Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Steinberg Cubase Pro 10.5
Photos
1/236

Test Steinberg Cubase Pro 10.5

Séquenceur généraliste de la marque Steinberg appartenant à la série Cubase Pro

Cubase et demi
8/10
Partager cet article

La nouvelle version de Cubase, désormais en 10.5, débarque pour les fêtes de fin d’années. De quoi changer sa lettre au Père Noël ?

Alors que quan­tité de STAN concur­rentes ont fait l’objet de mises à jours gratuites plus ou moins consé­quentes ces derniers temps, Stein­berg nous propose la nouvelle version annuelle de son Cubase, offrant son lot de nouveau­tés mais pas de grandes surprises comme nous allons le voir, cette version 10.5 se foca­li­sant sur le fait d’exau­cer des souhaits de longue date des utili­sa­teurs plus que d’in­no­ver réel­le­ment.

On décou­vrira tout cela en vidéo, ou en lisant le test qui suit.

Couleurs et palette

colorC’est d’abord du côté de l’er­go­no­mie que commencent les réjouis­sances avec la possi­bi­lité de pouvoir désor­mais colo­rer les tranches en inté­gra­lité dans la console. « Enfin ! » serait-on tenté de dire vu que cette fonc­tion existe partout ailleurs quasi­ment depuis des lustres, ce qui ne l’em­pêche pas d’être un vrai bon ajout qui simpli­fiera le mixage au quoti­dien. En effet, à plus forte raison quand un projet comporte plusieurs dizaines de pistes, ce n’est pas un luxe de pouvoir recou­rir à des codes couleurs pour navi­guer plus faci­le­ment. Bon point donc.

combinL’autre grande nouveauté ergo­no­mique, c’est l’ar­ri­vée d’un mode qui permet de combi­ner l’ou­til de sélec­tion de zone et celui des objets. Pour parve­nir à cela, le poin­teur se modi­fiera en fonc­tion de l’en­droit où vous placez votre souris sur le conte­neur. En haut, vous sélec­tion­nez la zone, en bas les objets. C’est une nouvelle fois plutôt bien vu car cela empêche de passer son temps à chan­ger d’ou­til, mais cela reste là encore du déjà vu chez la concur­rence. Cubase se met donc à jour plus qu’il n’in­nove sur ce point.

importOn pour­rait en dire autant des autres nouveau­tés que propose cette version : une refonte de l’en­re­gis­tre­ment MIDI rétros­pec­tif (qui propose désor­mais autant de buffers que vous avez de pistes MIDI et la possi­bi­lité d’im­por­ter les données préen­re­gis­trées sous forme de cycles), l’im­port de pistes et données d’autres projets (avec un assis­tant vous permet­tant d’im­por­ter tout ou partie d’une piste ou d’une tranche) et la possi­bi­lité d’ex­por­ter des vidéos en H.264 avec incrus­ta­tion ou non du Time­code. Que dire ? Tout cela sera très utile à certains utili­sa­teurs mais guère exci­tant. Fort heureu­se­ment, Stein­berg se rattrape du côté des plug-ins.

C’est quoi cette bouteille Delay ?

delayOn a en effet le droit à du neuf de ce côté, avec pour commen­cer un nouveau delay Multi­Tap parti­cu­liè­re­ment convain­cant sur le plan du son comme celui de l’er­go­no­mie dans la mesure où Stein­berg est parvenu à un bon compro­mis entre possi­bi­li­tés et simpli­cité, saupou­drant le tout de quelques origi­na­li­tés bien senties. Vous dispo­sez ainsi de 8 répé­ti­tions libre­ment para­mé­trables en termes de niveau comme de pano­ra­mique, sachant que le delay propose cinq carac­tères diffé­rents (Custom, Digi­tal Modern, Digi­tal Vintage, Tape et Crazy) et embarque trois sections de six slots d’ef­fets à choi­sir parmi 16, qui inter­viennent à diffé­rents endroits du signal. C’est notam­ment la section Top FX qui sera la plus créa­tive car elle permet de défi­nir le dosage de chaque effet pour chaque répé­ti­tion. Dans le sillage de ces possi­bi­li­tés Sound Desi­gnesques, on appré­ciera encore gran­de­ment le fait de dispo­ser d’un mode « Hyper Modu­la­tion » qui donne des choses bien fofolles à l’usage. Je passe­rai sur les fonc­tions plus conve­nues de distor­sion, down­sam­pling et autres filtres pour souli­gner le très inté­res­sant mode ducking qui va bais­ser le niveau des répé­tions chaque fois que le signal entrant réap­pa­rait : voilà qui permet de garder de la lisi­bi­lité même avec les delays les plus compliqués. C’est très bien vu et l’on peut sans conteste conve­nir que ce nouveau Multi­Tap Delay est le plus inté­res­sant qui figure dans Cubase.

delay­pat­tern­seqin­sane
00:0000:12
  • delay­pat­tern­seqin­sane00:12
  • delay­pat­tern­seq00:12
  • delay­doya­like00:12
  • delay­dark­vibes00:12
  • delaya­na­lo­ge­cho00:12
  • delay­coun­ter­part00:12
  • delay­bounce00:12

Moins créa­tif mais autre­ment plus crucial pour mixer, l’EQ maison se dote d’un système permet­tant d’af­fi­cher la courbe de réponse en fréquence d’une autre piste au moment où l’on fait l’EQ, et de passer de l’une à l’autre au sein de la même fenêtre. Voilà qui s’avère pratique pour réali­ser des EQ complé­men­taires entre deux instru­ments parta­geant la même zone spec­trale, et devrait rendre les Fabfil­ter et autres Glis­sEQ un peu moins indis­pen­sables main­te­nant qu’on dispose de ce genre de fonc­tion en stan­dard dans Cubase.

Bref, les nouveau­tés côté effets sont rares, mais elles n’en sont pas moins impor­tantes, et on pour­rait en dire autant du côté des instru­ments, ou plutôt de l’ins­tru­ment…

Padshop, pas de choco­lop

padshopCubase 10.5 nous arrive en effet avec la V2 du synthé granu­laire Padshop qui reprend non seule­ment toutes les fonc­tion­na­li­tés de Padshop Pro, mais sophis­tique encore un peu plus la sauce en déve­lop­pant signi­fi­ca­ti­ve­ment la section d’ef­fets qui en plus des chorus, flan­ger et delay, se voit désor­mais dotée d’un égali­seur quatre bandes, d’un nouvel effet Ensemble et d’un phaser, sachant que chaque couche dispose de sa propre section et qu’une réverbe algo­rith­mique est placée en sortie.

Et ce n’est pas tout car Stein­berg a aussi ajouté les filtres qu’on trou­vait dans Retro­logue 2 ainsi qu’un séquen­ceur à pas pour chaque couche compo­sant le son. La plus grosse nouveauté réside toute­fois dans le nouvel « oscil­la­teur spec­tral » qui vous permet­tra de jouer avec la vitesse, la hauteur tonale mais aussi les formants et permet même de geler le son. Et le meilleur dans tout cela, c’est que Padshop demeure toujours aussi agréable et rela­ti­ve­ment simple à utili­ser. Fier de son bébé, Stein­berg ne s’est pas privé pour four­nir quan­tité de nouveaux presets montrant les infi­nies possi­bi­li­tés offertes par la synthèse granu­laire. 

padshop-metal­li­crain­drop
00:0000:14
  • padshop-metal­li­crain­drop00:14
  • padshop-sphe­ri­cal00:14
  • padshop-choir00:14
  • padshop-dark­bass00:14
  • padshop-organ00:14

Et c’est tout ?

Oui, ou presque. Quelques petits aména­ge­ments permettent ainsi de simpli­fier la saisie dans l’édi­teur de parti­tion (trans­po­si­tion via la molette de souris, magné­tisme pour les silences et marqueurs de répé­ti­tion, règle de notes), de mieux gérer les macros, de norma­li­ser en utili­sant la norme EBU R128, et on dispose enfin d’un mode de démar­rage sans échec pour lancer Cubase sans aucun plug-in. Voilà, à part deux ou trois bricoles, on a fait le tour et c’est un peu déce­vant pour une mise à jour payante de la part d’un éditeur qu’on a connu autre­ment plus créa­tif par le passé, mais c’est heureu­se­ment peu cher, vu que 60 balles seule­ment sont récla­més pour passer de 10 Pro à 10.5 Pro.

Vaut-ce la dépense ? C’est à vous de voir en fonc­tion de l’usage que vous avez de Cubase, car si certaines fonc­tions appor­te­ront un vrai gain de produc­ti­vité au quoti­dien pour la plupart des utili­sa­teurs (colo­ra­tion des tranches, outils de sélec­tion combi­nés, import de projets), de nombreux ajouts ont une cible plus restreinte (export vidéo, de l’amé­lio­ra­tion de l’édi­teur de parti­tion) ou n’in­té­res­se­ront que ceux qui ne sont pas déjà pour­vus en plug-ins de premier ordre : si vous possé­dez par exemple Relayer, le Pro-Q, Falcon ou Omni­sphere, pas évident que les nouveau­tés du côté du bundle retiennent votre atten­tion…

Reste enfin à se pronon­cer sur Cubase de manière globale qui demeure sur un tarif assez élevé de presque 600 euros. C’est indu­bi­ta­ble­ment l’une des STAN les plus complètes et abou­ties du marché, avec de vraies origi­na­li­tés très appré­ciables (piste accord, control room, VSTex­pres­sion, etc.) et un bundle rela­ti­ve­ment solide. Toute­fois, s’il ne manque rien de crucial au produit phare de Stein­berg en dehors de la possi­bi­lité de faire des métaef­fets et metains­tru­ments comme chez nombre de concur­rents ou encore une gestion avan­cée du M/S, on repro­chera toujours certaines lour­deurs ergo­no­miques (fenêtre VSTcon­nexion toujours aussi rébar­ba­tive), un moteur audio pas forcé­ment à l’aise avec le temps réel (l’ajout d’un VSTi coupe la lecture en court par exemple) tandis que Padshop 2 comme Multi­Tap Delay sont un peu gour­mands du côté du CPU…. Et l’on conti­nuera de pester sur la protec­tion physique eLicen­cer, toujours aussi péni­ble… Bref, il y a de quoi réflé­chir face aux offres concur­rentes qui ne manquent pas d’ar­gu­ments pour un prix moindre car rien ne justi­fie réel­le­ment le surcoût réclamé. Quant au fait qu’au prix de cette petite mise à jour qu’on aurait bien vue gratuite, on trouve des STAN certes nues mais fonc­tion­nel­le­ment aussi sinon plus complètes sur certains aspects, c’est une autre affai­re…

8/10
Points forts
  • 60 balles seulement pour pas mal de petites choses qui améliorent le quotidien
  • Padshop 2, un bien beau synthé simple à utiliser
  • MultiTap Delay, une petite tuerie
  • Comparaison de deux courbes depuis l’EQ
  • La coloration de tranche : enfin !
  • Combinaison d’outils de sélection
  • Amélioration de l’enregistrement rétrospectif
  • Possibilité d’importer toute ou partie d’un projet dans un autre
  • Export vidéo avec Timecode
  • Amélioration de la saisie dans l’éditeur de partition
  • Normalisation utilisant le loudness
  • Tout ce qu’on aimait déjà dans Cubase (voir les anciens tests)
Points faibles
  • Dongle eLicencer
  • Pas mal de choses là-dedans auraient dû faire l’objet d’une mise à jour gratuite
  • Toujours pas de sauvegarde de l’historique, de gestion globale du M/S, de multis, de plein écran sur Mac...
  • Les nouveaux plug-ins sont gourmands
  • Cubase reste l'un des plus cher du marché sans réelle justification
Auteur de l'article Los Teignos

Si j'avais eu le physique, nul doute que j'aurais fait un grand Sumo, mais vu que je ne pèse que 80 kg, j'occupe mon temps comme je peux entre musique et littérature.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.