Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Audient iD44 MKII
Photos
1/26

Test de l'iD44 mkII d'Audient

Interface audio USB de la marque Audient appartenant à la série iD

Écrire un avis ou Demander un avis
test
22 réactions
Comme une iD fixe
8/10
Partager cet article

Annoncée au Summer NAMM, l'iD44 deuxième du nom arrive enfin entre nos mains pour un test. Il s'agit, comme son nom l'indique de la seconde version d'une interface bien connue de la marque, et que nous avions déjà testée auparavant...

Test de l'iD44 mkII d'Audient : Comme une iD fixe

C’était ici d’ailleurs, je commence l’ar­ticle en insé­rant la réfé­rence, car autant l’avoir tout de suite sous la main : en effet, on s’y réfé­rera régu­liè­re­ment pour voir ce qui a vrai­ment chan­gé… En tout cas, ce qu’Au­dient annonce en premier lieu comme ajout, c’est la présence d’une option de rebou­clage, ou loop­back en bon anglais bien de chez nous.

Audient iD44 détailC’est un signe, presque un symp­tôme : actuel­le­ment, toutes les marques partent à la conquête du nouvel eldo­rado du marché de l’au­dio, la « créa­tion de contenu » numé­rique, autre­ment dit les podcas­ters, les vlogers, les Youtu­beurs, etc. Rien de surpre­nant donc à l’ajout de ce loop­back, d’au­tant plus qu’il peut avoir d’autres usages inté­res­sants pour le home-studiste !

On nous apprend aussi que l’iD44 reçoit de nouveaux conver­tis­seurs, et que la THD s’en voit dimi­nuée sensi­ble­ment. Est-ce que cela appa­raî­tra durant nos tests ? Les résul­tats de la MK1, à ce niveau, étaient déjà très bons !

Nous répon­drons à ces ques­tions durant le bench­mark, mais pour l’ins­tant… Débal­lage !

Débal­lage

Pour l’iD44 MK2, Audient reprend de façon géné­rale le design de la première mouture. Avant de donner une descrip­tion complète des contrôles acces­sibles sur la face supé­rieure de l’ap­pa­reil, passons par une descrip­tion rapide des connec­tiques à l’avant et à l’ar­rière.

Comme pour la plupart de ces inter­faces desk­top, Audient implante l’in­té­gra­lité des entrées et des sorties sur la face arrière, à l’ex­clu­sion des sorties casques qui sont regrou­pées sur la face avant, et des entrées instru­ments. Comme sur le modèle MK1, l’iD44 propose deux sorties casques, avec la parti­cu­la­rité cette fois-ci que la sortie numéro 1 est doublée sur deux formats, instal­lés en paral­lèle : Jacks TRS 6,35 mm et 3,5 mm. Les deux entrées instru­ments, quant à elle, permettent de se connec­ter sur les voies 1 et 2.

Audient iD44 sortie casque 2

Audient iD44 arrière 2

Sur la face arrière, comme on le voit sur la photo ci-dessus, on trouve sépa­ré­ment les quatre canaux avec entrées ligne et micro sur combo XLR-Jack TRS 6,35 mm. Chaque entrée intègre un préam­pli micro « Audient Console », simi­laire à celui que l’on trouve sur la célèbre console ASP 8024 Heri­tage Edition. Les deux premières voies béné­fi­cient, en plus, d’une boucle permet­tant soit l’in­clu­sion d’ef­fets entre l’en­voi et le retour, soit de passer outre le préam­pli en attaquant l’in­ter­face direc­te­ment par le retour, par exemple pour passer une piste déjà enre­gis­trée par une chaîne d’ef­fet hard­ware, et la réen­re­gis­trer sur une autre piste.

À côté, on trouve les quatre sorties de moni­to­ring, permet­tant l’ins­tal­la­tion de deux réfé­rences d’en­ceinte, puis la sortie Word­clock au format BNC, ainsi que deux entrées et deux sorties optiques, au format Toslink. On peut ajou­ter la prise USB C pour la connexion à l’or­di­na­teur, le commu­ta­teur d’ali­men­ta­tion et la prise pour alimen­ter l’in­ter­face grâce à un trans­for­ma­teur (12 volts, 2 ampères).

Audient iD44 dessusSur la face supé­rieure, vous avez accès à 4 contrôles de gain pour les quatre préam­plis, avec pour chacun une LED blanche d’in­di­ca­tion de présence du signal, et une LED rouge d’in­di­ca­tion de satu­ra­tion. Chaque préam­pli possède égale­ment un commu­ta­teur 48 volts indé­pen­dant, un commu­ta­teur –10 dB, et un filtre passe haut. Plus à droite se trouve le VUmetre stéréo indiquant le niveau de sortie, ainsi que l’ha­bi­tuel « gros enco­deur », permet­tant le réglage du niveau de moni­to­ring. Cet enco­deur cliquable peut égale­ment être assi­gné à diffé­rentes fonc­tions para­mé­trables, que l’on peut comman­der grâce à la touche iD. Plus d’in­fos sur ce point dans la partie concer­nant le logi­ciel…

Souhai­tant émuler les para­mètres habi­tuels d’une console hard­ware direc­te­ment sur l’in­ter­face, Audient inclus sur son iD44 MK2 des contrôles « Dim », « Cut » (mute), et un bouton de talk­back, ainsi que trois boutons (F1, 2 et 3) aux fonc­tions, para­mé­trables au sein du logi­ciel de mix. Pour finir, juste au-dessus, deux poten­tio­mètres d’at­té­nua­tion permettent de contrô­ler indé­pen­dam­ment les deux sorties casque.

L’in­ter­face est accom­pa­gnée d’une alimen­ta­tion 12V, de deux câbles de raccor­de­ment (USB-C – USB-A ou tout USB-C) et d’un manuel d’uti­li­sa­teur. On n’en demande pas néces­sai­re­ment plus.

Audient iD44 déballage 2

Passons à la partie logi­cielle, qui nous permet­tra de mieux comprendre les fonc­tions de chaque contrôle présent sur l’in­ter­face.

Logi­ciel

En ce qui concerne le soft­ware de mix qui accom­pagne l’iD44 MK2, on reste sur le même modèle que nous vous avions présenté lors du test de l’iD14 : un logi­ciel de mix et de routage très complet qui permet de contrô­ler les diffé­rentes entrées et sorties, analo­giques et digi­tales, avec les habi­tuelles options Solo, Mute, Tranches stéréo, Phase, etc. pour chaque piste mais égale­ment sur le master. Le contrô­leur donne égale­ment accès, en plus du mix prin­ci­pal, à 4 mix « Cue », qui peuvent ensuite être assi­gnés aux diffé­rentes sorties analo­giques (enceintes ou casque) ou numé­riques. Par ailleurs, les entrées et sorties optiques peuvent fonc­tion­ner en ADAT ou S/PDIF au choix.

Sur le côté droit du logi­ciel de mix, on trouve les diffé­rentes fonc­tions assi­gnables au bouton F1, 2 et 3. En réglage d’usine, le bouton F1 passe le mix master en mono, F2 sélec­tionne (en plus de la mono­pho­nie) l’in­ver­sion de phase d’une des voies du master, et le bouton F3 commute les enceintes de moni­to­ring alter­na­tives (sortie 3 et 4). Il est toute­fois possible d’as­si­gner d’autres fonc­tions à ces boutons, chaque bouton pouvant rece­voir plusieurs fonc­tions conco­mi­tantes. De plus, on peut para­mé­trer la mono­pho­nie (somma­tion ou sélec­tion de voie droite ou gauche) et le pano­ra­mique stéréo de la paire d’en­ceintes alter­na­ti­ves… N’en jetez plus ! Il n’y pas à dire, ce logi­ciel simple d’as­pect, à l’ap­pa­rence pas « tech­nique » pour un sou, révèle rapi­de­ment de nombreuses options inté­res­santes, et pas « gadgets ».

Le bouton iD, quant à lui, permet d’uti­li­ser l’en­co­deur à la place de la souris, direc­te­ment dans l’en­vi­ron­ne­ment de votre logi­ciel séquen­ceur, pour créer manuel­le­ment, en direct, des auto­ma­tions (notez bien que tous les séquen­ceurs actuels ne permettent pas cette fonc­tion, en parti­cu­lier les logi­ciels Able­ton). Le procédé est simple : durant l’écri­ture d’au­to­ma­tion, il suffit de sélec­tion­ner le mode manuel, de placer votre souris au-dessus de la fonc­tion à modi­fier, puis d’en­clen­cher le bouton iD pour écrire une auto­ma­tion en direct pour ce para­mètre. La sensi­bi­lité de l’en­co­deur peut être réglée (impor­tant pour certains réglages fins) dans les para­mètres de votre OS, comme vous le feriez pour régler la vitesse du poin­teur.

Bench­mark

Afin de tester l’in­­ter­­face, nous avons fait un bench­­mark avec notre fidèle APx515 d’Au­­dio Preci­­sion. Comme d’ha­­bi­­tude, nous publions les résul­­tats obte­­nus en THD, rapport signal/bruit et dévia­­tion des voies, pour les entrées et sorties analo­­giques. Pour toutes les confi­­gu­­ra­­tions, je règle le gain pour obte­­nir le meilleur résul­­tat possible.

Gain max : nous avons réussi à tirer 66,140 dB de l’iD44 MK2. Il y a donc de la réserve !

Réso­­lu­­tion : 96 kHz – 24 bit

Commençons par les entrées micro 1 et 2 :

ID44 Mic Dev 0,034dB

ID44 Mic THD 102,627dB

Dévia­­tion : bien droit, bien appairé, on note une dévia­­tion très basse de ±0,034 dB. C’est tout bon, meilleur que la MK1 !

THD : Là aussi, c’est très bien, avec 0,007 % au-dessus de 100 Hz, et encore moins en dessous.

Rapport signal/bruit : 102,627 dB.

Sur ces entrées micro, en gain max (66 dB), on observe des consé­quences sur la dévia­tion et la THD, ce qui ne nous étonne pas : 

ID44 MicMaxGain Dev 0,990dB

ID44 MicMaxGain THD 74,889dB

Rien de surpre­nant ni de rédhi­bi­toire dans ces résul­tats.

Les entrées ligne 1 et 2 main­te­nant :

ID44 Line Dev 0,483dB

ID44 Line THD 105,295 dB

Dévia­tion : ±0,483 dB. C’est moins bon ! On a donc testé encore et encore, avec des niveaux de signal d’en­trée diffé­rents, des réglages de gain diffé­rents aussi… Et on a toujours obtenu le même résul­tat. C’est moins bien que ce que nous obte­nions avec la mouture MK1. Dommage !

THD : pareil… On est au même niveau que l’en­trée micro, alors que les entrées ligne sur l’an­cienne version étaient bien meilleures, assez pour riva­li­ser sans sour­ciller avec du maté­riel deux ou trois fois plus cher. Dommage encore une fois.

Rapport S/B : 105,295 dB

Nous avons testé les entrées « retour » des voies 1 et 2 pour voir s’il y avait une diffé­rence majeure (on s’at­ten­dait à ce que ça soit le cas) :

ID44 Ret Dev 0,036 dB

ID44 Ret THD 108,365dB

Sans surprise, avec des étages d’am­pli­fi­ca­tion en moins, on obtient des résul­tats plus précis en dévia­tion et THD. Atten­tion toute­fois, il faut rentrer dans l’in­ter­face avec un niveau élevé (au moins 2 V RMS) pour profi­ter de tels résul­tats.

 Passons main­te­nant aux entrées instru­ment :

ID44 Inst Dev 0,075dB

ID44 Inst THD 70,932dB

Dévia­­tion : c’est très bon avec ±0,074 dB.

THD : ici, on trouve les résul­tats les moins bons jusqu’à présent, avec une moyenne à 0,02 %

Rapport S/B : 70,932 dB, c’est moyen, simi­laire à ce que l’on trouve sur des inter­faces nette­ment moins bonnes, et moins chères.

Allez, on a presque fini… Qu’en est-il de la sortie casque ?

ID44 HP Dev 0,327dB

ID44 HP THD 94,426dB

Dévia­­tion : ±0,327 dB avec des voies moins bien appa­­riées, c’est souvent le cas…

THD : Simi­laire à ce qu’on obtient sur les sorties moni­to­ring. C’est plutôt très bien pour une sortie casque.

Rapport S/B : 94,426 dB

Conclu­sion

Conclure à propos de l’in­ter­face iD44 n’a pas été une tâche aisée pour nous.

Audient iD44 boutonLes options offertes par l’in­ter­face, le bouton iD, l’élé­gance géné­rale du nouveau design, la soli­dité de la construc­tion, et en plus la nouvelle fonc­tion « loop­back »… On retrouve tout ce qu’on appré­cie dans l’iD44 MK1 origi­nelle, avec une petite option supplé­men­taire, et un logi­ciel qui plaît toujours autant. Certes ça évolue peu, mais ça reste tout bon ? Pas vrai­ment.

Le seul problème pour nous, c’est la diver­gence qui appa­raît entre la promesse de conver­tis­seurs plus effi­caces, avec de meilleurs résul­tats annon­cés, et les résul­tats que nous avons consta­tés lors des tests : résul­tats soit iden­tiques au test précé­dent, soit moins bons. Bien sûr, comme d’ha­bi­tude, nous igno­rons tout des procé­dures de test qui permettent au construc­teur d’af­fi­cher ses chif­fres… Et dans le domaine de la mesure, la procé­dure de test fait beau­coup ! Toute­fois, objec­ti­ve­ment, notre procé­dure de test n’a pas changé, et les résul­tats que nous consta­tons sont sensi­ble­ment moins bons sur les entrées lignes. Même sans se réfé­rer aux chiffres annon­cés, dans notre histo­rique de test, c’est indé­niable.

Est-ce pour cela qu’on va taper sur l’iD44 MK2 ? Ce serait exagéré, d’au­tant plus que nous avons souli­gné de nombreuses fois ses grandes quali­tés, y compris à la mesure, car les résul­tats restent quand même bons ! Alors, si nous donnons aujour­d’hui une note légè­re­ment infé­rieure, celle-ci reste cepen­dant, comme l’in­ter­face d’ailleurs, tout à fait bonne. Juste, peut-être, un peu moins exci­tante qu’il y a quatre ans.

8/10
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Construction robuste
  • Design élégant
  • Beaucoup d'E/S
  • une sortie Wordclock
  • Bons préamplis
  • Deux inserts symétriques avec des courbes de réponse et THD excellente
  • Une troisième sortie casque
  • Une nouvelle fonction loopback
  • Un logiciel de contrôle bien conçu
Points faibles
  • On aimerait un peu plus de nouveauté
  • Des entrées instruments avec une THD trop élevée
  • THD un peu forte sur les entrées ligne également
  • Pas de traitements interne

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.