Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test
La grande iD d’Audient

Test de l'interface audio Audient iD44

Après la pionnière iD 22, l’abordable iD 14, la petite iD4, voici la grande iD44, complétant ainsi la gamme d’interfaces audio d'Audient. Avec ses quatre préamplis intégrés et ses seize entrées numériques, la belle étend logiquement l’offre du constructeur anglais. Reste à savoir si la qualité est toujours au rendez-vous… C’est ce que nous allons voir tout de suite !

Si l’iD22, sortie en 2013, demeure légè­re­ment diffé­rente du reste de la gamme, le look des inter­faces audio d’Au­dient est sensi­ble­ment le même depuis l’iD14 sortie en 2015. Ainsi, on retrouve sur l’iD44 les mêmes potards, le même design et la même qualité de construc­tion que sur les deux modèles précé­dents. Seuls les switchs changent et adoptent une forme non plus circu­laire, mais rectan­gu­laire. Nous avons toujours face à nous un modèle desk­top, à placer donc sur son bureau et propo­sant maintes fonc­tion­na­li­tés en accès direct. Cepen­dant, il faudra cette fois-ci un bureau plus grand, l’iD44 mesu­rant 191 × 276 × 69 mm, ce qui est sensi­ble­ment plus impo­sant que les iD14 et iD4.

Audient iD44 : iD44 2Cette grande surface permet­tra de donner accès à pas mal de réglages, à commen­cer pour chaque entrée micro, au gain, à l’ali­men­ta­tion +48 V, au pad –10 dB et au coupe-bas situé à 100 Hz. Entou­rant le gros enco­deur cranté qui contrôle le volume de sortie, on retrouve 7 boutons, dont le Dim (pour bais­ser momen­ta­né­ment le volume de sortie avec une valeur choi­sie), le cut (pour couper complè­te­ment le son), et le bouton iD permet­tant au gros enco­deur rota­tif de prendre le rôle d’une molette de souris : survo­lez un potard ou fader virtuel dans votre STAN et contrô­lez la valeur du para­mètre avec le gros potard. Pratique, même si la molette de la souris marche bien aussi. Trois boutons F permet­tront d’ac­cé­der direc­te­ment à d’autres fonc­tions, comme le mono sum, l’in­ver­seur de pola­rité ou encore le passage à une paire d’en­ceintes alter­na­tives (via les sorties 3/4) dont on pourra régler le niveau dans la partie logi­cielle. Un bouton de talk­back permet­tra d’en­voyer le signal prove­nant de n’im­porte quelle entrée (analo­gique, numé­rique et même le micro inté­gré de votre ordi­na­teur) vers n’im­porte quelle sortie afin de commu­niquer avec les musi­ciens parfois situés derrière un mur ou une vitre. Enfin, deux potards permet­tront de régler les niveaux des deux sorties casques tota­le­ment indé­pen­dantes (en termes de volume et de source) et situées à l’avant, à l’ins­tar des deux entrées instru­ment à haute impé­dance. Côté visua­li­sa­tion, Audient a placé deux séries de 8 LED affi­chant le niveau de sortie de l’iD44.

Audient iD44 : iD44 8À l’ar­rière, c’est assez fourni avec les quatre entrées analo­giques ligne/micro en combo Jack TRS/XLR, sachant que les deux premières disposent en plus d’in­serts afin de bran­cher un trai­te­ment externe juste avant la conver­sion. Il est d’ailleurs possible de rentrer via le retour de l’in­sert afin d’at­taquer direc­te­ment le conver­tis­seur et éviter de passer par le préam­pli inté­gré. Pratique si vous utili­sez un préam­pli micro externe. Côté sorties, on a deux paires en Jack TRS, et côté numé­rique quatre connec­teurs ADAT en TOSlink afin d’avoir 16 entrées/sorties en 44,1/48 kHz. Pour synchro­ni­ser l’hor­loge à d’autres appa­reils, l’iD44 propose une sortie Word­clock en BNC et pour finir, on retrouve le connec­teur USB-C. Pas de panique, le construc­teur fourni deux câbles dans la boite, avec de l’autre côté soit un connec­teur USB-C, soit un connec­teur USB « clas­sique ». L’iD44 fonc­tionne donc avec tous les ordi­na­teurs que les moins de 20 ans ne peuvent que connaître. L’ali­men­ta­tion externe est bien sûr obli­ga­toire et un switch permet­tra de mettre la belle sous tension.

Back in black

Audient, à l’oc­ca­sion de la sortie de l’iD44, a mis à jour la partie logi­cielle de ses iD, et l’on découvre ainsi une nouvelle inter­face, plus sombre mais aussi plus sobre. La fenêtre prin­ci­pale propose une table de mixage virtuelle, avec les entrées analo­giques, numé­riques et les retours logi­ciels. On choi­sira à droite le mix affecté par les réglages (Master, Cue A, B, C ou D) que l’on pourra ensuite envoyer dans n’im­porte quelle sortie. C’est dans cette même fenêtre que l’on assi­gnera aussi les fonc­tions des touches F1-F3 parmi les 6 propo­sées (talk­back, oppo­si­tion de phase, mono, alt pour la 2e paire d’en­ceintes, dim et cut). Pour aller un peu plus loin, il est possible d’ou­vrir une deuxième fenêtre appe­lée « System Panel » et permet­tant d’ac­cé­der à certains para­mètres, comme le proto­cole utilisé dans les entrées et sorties numé­riques (ADAT ou S/PDIF), la source de l’hor­loge (interne, entrée numé­rique 1 ou 2), le mode mono (L, C ou R) et enfin le niveau du Dim et de la paire d’en­ceintes alter­na­tive. C’est ici que l’on accé­dera aussi au routing de l’in­ter­face audio via un tableau à deux entrées avec en ordon­née les sorties physiques (ligne et casque) et en abscisse les sources (Main Mix, CUE A-D, retour de la STAN). On pourra faire de même pour les sorties numé­riques (1–8 et 9–16), ainsi que le talk­back. Petite surprise pour ce dernier, il sera possible de sélec­tion­ner n’im­porte quelle source, y compris externe, à savoir une autre inter­face audio reliée à l’or­di­na­teur ! Du coup, vous pour­rez aussi choi­sir le micro inté­gré de votre ordi­na­teur. Plutôt cool.

  • Audient iD44 : iD Full
  • Audient iD44 : system panel
  • Audient iD44 : iD Mic only

Bench­mark

Nous avons réglé la mémoire tampon au mini­mum (32 échan­tillons) afin d’ob­te­nir la meilleure latence : 3,58 ms en entrée et 2,34 ms en sortie (en 96 kHz). Du clas­sique pour une inter­face USB.

Afin de tester l’in­ter­face, nous avons fait des bench­marks avec notre APx515 d’Au­dio Preci­sion, et nous allons pouvoir compa­rer les résul­tats à ceux obte­nus avec les inter­faces précé­dem­ment testées.

Voici les résul­tats avec les niveaux lignes, en 96 kHz :

Audient iD44 : deviation line ±0,050 dB

Avec une dévia­tion de ±0,050 dB, l’iD44 reste non loin des meilleures inter­faces testées ici (les Baby­face Pro de RME, Apollo 8 d’Uni­ver­sal Audio ou la Clarett 2Pre USB tour­nant autour des ±0,020 dB). C’est un très bon résul­tat vu son prix, à n’en pas douter. On peut aussi consta­ter la nette diffé­rence par rapport à l’iD4 (±0,157 dB) et l’iD14 (±0,116 dB). Tout cela va dans le bon sens, ce qui est un très bon point pour Audient.

Audient iD44 : thd line

Concer­nant la distor­sion, c’est tout bonne­ment excellent et l’on reste presque toujours sous la barre des 0,001 %. Du niveau des meilleures, tout simple­ment.

Passons main­te­nant aux préam­plis offrant jusqu’à 60 dB de gain.

Audient iD44 : deviation mic ±0,050 dB
Audient iD44 : thd mic

Après avoir réglé le gain sur 34 dB, la dévia­tion reste iden­tique, ce qui est de très bon augure. En effet, nous pouvons ainsi affir­mer que les préam­plis sont parfai­te­ment trans­pa­rents, ce qui est une qualité recher­chée sur une inter­face audio. La distor­sion augmente quant à elle, mais reste sous la barre des 0,01 %, ce qui demeure un résul­tat tout à fait honnête, même si légè­re­ment infé­rieur à celui obtenu sur la Clarett 2Pre. On termine avec le rapport signal/bruit de 105 dB, ce qui est un très bon résul­tat, du niveau des meilleures.

Pour résu­mer, l’iD44 n’a pas vrai­ment de point faible et on notera sa très bonne perfor­mance du côté de la distor­sion en niveau ligne. La Clarett que nous avions testée en début d’an­née a des résul­tats légè­re­ment meilleurs, mais la version 4Pre offre une connec­tique moins complète (une seule entrée ADAT et aucune sortie) pour un prix sensi­ble­ment iden­tique.

Conclu­sion

Comme souvent, le construc­teur anglais arrive à bien placer ses pions sur l’échiquier des inter­faces audio­nu­mé­riques et propose avec l’iD44 une solu­tion sérieuse, bien pensée, bien construite et rela­ti­ve­ment unique sur le marché. Tout parait simple avec l’iD44, que ce soit d’un point de vue maté­riel avec tous ces switchs et potards qui tombent parfai­te­ment sous les doigts, que du côté logi­ciel avec cette console virtuelle simple à prendre en main. De plus, nous avons aimé le système de talk­back astu­cieux et la connec­tique très complète (2 E/S ADAT, inserts symé­triques, Word Clock). Le rapport fonc­tion­na­li­tés/prix est très bon et il est évident que la dernière née du construc­teur britan­nique trou­vera aisé­ment son public, dispo­sant d’un budget limité mais dési­reux d’ache­ter autre chose que de l’en­trée de gamme.

  • Audient iD44 : iD44 1
  • Audient iD44 : iD44 2
  • Audient iD44 : iD44 4
  • Audient iD44 : iD44 3
  • Audient iD44 : iD44 5
  • Audient iD44 : iD44 6
  • Audient iD44 : iD44 7
  • Audient iD44 : iD44 8
  • Audient iD44 : iD Full
  • Audient iD44 : iD Mic only
  • Audient iD44 : system panel
  • Audient iD44 : deviation line ±0,050 dB
  • Audient iD44 : thd line
  • Audient iD44 : deviation mic ±0,050 dB
  • Audient iD44 : thd mic

 

9/10
Award Valeur sûre 2018
Points forts
  • Des performances audio à la hauteur
  • Deux E/S ADAT
  • Deux inserts symétriques
  • C’est du costaud et c’est plutôt joli
  • Beaucoup de fonctions à portée de doigts avec les boutons F
  • Sortie Wordclock
  • Quatre sorties analogiques
  • Compatible Mac et Windows et ce bon vieil USB 2
  • Deux sorties casques indépendantes
  • Deux entrées instruments à l’avant
  • La partie logicielle simple
  • Talkback à partir de n’importe quelle source, même une autre interface audio
  • Un prix bien calibré
Points faibles
  • Pas de traitements internes
  • Un bundle logiciel pas fou
Auteur de l'article Red Led

Je suis rentré dans la musique par la rosace d'une guitare classique et depuis, j'essaie d'en sortir sans trop de conviction.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.