Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
IK Multimedia Axe I/O Solo
Photos
1/5

Test de l'AXE I/O Solo de IK Multimedia

Interface audio USB de la marque IK Multimedia

Écrire un avis ou Demander un avis
test
1 réaction
L'AXE I/O d'éclisse
7/10
Partager cet article

Nouvelle interface ? Oui et non. En 2019, nous avions parlé dans ces colonnes de l'interface spéciale guitare d'IK Multimédia, mais sans vous offrir de test. Alors, à l'occasion de sa recréation en version Solo et de la sortie du logiciel ToneX, nous avons saisi l'opportunité de la passer au détecteur de bon son.

Test de l'AXE I/O Solo de IK Multimedia : L'AXE I/O d'éclisse

AXE I:O SOLO Inst InputPrésen­tée au NAMM Show 2020, l’Axe I/O Solo de IK Multi­mé­dia est en fait la version réduite de leur inter­face AXE, déjà produite depuis 2019. La version solo reprends la plupart les fonc­tions de sa grande sœur, et donc il s’agis­sait pour nous, avec ce test, non seule­ment de s’ins­crire dans une actua­lité récente, mais de rattra­per un manque concer­nant cette inter­face, la version Solo propo­sant prin­ci­pa­le­ment un format plus compact et plus portable. D’ailleurs, en étudiant les données four­nies par le construc­teur, on remarque rapi­de­ment – au-delà de ce qui a disparu – quelques chan­ge­ments au niveau des spéci­fi­ca­tions : dans la plupart des cas, la version Solo propose des niveaux de gain réduit, et des plages de fréquences légè­re­ment plus restreinte. Rien d’alar­mant malgré tout, puisque l’on reste bien au-delà du domaine de l’au­dible. Bien entendu, nous ferons le tour de ces ques­tions tech­niques lors du bench­mark, mais en atten­dant nous allons procé­der au débal­lage de l’in­ter­face et faire le tour des diffé­rentes entrées, sorties et options qu’elle propose.

De l’axio­me…

Les premiers chan­ge­ments qui nous frappent, par rapport à la version anté­rieure, ne sont pas parti­cu­liè­re­ment surpre­nants : l’ap­pa­reil est plus petit (et passe à la forme carré pour l’oc­ca­sion) et plus léger aussi (il fait 1 kg contre 1,3 kg). La nouvelle AXE nous arrive égale­ment dans un carton moins rempli : en effet, cette nouvelle version est autoa­li­men­tée ! Donc, bonne nouvelle, plus besoin de la trans­por­ter avec son alimen­ta­tion, cela va encore dans le sens de la porta­bi­lité. Mis à part ces quelques chan­ge­ments externes, le design reste exac­te­ment le même, avec un boîtier métal assez solide, et des joues et boutons en plas­tique robuste, dans un style « coque de renfor­ce­ment ». Le code couleur reste au noir, avec des touches colo­rées calquées sur la norme des VUmètres à LED de l’ap­pa­reil (vert-orange-rouge). Rien à signa­ler de plus, car d’un point de vue externe, la construc­tion ne s’est amélio­rée ni n’a empi­rée : métal solide, oui, mais connec­tique non fixée sur les façades avant et arrière ; des joues de protec­tion qui seront utiles pour le trans­port et pour la scène mais qui, d’un point de vue esthé­tique, ne nous ont pas paru du meilleur goût (après, chacun le sien…).

AXE I:O SOLO largePassons à la façade avant, qui contient tous les contrôles, une entrée et deux sorties. Sans surprise, on y trouve toutes les entrées et sorties dédiées aux instru­ments, au ream­ping, et à l’écoute sur casque – rien que du très clas­sique, mais ça mérite d’être souli­gné, car dans l’en­semble l’er­go­no­mie du produit nous a séduit. De gauche à droite : l’en­trée instru­ment (qui béné­fi­cie de son entrée spéci­fique et de son préam­pli spéci­fique, ce qui est un peu la spécia­lité d’IK Multi­me­dia, même s’ils ne sont pas les seuls sur ce terrain). Cette entrée béné­fi­cie d’un contrôle de gain, accom­pa­gné de son VUmètre 5 bandes à LED, et de trois contrôles supplé­men­taires : le levier « Passive/Active » qui permet de commu­ter un étage de préam­pli­fi­ca­tion en plus, dès l’en­trée, selon que le micro est passif ou, vous l’avez compris, actif. Sur Active, cet étage de préam­pli­fi­ca­tion est court-circuité. Un contrôle « Pure/JFET » agit sur la colo­ra­tion du second étage de préam­pli­fi­ca­tion. En mode Pure, il est très linéaire (se tech­no­lo­gie est non spéci­fiée par le construc­teur), et en mode JFET, on active un étage basé sur un tran­sis­tor à effet de champ dont les carac­té­ris­tiques sont employées pour imiter la colo­ra­tion harmo­nique d’un tube. On verra au bench­mark, mais on s’at­tend à un résul­tat plus coloré. Au-dessus de ces deux commu­ta­teurs à l’évier, on trouve un bouton de poten­tio­mètre, nommé Z Tone, et qui permet d’adap­ter progres­si­ve­ment l’im­pé­dance d’en­trée depuis une valeur heute (1 M ohm, proche de l’en­trée d’un ampli­fi­ca­teur), et une valeur assez basse (2,2 K Ohm). Ce poten­tio­mètre offre donc une charge réglable au micro de votre guitare, et permet ainsi d’en chan­ger la réponse en fréquence. Plus spéci­fique­ment – et cela tombe sous le sens de l’adap­ta­tion des impé­dance entre elles – le réglage « Sharp » (1 M ohm), avec son impé­dance très élevée, vous permet­tra de garder une clarté maxi­male, tandis que plus l’im­pé­dance sera réduite, plus les aigus seront atté­nués, et plus une bosse appa­raî­tra et se dépla­cera progres­si­ve­ment vers le bas-médium, vous donnant un son plus sourd, gras, et qui ira bien avec un gain saturé.

AXE I:O SOLO HP OUTLa seconde entrée est beau­coup plus simple : elle est consa­crée au micro ou au niveau ligue, qui sont sélec­tion­nés auto­ma­tique­ment selon le bran­che­ment sur le combo XLR jack 6,35 mm. En façade avant, cette entrée béné­fi­cie d’un gain, d’une alimen­ta­tion +48 VDC et d’un VUmètres à LED 5 bandes. Pour finir, la section à droite de la façade est consa­crée aux sorties, avec d’abord l’ha­bi­tuel sélec­teur rota­tif qui permet de régler le mix de moni­to­ring entre l’en­trée directe et la sortie de votre STAN. Ensuite, la sortie casque avec son atté­nua­teur, le master prin­ci­pal, et la sortie « Amp Out » (consa­crée au Re-amping).

IK Multimedia Axe I/O : AXE I:O SOLO BACKSur la façade arrière, on peut trou­ver l’en­trée numéro 2 (micro/ligne, sign­lée dans le para­graphe ci-avant), les deux sorties sur Jack TRS 6,35 mm pour bran­cher vos moni­teurs, les deux connec­teurs (là aussi sur fiche Jack 6,35 mm) pour bran­cher deux foots­witchs (une très bonne idée, déjà exploi­tée sur la version précé­dente). On ajoute à cela, l’E/S MIDI et la fiche USB type B 2.0, qui sert au raccor­de­ment avec l’or­di­na­teur et à l’ali­men­ta­tion.

Alors quelles sont les diffé­rences avec la version précé­dente ? On remarque que quelques éléments ont disparu : la deuxième entrée instru­ment (ça s’ap­pelle pas Solo pour rien…), la deuxième entrée micro/ligne, la possi­bi­lité de choi­sir ses presets en façade, et l’ac­cor­deur inté­gré. C’est domma­ge… on le regrette un peu, car il est bien pratique sur la version plus déve­lop­pée. Au niveau des sorties, la version Solo s’est amin­cie en élimi­nant deux sorties ligne.

Avant d’en arri­ver au bench­mark, que conclure de cette descrip­tion exhaus­tive (ou qui essaie de l’être) ? Nous pouvons dire que l’im­pres­sion première, en abor­dant l’in­ter­face, et que la marque italienne a plutôt visé juste : il nous semble que les options qui ont été élimi­nés, et donc celles qui ont été conser­vées, forment vrai­ment le coeur de ce qui faisait l’in­té­rêt de l’AXE I/O jusqu’ici. La Solo (tout est dit dans son nom) devrait permettre au guita­riste débu­tant et/ou à celui qui souhaite un système nomade simple, de retrou­ver la plupart des options inté­res­santes de la version de 2019 : une sorte de version « essen­tielle » pour se fabriquer un set-up simple.
 

…À l’ac­tion

Afin de tester l’in­ter­face, nous avons fait un bench­mark avec notre fidèle APx515 d’Au­dio Preci­sion. Comme d’ha­bi­tude, nous publions les résul­tats obte­nus en THD, rapport signal/bruit et dévia­tion des voies, pour les entrées et sorties analo­giques. Pour toutes les confi­gu­ra­tions, je règle le gain pour obte­nir le meilleur résul­tat possible.

Réso­lu­tion : 24bit/192KHz max

Commençons par l’en­trée instru­ment. Pour le meilleur résul­tat je règle sur Active (un étage d’am­pli­fi­ca­tion en moins), Pure (distor­tion mini­male) et sur Sharp (plus haute impé­dance).

Inst Act Pure Sharp 0,105 dBInst Active Pure Sharp THD 72,976 dB

Dévia­tion : ±0,105 dB, c’est très correct pour une entrée instru­ment, là-dessus le construc­teur tient la ligne (c’est le cas de le dire).

THD : Majo­ri­tai­re­ment autour de 0,02 %, c’est plutôt élevé. Lorsqu’on obtient un tel résul­tat, vous vous en doutez, on reteste à diffé­rent niveaux d’en­trée, pour véri­fier que l’on n’a pas causer de satu­ra­tion, malgré tout le temps passé à régler le système. Eh bien non, le résul­tat reste le même.

Rapport signal/bruit : 72,976 dB. Rien de honteux, et surtout rien de surpre­nant avec une telle THD.

Essayons un réglage diffé­rent de l’en­trée instru­ment, le réglage presque « opposé » : passif/JFET/impé­dance à 12h, entre Sharp et Bold

Inst Pass JFET Middle 0,097 dBInst Pass JFET Middle THD 71,638 dB

Dévia­tion : voilà une surprise, que nous ne nous expliquons pas… ±0,097 dB, le préam­pli est (légè­re­ment) plus linéaire lorsqu’il a plus de gain et un préam­pli à tran­sis­tor à effet de champ utilisé pour leur « colo­ra­tion typée tube ».

THD : À peine plus élevée qu’avant, avec toujours une grande partie de la bande passante aux alen­tours de 0,02 %

Rapport signal/bruit : La THD monte un peu, le rapport signal/bruit baisse. Rien d’éton­nant là dedans : 71,638 dB.

Voyons ce que cette entrée donne sur la sortie pour le ream­ping :

Inst Act Pure Sharp Amp Out 0,543 dBInst Act Pure Sharp Amp Out THD 61,061 dB

Dévia­tion : ±0,543 dB, la dévia­tion étant surtout située sous 30 Hz et au dessus de 2 kHz. En gros, on prend les résul­tats précé­dents, mais avec des pertes.

THD : Prin­ci­pa­le­ment située autour de 0,05 %, c’est encore plus élevé qu’avant. La tendance se confirme

Rapport signal/bruit : 61,061 dB. CQFD. La Sortie Amp Out semble ne pas, selon nos tests, être la meilleure fonc­tion de l’AXE I/O Solo.

Et les autres entrées ? Voici rapi­de­ment les résul­tats, géné­ra­le­ment meilleurs.

Ligne

Ligne 0,094 dBTHD Ligne 99,556 dB

Dévia­tion : ±0,094 dB

THD : infé­rieure à 0,003 % jusqu’à 1 kHz

Rapport signal/bruit : 99,556 dB

L’en­trée micro est encore un peu meilleure, avec une dévia­tion de ±0,066 dB et un rapport s/n à 100,093 dB.

Et ça donne quoi à l’oreille

Il n’y a pas grand inté­rêt à vous faire entendre des presets d’Am­pli­tube que nous avons déjà testé, mais de voir l’im­pact qu’ont les modes JFET/PURE et le passage de Sharp à Bold sur l’en­trée Instru­ment. Et les diffé­rences sont mani­festes :

1 – PURE – SHARP
00:0000:21
  • 1 – PURE – SHARP00:21
  • 2 – PURE – BOLD00:17
  • 3 – JFET – SHARP00:16
  • 4 – JFET – BOLD00:15

On dispose en effet avec ces modes et le potard Z-Tone de quoi vrai­ment faire pencher la balance spec­trale vers quelque chose de plus brillant ou plus sombre, mettant plus ou moins en avant les graves et les aigus. Voilà qui permet­tra de s’adap­ter à toutes sortes de guitare en amont de tout trai­te­ment logi­ciel ensuite, et sera inté­res­sant pour compen­ser les faiblesses de certains micros manquant de rondeur ou de mordant suivant les contex­tes… 

Pour ce qui est d’exemples plus musi­caux, vous pouvez enfin vous réfé­rer au test du ToneX qui ont été réali­sés avec l’Axe I/O…

Conclu­sion

Voilà un produit qui nous avait plutôt séduit en commençant à le prendre en main : rapport fonc­tion­na­li­tés/encom­bre­ment, bonne ergo­no­mie, robus­tesse, options inté­res­santes, E/S MIDI et sortie ream­ping, l’adap­ta­tion d’im­pé­dance d’en­trée comme outil pour trans­for­mer le son… IK Multi­me­dia semble s’être concen­trer sur les carac­té­ris­tiques essen­tielles de son produit pour nous propo­ser une sorte de passe-partout malin et bien conçu pour les guita­ristes. Ajou­tez à cela un bundle plus que géné­reux, l’ab­sence de gadget (genre un tube 12A-quelque-chose-7 complè­te­ment sous-alimenté pour dire « notre préam­pli offre un son digne des meilleurs amplis à lampes »… Lais­sez-moi rire), le tout à un prix plutôt sympa­thique (entre 250 et 300 euros chez la plupart des reven­deurs) et vous vous dites que l’Axe I/O Solo est un outil bien pensé pour le guita­riste qui souhaite se lancer dans l’en­re­gis­tre­ment à la maison ou, pourquoi pas, comme équi­pe­ment dédié spécia­le­ment aux prises guitares dans un envi­ron­ne­ment home-studio déjà exis­tant.

Mais, et c’est vrai­ment là que le bât blesse, les bonnes émula­tions d’am­pli, de haut-parleur, d’ef­fets sont monnaies courantes aujour­d’hui, et sont propo­sées avec des inter­faces dont les résul­tats sonores (et là je ne parle que dans l’op­tique du bench­mark) mettent IK pas loin d’être KO. Quelques exemples récents d’en­trées « instru­ment » montre à quel point l’on trouve aujour­d’hui aussi bien, ou même mieux, en tout cas en ce qui concerne la linéa­rité, et cela pour moins cher. Alors certes, la sortie de ream­ping consti­tue vrai­ment l’élé­ment qui diffé­ren­cie cette desk­top/amptop d’autres inter­faces de même gaba­rit mais, comme semblent l’in­diquer les mesures, celle-ci n’est pas irré­pro­chable. Domma­ge…

7/10
Points forts
  • Robuste
  • Nombreuses options de préamp inst
  • E/S MIDI
  • Sortie de reamping
  • Bundle généreux
Points faibles
  • Un look un peu mastoc
  • THD élevée
  • Pas d'accordeur intégré
  • Eric Music Strasbourg 3840 posts au compteur
    Eric Music Strasbourg
    Squatteur·euse d’AF
    Posté le 27/12/2022 à 14:10:25
    Heu le combo jack xlr est à l'arrière, pas à l'avant.
    Le fait qu'il n'y ai pas d'accordeur guitare à ce prix ne me choque pas. Quelle interface à 300 euros le propose? Y en a peut être...
    Quand au rapport signal bruit ok c'est pas à la hauteur de certains concurrents mais je serais curieux de faire un blind test de x enregistrements pour que chacun dise de quelle interface provient le sample. Non pas qu'il ne faut pas viser mieux mais le son c'est une chaîne qui va de l'instrument au système d'écoute et combien de fois on peut utiliser des cables à 10 euros avec des brins de cuivres plus fins que 10 de nos cheveux. Un cable xlr de haute qualité c'est minimum 100 euros et encore... du coup je pense que quand on tient compte de l'autoalimentation, de la robustesse (impression que ça donnne)... bref du tout c'est pas si mal meme si j'en conviens la ssl fait en effet mieux. Mais nos amis guitaristes nous dirons ce qu'ils en pensent.
    L'offre bundle n'est pas si mal je trouve. En tous cas test rigoureux comme d'habitude.

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.