est une chouette guitare ! 

JB : Paul, pouvez-nous dire ce que vous pensez des nouveaux modèles Gibson de la série 2019 et du retour sur les rails de la marque, grâce notam­ment au nouveau président ?

PRS : En ce qui concerne les nouveaux modèles 2019 je n’ai pas vrai­ment d’avis, n’ayant pas eu le temps de les tester en profon­deur. J’ai eu des échos de certains employés me disant qu’ils nous avaient volé quelques tein­tes… Pour ce qui est du retour de Gibson après avoir quasi­ment fait faillite, je pense que c’est une bonne chose. Le chan­ge­ment de président n’avait pour unique but que de remettre l’en­tre­prise sur les rails. Je pense qu’il connaît le busi­ness et c’est un bon guita­riste, amou­reux de Gibson, c’est un bon début.

JB : Lors de votre passage au NAMM 2019, avez-vous eu l’oc­ca­sion de croi­ser des produits qui vous ont parti­cu­liè­re­ment marqués ? Pédales d’ef­fet, guitares, micros, acces­soires ?

PRS : Au NAMM je n’ai malheu­reu­se­ment pas eu l’oc­ca­sion de quit­ter le stand PRS [rires]. Du coup, les nouveau­tés inté­res­santes que j’ai pu voir se situaient sur le stand PRS ! J’aime parti­cu­liè­re­ment les nouveaux modèles acous­tiques, notam­ment le modèle 60 et évidem­ment ma guitare signa­ture que j’ap­pré­cie énor­mé­ment. Je suis toujours à la recherche d’ef­fets sans vrai­ment cher­cher ; cette année je suis tombé sur une pédale de réverbe alle­mande parti­cu­liè­re­ment bien fabriquée et très inté­res­sante. J’ai un studio d’en­re­gis­tre­ment pour lequel je cherche toujours du maté­riel. J’ai eu la chance très récem­ment de pouvoir acqué­rir une réverbe Lexi­con, le modèle utilisé par Queen en studio. Le son qui sort de cette machine est simple­ment incroyable. Tu sais, je suis un fou de matos, mais je pense qu’on l’est tous d’une manière ou d’une autre [rires]. Mais cette réverbe, j’en suis fou amou­reux !

JB : Un aspect des guitares PRS me semble tout à fait surpre­nant, toutes les guitares, peu importent les séries, sont impec­cables, la qualité de fabri­ca­tion et surtout la constance de cette qualité de fabri­ca­tion sont impres­sion­nantes. Comment arri­vez-vous à de tels résul­tats sur tous vos instru­ments ?

PaulReed-Smith-23PRS : C’est avant tout embau­cher les bonnes personnes et les former encore et encore et encore et encore. Ensuite il s’agit d’un travail d’équipe. Tous les employés ont l’ha­bi­tude de travailler ensemble et savent exac­te­ment ce qu’ils ont à faire dans la chaîne de produc­tion. Nous avons des gens qui travaillent avec nous depuis 1985, soit l’an­née de créa­tion de la marque ! L’an­cien­neté a cet avan­tage certain de garan­tir la constance dont tu parlais. Il s’agit avant tout d’un travail d’équipe, d’une remarquable équipe de 330 personnes formées et archi-compé­tentes dans leur domaine. Un autre aspect qui garan­tit une qualité de fabri­ca­tion constante est l’at­ten­tion portée au détail. Quand on prête atten­tion au moindre petit détail de fini­tion de l’ins­tru­ment, sa qualité globale augmente. Si tu prends cette CE 24 en main, tu verras qu’elle est parfai­te­ment réglée, et je viens juste de la sortir de sa housse ! C’est la même chose pour la produc­tion des modèles SE. Comme tu l’as souli­gné, nous utili­sons les mêmes essences et c’est avec le même soin apporté au détail que nous produi­sons ces guitares. Tous les vendre­dis, quelques membres de l’équipe et moi-même choi­sis­sons quelques étuis au hasard, nous les ouvrons et inspec­tons minu­tieu­se­ment les guitares afin de garan­tir une qualité de produc­tion constante. Nous n’avons pas eu de soucis pour l’ins­tant, toutes les guitares inspec­tées répon­daient à 100% au cahier des charges.

JB : Paul, nous parlions de Gibson tout à l’heure, à l’évi­dence c’est une marque que vous affec­tion­nez parti­cu­liè­re­ment malgré une concur­rence évidente. Que diriez-vous à quelqu’un qui souhaite acqué­rir une Gibson Les Paul mais qui hésite avec une PRS ?

PRS : Effec­ti­ve­ment, la Les Paul a toujours été, avec la Strat, un modèle de guitare qui me touche parti­cu­liè­re­ment. Je pense qu’en termes de choix de guitare il faut appliquer la même méthode qu’une femme qui souhaite acqué­rir une paire de chaus­sures : tu dis au vendeur de t’ap­por­ter dix modèles et tu lui demandes de ficher le camp ! [rires] Tu verras, senti­ras et enten­dras la guitare qui te procu­rera le plus de plai­sir, celle qui te parle le plus. C’est le conseil le plus avisé que je peux donner. C’est une des raisons de mon voyage en France. Vous aimez beau­coup la guitare ici ! Regarde par la fenêtre, je suis assis ici depuis une heure et c’est un véri­table défilé de pari­siens avec des guitares à la main. Et les maga­sins spécia­li­sés sont fermés aujour­d’hui en plus. La France est une vraie nation amou­reuse de la guitare, et je voulais vrai­ment être certain que les personnes qui souhaitent essayer les instru­ments PRS puissent se faire une idée en les jouant, les regar­dant dans le cadre d’un évène­ment convi­vial et chaleu­reux. J’aime beau­coup venir en France notam­ment pour cela. Vous avez d’ex­cel­lents musi­ciens égale­ment ; le bassiste avec qui je vais jouer ce soir est juste le meilleur bassiste du monde, et il est français !

JB : Reve­nons rapi­de­ment et avant de se quit­ter sur le palis­sandre. Fender dans les années 1960 utili­sait énor­mé­ment le palis­sandre brési­lien, dit palis­sandre de Rio. Quelles diffé­rences voyez-vous entre le palis­sandre indien et ce palis­sandre brési­lien ?

PaulReed-Smith-61PRS : Pour commen­cer, il faut bien comprendre une chose quand on parle de bois ; l’es­sence compte, c’est évident. Mais l’im­por­tant est la quan­tité d’eau présente dans le bois (déter­mi­née par le temps de séchage) et la quan­tité de résine encore présente. Nous utili­sons les deux essences sur nos guitares, mais le palis­sandre brési­lien est unique­ment réservé aux guitares desti­nées au sol améri­cain. Les guitares prévues pour l’ex­port en Europe sont construites avec du palis­sandre indien. Les deux essences se valent sur beau­coup de points ; le palis­sandre brési­lien a cette parti­cu­la­rité qu’il se nour­rit tout seul. En le ponçant on fait remon­ter l’huile du bois, ce qui le nour­rit et lui fait donc conser­ver une très jolie teinte. Mais regarde la touche de cette CE. Elle est superbe ! Le bois est bien foncé, le grain est bien serré, c’est une très belle touche, et elle est en palis­sandre indien. Je ne te parle même pas du son de cette guitare qui est tout bonne­ment incroyable. Mais comme je le disais, la quan­tité d’eau et de résine déter­mine beau­coup la qualité du bois ; je possède plusieurs guitares qui ont des touches en ébène et qui sonnent magni­fique­ment bien. Les violons ont une touche en ébène ! [rires] Mais pour répondre à ta ques­tion, le palis­sandre brési­lien a un veinage plus prononcé et possède davan­tage de varia­tions au sein du tronc. Le palis­sandre indien est lui plus mono­tone, mais au point de vue sonore, pour un temps de séchage iden­tique et une quan­tité de résine iden­tique, la diffé­rence est infime. Je vais reve­nir rapi­de­ment sur les restric­tions sur cette essence ; il faut bien comprendre que les morceaux de palis­sandre qui nous arrivent ne sont pas issus d’arbres froi­de­ment abat­tus pour fabriquer des guitares. Dans notre cas, il s’agit d’arbres étant morts natu­rel­le­ment lors des mous­sons qui touchent les pays tropi­caux. Aucune raison d’in­ter­dire son utili­sa­tion, donc. Il suffit de suivre les règles. 

JB : Merci infi­ni­ment pour ce petit moment Paul et pour ces réponses.

PRS : Merci à toi, j’ai passé un bon moment ! À ce soir à la Boule Noire !

  • PaulReed-Smith-10
  • PaulReed-Smith-8
  • PaulReed-Smith-9
  • PaulReed-Smith-5
  • PaulReed-Smith-6
  • PaulReed-Smith-2
  • PaulReed-Smith-16
  • PaulReed-Smith-34
  • PaulReed-Smith-32
  • PaulReed-Smith-24
  • PaulReed-Smith-22
  • PaulReed-Smith-21
  • PaulReed-Smith-36
  • PaulReed-Smith-31
  • PaulReed-Smith-25
  • PaulReed-Smith-23
  • PaulReed-Smith-26
  • PaulReed-Smith-28
  • PaulReed-Smith-29
  • PaulReed-Smith-30
  • PaulReed-Smith-19
  • PaulReed-Smith-27
  • PaulReed-Smith-18
  • PaulReed-Smith-37
  • PaulReed-Smith-38
  • PaulReed-Smith-33
  • PaulReed-Smith-35
  • PaulReed-Smith-17
  • PaulReed-Smith-20
  • PaulReed-Smith-40
  • PaulReed-Smith-39
  • PaulReed-Smith-55
  • PaulReed-Smith-50
  • PaulReed-Smith-58
  • PaulReed-Smith-61
  • PaulReed-Smith-53
  • PaulReed-Smith-57
  • PaulReed-Smith-62
  • PaulReed-Smith-47
  • PaulReed-Smith-56
  • PaulReed-Smith-49
  • PaulReed-Smith-54
  • PaulReed-Smith-60
  • PaulReed-Smith-46
  • PaulReed-Smith-45
  • PaulReed-Smith-52
  • PaulReed-Smith-59
  • PaulReed-Smith-48
  • PaulReed-Smith-51
  • PaulReed-Smith-44
  • PaulReed-Smith-63
  • PaulReedSmith (2 sur 2)
  • PaulReed-Smith

 

Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.