Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
The T.bone HD 515
Photos
1/1

Test du casque HD 515 de the t.bone

Casque studio de la marque The T.bone

Écrire un avis ou Demander un avis
Test écrit
4 réactions
On est tombé sur un os !
6/10
Partager cet article

En continuation des tests de casques à petit prix, voici l'option t.bone : le HD 515, petit dernier du fabricant allemand, lié au magasin Thomann, et fraichement sorti pour Noël dernier. Un casque qui se révèlera être plus qu'un simple os à ronger ?

Test du casque HD 515 de the t.bone : On est tombé sur un os !

Ce HD 515 est donc présenté par la marque the t.bone comme casque d’écoute (moni­to­ring) pour le travail en studio, la prise de son, les retours, aussi bien dans le domaine musi­cal que « radio-télé­visé », que je mets entre guille­mets, car j’in­clus dans cette caté­go­rie tout ce qui en consti­tue l’équi­valent contem­po­rain : podcasts, streams, etc.

Un casque pas cher, à tout le moins, et peu discri­mi­nant au point de vue de l’usage ; en tout cas c’est comme cela qu’il appa­raît sur le papier. Cela se révè­lera-t-il vrai ?

Présen­ta­tion

Spéci­­fi­­ca­­tions

Le HD 515 est un casque de type circu­mau­ri­cu­laire, fermé, avec un trans­­duc­­teur dyna­­mique. La taille du trans­­duc­­teur est de 45 mm.

t.bone HD 515 - détailLes spéci­­fi­­ca­­tions annon­­cées par le construc­­teur sont les suivantes :

  • impé­­dance : 32 ohms
  • réponse en fréquence : 10 – 26 000 Hz

Je remarque déjà quelque chose : parmi tous les casques de la gamme the t.bone, les spéci­fi­ca­tions du HD 515 corres­pondent exac­te­ment à celles du HD 150 — même taille de trans­duc­teur, même impé­dance, même sensi­bi­lité SPL, même couver­ture en fréquen­ce… Je remarque aussi, d’après la photo, que les deux casques partagent égale­ment une majo­rité de pièces méca­niques (même arceau, mêmes fourches, même câble…). On s’in­ter­ro­ge… Et on y revien­dra dans un futur article.

Il est accom­pa­gné d’un câble de 3 mètres envi­ron, avec une fiche jack 3,5 mm TRS, complé­tée par son adap­ta­teur 6,35 mm. Le raccor­de­ment au casque se fait par une fiche jack, là aussi, 3,5 mm TRS. On remarque ici l’ab­sence de système de sécu­rité (type baïon­nette par exemple). C’est toujours un point critique, mais qui dépend aussi de préfé­rences person­nelles : vaut-il mieux quelque système de blocage solide (au risque de dégâts si l’on tire trop fort sur le câble) ou un système qui se détache faci­le­ment comme ici (au risque de finir avec un câble arra­ché). En tout cas, le côté posi­tif est que le câble sera faci­le­ment remplaçable : en effet, pas de connec­tique proprié­taire ! Vous pour­rez même aisé­ment vous fabriquer (ou faire fabriquer) un câble de la taille exac­te­ment utile à votre home studio.

t.bone HD 515 - connectLa construc­tion fait la part belle au plas­tique, mais un plas­tique plutôt solide et épais. Sur ce terrain (le plas­tique robuste, j’en­tends), on avait été encore plus impres­sionné par le KNS-6402 de KRK Systems, récem­ment testé, mais le HD 515 ne nous a pas semblé pour autant avoir des fragi­li­tés flagrantes.

On remarque aussi (on y revien­dra vite) la présence de vis, qui permet­tront donc d’in­ter­ve­nir en cas de casse ou de panne. De même, la prise jack 3,5 mm sur le casque est dotée d’un écrou, il est donc poten­tiel­le­ment possible de la rempla­cer (ou de la modi­fier) avec un peu d’in­gé­nio­sité.

Démon­­table ?

Presque entiè­re­ment.

Comme d’ha­bi­tude, on retire les cous­si­nets : 

t.bone HD 515 - demont 1

Qui découvre 4 petites vis au pour­tour de la plaque de protec­tion. Il suffit d’un petit tour­ne­vis cruci­forme et… 

t.bone HD 515 - demont 2

Et l’on découvre l’ar­ri­vée des câbles, depuis la connec­tique vers le trans­duc­teur, ce dernier étant caché derrière une pièce en plas­tique.

t.bone HD 515 - demont 5

Au passage, on découvre une connec­tique soli­de­ment arri­mée, mais reti­rable (bon point), des soudures correctes (bon point aussi), mais on note que les câbles béné­fi­cient d’une isola­tion assez fine, et qu’au­cune gaine (ther­mo­ré­trac­table par exemple) ne vient isoler les points de contact. On pour­rait ici amélio­rer la construc­tion du casque, pour une meilleure robus­tesse, une meilleure protec­tion contre de futurs faux contacts.

t.bone HD 515 - demont 9

On découvre aussi que le trans­duc­teur est installé en angle, et qu’il est donc impor­tant de respec­ter le sens de réins­tal­la­tion des pièces qui le composent.

t.bone HD 515 - intérieur

Fina­le­ment, quand on l’at­teint, on découvre beau­coup de colle (ou d’époxy) autour du trans­duc­teur, mais aussi sur les soudures (c’est toujours un peu dommage). Toute­fois, seules les soudures reliant la bobine du HP au circuit imprimé sont ainsi proté­gées, et il reste donc toujours possible de rempla­cer le câblage interne du casque.

On ajou­tera que l’ar­ceau se démonte aussi, mais plus diffi­ci­le­ment, car il contient un ressort (un sur chaque côté) non fixé, qui se détache dès que l’on ôte les vis, et qui n’est pas facile à remettre en place.

t.bone HD 515 - arceau 2

Confort

Très correct.

L’ar­ceau est bien rembourré, les cous­si­nets sont confor­tables. Seul défaut, léger : ils sont un peu petits, donc le casque circu­mau­ri­cu­laire risque peut-être de deve­nir supra-auri­cu­laire pour les porteurs de grosses oreilles.

Isola­­tion

Bonne.

t.bone HD 515 - coussinetRien à redire là : les cous­si­nets viennent bien se plaquer sur le pour­tour de l’oreille et le serrage, plus l’in­cli­nai­son des oreillettes, sont suffi­sants pour bien les adap­ter à la forme du crâne.

Trans­­port

Encore une fois, pas d’inquié­tude quant à la robus­tesse du casque. En revanche, il n’est livré avec aucune mallette, aucun sac de protec­tion.

Bench­­mark

Voici donc le nouveau proto­­­­cole de mesures objec­­­­tives, mené par nos soins afin de complé­­­­ter l’écoute subjec­­­­tive. Avec l’aide précieuse de notre testeur EARS de MiniDSP, nous avons le plai­­­­sir de pouvoir vous four­­­­nir des courbes de réponse en fréquence et distor­­­­sion, réali­­­­sées dans notre atelier.

Réponse en fréquence : 

HD515 RF

On remarque :

  • Un profil très linéaire, surpre­nant !
  • Une accen­tua­tion entre 2 et 3 kHz
  • Un creux à 3 kHz
  • Un creux à 10 kHz
  • Une bonne conti­nua­tion jusqu’à 20 kHz

Les trans­­duc­­teurs sont très bien appa­­riés, rien à redire à ce sujet !

On s’at­tend tout de suite à un manque léger d’aigu, ou alors à un peu trop de grave : c’est au fond pareil, car on juge souvent un ensemble de fréquences selon l’équi­libre entre elles. Les casques « linéaires » compensent souvent cette linéa­rité, précise, mais un peu plate à l’oreille, par des aigus accen­tués, ou alors par un creux des hauts médiums pour faire ressor­tir l’aigu par contraste.

Distor­­sion :

HD515 DIST

La distor­­sion mesu­­rée est vrai­ment basse pour un casque de cette gamme de prix. Elle ne dépasse jamais 1 %, et la plupart du temps reste sous 0,1 % voire 0,05 % (entre 90 Hz et 1,5 kHz). En revanche on remarque que les harmo­niques tierces, impaires, sont presque autant présentes que les paires.

Écoute

Richard Hawley — Don’t Get Hung Up In Your Soul (sur True­­lo­­ve’s Gutter)

Une ballade acous­­tique, avec beau­­coup de réverbe et une diffé­­rence de dyna­­mique impor­­tante entre la voix et la guitare. La voix est bien mise en avant, avec à la fois du coffre (très bary­ton) et de l’ar­ti­cu­la­tion, grâce à la bosse au-dessus de 2 kHz. Les attaques du plectre sur la guitare ressortent un peu, mais pas tout à fait autant que l’on en a l’ha­bi­tude. La contre­basse, toujours un peu « pâteuse » dans ce morceau, et qui béné­fi­cie géné­ra­le­ment d’un casque avec du grave en retrait, n’est pas présen­tée à son mieux : un peu trop en avant, elle a tendance à occul­ter certains détails et à prendre trop de place dans le rendu géné­ral du mix.

t.bone HD 515 - arceauSun Kil Moon – Butch Lulla­­bye (sur Common As Light And Love…)

Sur l’in­­tro, on doit entendre à la fois les notes graves, les harmo­­niques médiums ajou­­tées par la distor­­sion, l’at­­taque légè­­re­­ment piquée des notes, tout en sépa­­rant bien la grosse caisse qui sonne assez sèche et médium. Le casque se sort très bien de cet équi­libre entre diffé­rents instru­ments graves, et ne faiblit pas quand le clavier-basse descend très bas. La voix, déjà un peu nasale natu­rel­le­ment, est un peu trop « pincée », un peu trop souli­gnée par cette bosse à 2 kHz et des pous­sières. Le médium est très bien défini, sans être trop en avant (je pense en parti­cu­lier à ces roule­ments de caisse claire ajou­tés juste avant la deuxième partie du morceau). Parfois, comme sur le morceau précé­dent, le grave et le bas médium viennent un peu pertur­ber l’équi­libre du mix, mais rien de trop rédhi­bi­toire non plus.

Massive Attack — Tear­­drop (sur Mezza­­nine)

Un titre avec beau­­coup d’ex­­trême grave, mais qui ne doit jamais masquer les nombreux détails dans le haut médium et l’aigu. Le HD 515 ne rencontre aucune diffi­culté pour rendre compte des réso­nances de la grosse caisse vers l’ex­trême grave, tout en n’oc­cul­tant pas son attaque. La voix, comme on l’a noté avant, est bien accen­tuée, quoique parfois avec une touche de « nez pincé », mais là aussi, rien d’ex­trê­me­ment gênant. Sur ce titre, les S sifflants passent parfois mal selon les casques. Il n’en est rien cette fois-ci, mais on en vient presque à trou­ver un manque d’aigu, dans un morceau soudain trop chargé de grave.

Char­­lie Mingus – Solo Dancer (sur The Black Saint And The Sinner Lady)

Voilà un morceau avec beau­­coup de souf­­flants jouant dans des tessi­­tures simi­­laires : c’est très touffu et le but est d’es­­sayer de discer­­ner les timbres. Sur ce morceau, le HD 515 s’en tire moins bien, comme souvent les casques riches en grave : la complexité des divers instru­ments médiums devient moins lisible, et ce malgré des timbres plutôt bien défi­nis sur cette partie du spectre. Toute­fois, l’écoute reste plai­sante, et les cymbales qui parfois peuvent « couvrir » une partie du mix sont gardées juste en retrait comme il faut.

Edgar Varèse — Ioni­­sa­­tion (New York Phil­­har­­mo­­nic, dir. Pierre Boulez)

Ici on cherche à juger de l’image stéréo et du suivi de la réver­­bé­­ra­­tion natu­­relle de la salle, qui joue sur l’im­­pres­­sion d’es­­pace. L’écoute se fait entre 0 h 30 et 1 h 15 min. Arrivé à la fin de l’écoute, peu de fatigue audi­tive se fait ressen­tir, le casque étant plutôt doux sur les aigus. Pour ce dernier programme, on regret­tera juste que l’am­pleur que peuvent prendre certaines percus­sions graves, ou même médiums, ne se retrouvent pas autant dans l’aigu. Certes, les attaques de la caisse claire ne sont pas absentes, loin de là même, et le HD 515 se tire bien des grands écarts dyna­miques de l’en­re­gis­tre­ment, mais on perçoit moins l’es­pace physique de la salle, avec son acous­tique, ses réso­nances, que nous y avons été accou­tu­més par d’autres casques plus cise­lés dans l’aigu.

Conclu­­sion

On peut résu­mer simple­ment notre impres­sion : le HD 515 est un meilleur casque que le HD 660 Pro de Super­lux, autre casque testé récem­ment dans la même gamme de prix, tout simple­ment parce qu’il est mieux construit, avec des maté­riaux plus robustes et des fini­tions plus propres.

t.bone HD 515 - logoQuant au son, on peut en discu­ter : le Super­lux a l’in­té­rêt d’être très « tran­chant », avec des aigus très en avant, permet­tant un suivi précis du son (des attaques, des défauts dans la prise…) ce qui lui confère un inté­rêt certain comme casque loupe, ou comme casque de prise (en parti­cu­liè­re­ment en envi­ron­ne­ment bruyant).

Le HD 515 nous a paru avoir dans l’en­semble une présen­ta­tion sonore moins clivante, moins fati­gante aussi, mais moins parti­cu­lière : beau­coup de grave, des timbres précis, des voix bien mises en avant grâce à la bosse à 2 kHz (très bien pour le podcast), un peu trop de graves par moment, et pas tout à fait assez d’ai­gus dans l’en­semble, même s’il ne sont pas en retrait non plus (le son n’est du tout étouffé). Alors pourquoi pas pour de la prise, mais il nous a semblé que fonda­men­ta­le­ment, sa réponse en fréquence en fera plus un casque adapté à un travail rapide de prémix au court d’une séance d’en­re­gis­tre­ment, un outil quoti­dien ni trop spécia­lisé pour telle ou telle tâche, ni d’une qualité parti­cu­liè­re­ment élevée, mais qui rend service. Ou bien, préci­sons-le égale­ment, un casque adapté pour une écoute récréa­tive, de loisir.

On conclura toute­fois sur un mot concer­nant les produits petit-prix : oui, ça casse le marché, et cela permet certai­ne­ment une démo­cra­ti­sa­tion de la pratique musi­cale. Et très bien si l’on peut ainsi permettre à son ado de se lancer dans le home-studisme sans dépen­ser un mois de loyer. Mais cela ne nous empêche pas de savoir que, s’il existe des entre­prises propo­sant des produits fabriqués sur des lignes de produc­tion entiè­re­ment simi­laires à celles de the t.bone, et coûtant dix fois le prix du HD 515, il existe aussi des produits assem­blés en Europe (on n’en est plus à deman­der du « fabriqué » aujour­d’hui, tris­tesse !), plus durables, et qui par leur qualité sonore supé­rieure n’amè­ne­ront pas l’uti­li­sa­teur à vouloir chan­ger de casque dans deux ans, ou moins encore. Et puisqu’on le sait, cela fera donc partie des points néga­tifs que l’on ne peut pas igno­rer sur ce genre de produit.

6/10
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Une construction plutôt robuste
  • Câble détachable, et pas de connectique propriétaire
  • Démontable presque entièrement
  • Une écoute pas fatigante
  • Un bon confort et une bonne isolation
  • Une distorsion assez basse
  • Beaucoup de grave, des médiums précis mais...
Points faibles
  • ...des aigus un peu en retrait
  • Pas de sac, pas de mallette
  • Écouteurs et coussinets un peu étroits
  • Transducteurs collés
  • Peut-être pas le mode de consommation le plus vertueux
Auteur de l'article Pr. Soudure de La Feuille

Venu à la musique par le bruit, j'y retournerai un jour. J'aime les beaux circuits bien propres, les musiques sales et moches. Technicien de jour, la nuit je dors.

  • HemSi 224 posts au compteur
    HemSi
    Posteur·euse AFfiné·e
    Posté le 09/01/2024 à 17:20:11
    L'article pointe sur le HD 515 Sennheiser au lieu du t.bone
  • Red Led 3178 posts au compteur
    Red Led
    Administrateur·trice du site
    Posté le 09/01/2024 à 18:22:17
    C'est corrigé, merci
  • SmoothWax 760 posts au compteur
    SmoothWax
    Posteur·euse AFfolé·e
    Posté le 10/01/2024 à 16:55:48
    Merci pour ce test ! je suis assez impressionné par la courbe de réponse en fréquence, vu le prix.
  • voxy33 947 posts au compteur
    voxy33
    Posteur·euse AFfolé·e
    Posté le 12/01/2024 à 15:00:26
    Commandé pour tester, en complément d'un focal spirit pro et d'un AKG, cela fait peut être un casque pratique pour les prises de sons et pour mes enfants qui jouent dès fois au casque par dessus de la musique ... je laisserai un avis dès que je pourrai.

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Pr. Soudure de La Feuille

Venu à la musique par le bruit, j'y retournerai un jour. J'aime les beaux circuits bien propres, les musiques sales et moches. Technicien de jour, la nuit je dors.

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Analyse de l’audience (Google Analytics)
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités (Google Ads)
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.
Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram.

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Analyse de l’audience (Google Analytics)

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités (Google Ads)

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Marketing (Meta Pixel)

Sur nos sites web, nous utilisons le Meta Pixel. Le Meta Pixel est un pixel de remarketing mis en œuvre sur nos sites web qui nous permet de vous cibler directement via le Meta Network en diffusant des publicités aux visiteurs de nos sites web lorsqu’ils visitent les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les métapixels sont des extraits de code capables d’identifier votre type de navigateur via l’ID du navigateur - l’empreinte digitale individuelle de votre navigateur - et de reconnaître que vous avez visité nos sites web et ce que vous avez regardé exactement sur nos sites web. Lorsque vous visitez nos sites web, le pixel établit une connexion directe avec les serveurs de Meta. Meta est en mesure de vous identifier grâce à l’identifiant de votre navigateur, car celui-ci est lié à d’autres données vous concernant stockées par Meta sur votre compte d’utilisateur Facebook ou Instagram. Meta diffuse ensuite des publicités individualisées de notre part sur Facebook ou sur Instagram qui sont adaptées à vos besoins.

Nous ne sommes nous-mêmes pas en mesure de vous identifier personnellement via le pixel meta, car à part l’ID de votre navigateur, aucune autre donnée n’est stockée chez nous via le pixel.

Pour plus d’informations sur le Meta Pixel, les détails du traitement des données via ce service et la politique de confidentialité de Meta, veuillez consulter le site suivant Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Facebook et Meta Privacy Policy - How Meta collects and uses user data pour Instagram

Meta Platforms Ireland Ltd. est une filiale de Meta Platforms, Inc. basée aux États-Unis. Il n’est pas exclu que vos données collectées par Facebook soient également transmises aux États-Unis.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.