Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
11+1 = X

Test du Magix Samplitude Pro X

Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Magix Samplitude Pro X
Photos
1/32
Magix Samplitude Pro X

Séquenceur généraliste de la marque Magix appartenant à la série Samplitude.

Prix public : 508 € TTC

Vous attendiez tous Samplitude 12, eh bien voici Samplitude Pro X. Magix a fait le ménage dans sa gamme des séquenceurs audio pro pour ne garder au final que Sequoia, le vaisseau amiral, Samplitude Pro X et Samplitude Pro X Suite. C'est aujourd'hui Samplitude Pro X qui retient notre attention et fait l'objet de ce test dans sa version française, s'il vous plait.

Diffi­cile d’être exhaus­tif tant les fonc­tion­na­li­tés sont nombreuses et c’est pourquoi on se foca­li­sera ici sur les prin­ci­pales nouveau­tés appor­tées par cette dernière version. Pour infor­ma­tion, le manuel PDF dans la langue de Molière « pèse » 915 pages.

Il faut quand même rappe­ler que Sampli­tude est l’un des plus anciens séquen­ceurs audio­nu­mé­riques puisqu’il a vu le jour en 1990. D’abord sur Amiga, son déve­lop­pe­ment s’est ensuite orienté vers les systèmes compa­tibles PC. Si Magix tient ses promesses, Sampli­tude est annoncé l’été prochain pour la plate­forme à la pomme. Une petite révo­lu­tion en somme pour qui aime essuyer les plâtres ?

Les concepts de base inau­gu­rés par Sampli­tude sont toujours d’ac­tua­lité et les argu­ments commer­ciaux de certains concur­rents comme Pro Tools 10, tels le volume par segments ou les fades en temps réel, sont le quoti­dien des utili­sa­teurs de Sampli­tude depuis plus de dix ans.

Ajou­tez à ça le très pratique trai­te­ment par lots, la gravure en temps réel depuis le projet multi­piste, le fait d’avoir plusieurs projets virtuels ouverts en même temps avec une seule instance du logi­ciel, les raccour­cis para­mé­trables, la coha­bi­ta­tion de fichiers de diffé­rents formats au sein d’un même projet virtuel… j’en passe et des meilleures. Tout ça pour dire que Sampli­tude dans son approche est un logi­ciel diffé­rent qui ne s’est jamais contenté de copier ses concur­rents.

Ne restait plus à Magix qu’à implé­men­ter les fonc­tions qui faisaient défaut jusqu’alors et comme nous allons le voir, la mission est plutôt réus­sie.

Si vous n’êtes pas fami­lier avec les concepts de cet éditeur et souhai­tez en savoir plus, je vous renvoie vers le test publié lors de la sortie de la version 9.

Instal­la­tion

Magix Samplitude Pro X

Proba­ble­ment pous­sée par la concur­rence, la société berli­noise en a profité pour revoir sa poli­tique tari­faire et propose le soft à un peu plus de 500 € TTC. Grosso modo et à fonc­tion­na­li­tés égales, Sampli­tude coûte deux fois moins cher que du temps de la version 11 Pro. Quelques boulettes cepen­dant au niveau des upgrades qui voient les posses­seurs des versions anté­rieures passer au tiroir-caisse plus que de raison pour jouir à nouveau plei­ne­ment de l’Ana­logue Model­ling Suite. En effet, Pro X Suite propose les mêmes fonc­tion­na­li­tés que sa petite sœur avec en plus, le sampler virtuel Inde­pen­dence Pro et ses 70 Go de données (contre 12 Go dans la version normale), Vandal le simu­la­teur d’am­pli guitare et basse en version full (contre une version bridée) et la Suite Analog Model­ling Plus complète. Bref, les nouveaux acqué­reurs sont gâtés, les anciens un peu moins.

Rien à dire du côté de l’ins­tal­la­tion sous Windows 7. L’ac­ti­va­tion s’ef­fec­tue via dongle ou numéro de série et c’est parti mon kiki.

64-bit ?

Au rayon des nouveau­tés, Sampli­tude Pro X est doré­na­vant 64-bit. L’avan­tage est de pouvoir utili­ser un maxi­mum de mémoire vive (en tout cas plus que 2 Go…). Une passe­relle existe pour utili­ser ses bons vieux plugs 32 bits et il faut avouer que c’est assez trans­pa­rent. À l’ins­tal­la­tion, deux versions sont en réalité instal­lées : une 32-bit, l’autre 64-bit. Disons-le tout de suite, de nombreux utili­sa­teurs rencontrent des problèmes avec la version 64-bit et ont préféré se rabattre sur la 32-bit. Votre servi­teur s’est lui aussi contenté de réali­ser ce test avec la version 32-bit. Une update est vive­ment atten­due et il semble­rait que les déve­lop­peurs aient du pain sur la planche pour détendre le forum offi­ciel. Petit bémol supplé­men­taire concer­nant la version 64-bit : la perte du très pratique Rewire, mais là, Magix n’y est pour rien. Affaire à suivre.

Quoi de 9 dans la douze ?

Magix Samplitude Pro X

L’er­go­no­mie et l’af­fi­chage sont retra­vaillés. Le concept du Docking mana­ger un peu dérou­tant au début s’avère en réalité fort effi­cace pour orga­ni­ser son espace de travail. D’ici, on a un accès direct à son routing, ses VSTI, ses prises, etc. La zone occupe l’es­pace infé­rieur de l’édi­teur et est redi­men­sion­nable et ajus­table où on le souhaite.

L’édi­teur d’objet possède doré­na­vant 4 snap­shots enre­gis­trables qui permettent de navi­guer entre les réglages. La table de mixage est très fluide et lisible, mais ne peut à ce jour occu­per la tota­lité de l’écran. Toujours pas de mémoire de snap­shots incluant le nom des pistes. Petit bug corrigé visi­ble­ment au prochain update, espé­rons-le !

Magix Samplitude Pro X

Parmi les nouveau­tés, le très attendu import/export OMF fait son appa­ri­tion assu­rant ainsi une compa­ti­bi­lité presque totale avec le reste de l’uni­vers. J’ouvre une petite paren­thèse au passage pour souli­gner que cette version se comporte très bien en post-produc­tion « son à l’image » accep­tant moult types de fichiers vidéo (AVI, DV, Divx, MOV, MPEG, MXV, WMV, BMP, JPEG). Avis aux amateurs.

Toujours au chapitre des nouveau­tés, la piste tempo auto­ma­ti­sable fait enfin son appa­ri­tion et prend aussi en compte la modi­fi­ca­tion de la signa­ture ryth­mique. Est inclus doré­na­vant le sampleur Inde­pen­dence et ses 12 Go de sons. Je vous renvoie vers le test de Slee­pless réalisé en 2008 et qui lui avait attri­bué un award.

J’au­rais pu vous parler de la gestion amélio­rée du surround ou de la compa­ti­bi­lité Eucon, mais ce sont deux autres nouveau­tés qui vont rete­nir notre atten­tion.

Essen­tial FX

Magix Samplitude Pro X

Vous aimez les plugs qui sonnent hard­ware mais vous avez des oursins dans le porte-monnaie ? Alors la suite Essen­tial Fx est faite pour vous. Fort de son expé­rience avec la suite Analog Model­ling, Magix propose désor­mais 10 effets typés analo­gique, du compres­seur au chan­nel strip en passant par le délai stéréo.

C’est une grande réus­site tant au niveau du son qu’au niveau de l’er­go­no­mie. Mention spéciale au gate, compres­seur et au très musi­cal eFX Tubes­tage. Poly­va­lents, musi­caux, para­mé­trables dans tous les sens et très peu gour­mands en ressources, les trai­te­ments de la suite Essen­tial Fx s’ajoutent à la liste déjà longue des plug-ins inté­grés de Sampli­tude. Pour être complet, l’Es­sen­tial Fx comporte aussi, en plus des plugs évoqués, un Tremolo Pan, une réverbe, un Chorus, un Dé-esseur et un Phaser. Bémol cepen­dant, il n’y a pas d’équa­li­seur dans cette nouvelle suite. Il faudra se rabattre sur celui de la console ou le 6 bandes de l’EQ116.

Arrê­tons-nous un instant sur le compres­seur de cette suite qui propose une entrée side-chain para­mé­trable dans son filtrage. Cela peut être par exemple très utile pour compres­ser une basse via le groupe batte­rie, ou le cas échéant juste la grosse caisse de ce groupe batte­rie. L’icône haut-parleur permet d’écou­ter ce signal de commande et de le filtrer. On retrouve ensuite les para­mètres clas­siques d’un compres­seur. Dans l’exemple ci-dessous je suis parti d’une boucle de batte­rie pas forcé­ment équi­li­brée que j’ai compres­sée avec le bien nommé préset « Drum Buss Ambience & Fatness ». La réduc­tion est ici au maxi­mum de 3 dB.

00:0000:00
00:0000:00

 

Magix Samplitude Pro X

Vous l’au­rez remarqué, le char­ley est un peu « fron­tal ». J’ai dans l’exemple suivant utilisé le filtrage de la commande du side-chain commuté en interne pour que ce soit le char­ley qui déclenche le compres­seur (cloche à 10 kHz) et soit contra­rié par son action. Les réglages du temps d’at­taque et du seuil sont un peu pous­sés et la réduc­tion est alors au maxi­mum de 9 dB.

00:0000:00

 

Magix Samplitude Pro X

Le Tubes­tage est un simu­la­teur de circuit à lampe, un peu à la mode du moment, qui propose deux étages diffé­rents. Le premier corres­pond à un étage à tubes simple et le second à deux étages mis en cascade. Une commande supplé­men­taire permet de sélec­tion­ner la symé­trie de la courbe de l’am­pli­fi­ca­tion. Soit A qui génère à la fois des harmo­niques paires et impaires, soit AB qui ne crée que des harmo­niques impaires. Asso­ciés à deux filtres indé­pen­dants, l’un influant le signal d’en­trée pré-trai­te­ment, l’autre étant dédié à l’équi­libre du signal de sortie, la palette sonore de cet outil varie de très subtil à méchant.

Magix Samplitude Pro X

Le premier exemple propose le préset « Tube console-place on every mixer chan­nel » (qui veut tout dire) appliqué à notre boucle de batte­rie légè­re­ment compres­sée.

00:0000:00

On pousse carré­ment les réglages dans le second exemple pour obte­nir un son bien « crun­chy » avec comme base le préset « Aggre­sive Bass­drum ».

00:0000:00

 

Magix Samplitude Pro X

Mode spec­tral

Magix Samplitude Pro X

L’af­fi­chage en mode spec­tral est une nouvelle fonc­tion qui permet de nettoyer par inter­po­la­tion une pertur­ba­tion dans un signal audio même complexe. Il s’agit d’un spec­tro­gramme où l’on visua­lise le niveau des fréquences via leurs couleurs et inten­si­tés. Un petit outil dénommé « Capture » permet ensuite de sélec­tion­ner la zone à inter­po­ler. Elle est loca­li­sable dans son inten­sité et son spectre.

En guise d’exemple j’ai réalisé une superbe prise de son de ma propre voix. Simul­ta­né­ment, j’ai claqué des doigts pertur­bant ainsi le signal utile. Je vous laisse juger de l’ef­fi­ca­cité du résul­tat dans l’exemple suivant.

00:0000:00
00:0000:00

Il n’y a pas de nouveau­tés à propre­ment parler en ce qui concerne l’édi­tion, qu’elle soit midi ou audio. Rappe­lons cepen­dant l’exis­tence depuis la version 11, du concept de Revol­ver Track et du Compo­si­teur de Prise. Une bonne vidéo valant mieux qu’un long et ennuyeux discours :

Conclu­sion

Les nouveau­tés appor­tées par cette nouvelle mouture sont les bien­ve­nues : les essen­tial Fx et le mode spec­tral sont de franches réus­sites. Si aujour­d’hui on consi­dère que Sampli­tude enre­gistre, mixe, restaure, maste­rise, le tout en stéréo et surround, grave CD et DVD, exporte et importe en OMF, fait du son à l’image, on est en droit de penser que Magix présente là un séquen­ceur arrivé à matu­rité.

Certes, la version 64 bits est encore à éviter et comme toujours avec Magix, les premiers patchs sont atten­dus pour corri­ger les bugs de jeunesse. À la ques­tion: « Sampli­tude Pro X vaut il l’up­grade ? », la réponse est, si vous êtes prêt à vous passer de l’Ana­logue model­ling (seule­ment dispo­nible avec Sampli­tude Pro X), clai­re­ment oui. Pour les nouveaux arri­vants, l’offre est aussi très allé­chante : pour le prix de deux plugs in VST, vous avez là un outil complet et extrê­me­ment poly­va­lent. Sampli­tude Pro X est le couteau suisse de l’au­dio et il est temps que ça se sache !

Points forts
  • Logiciel très ouvert et polyvalent
  • Qualité des effets embarqués
  • Concept de l'objet
  • Fiabilité et stabilité (avec la version 32 bits)
Points faibles
  • Version 64 bits pas bien finie
  • Logiciel encore confidentiel

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.