Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou

Tout sur le Home Mastering

Le guide ultime pour masteriser sa musique

Après plus de 20 semaines d’attente, voici enfin l’ultime épisode de notre série d’articles consacrée au mastering fait maison. Au programme aujourd’hui, aucune révélation fracassante, juste une brève salve finale de conseils en guise de dernier verre pour la route.

Accéder à un autre article de la série...

Le mot de la fin

Tout au long de cette série, nous nous sommes effor­cés tant bien que mal de vous présen­ter de la façon la plus compré­hen­sible possible les prin­cipes fonda­men­taux qui sous-tendent le déli­cat virage du maste­ring. Cepen­dant, à quelques excep­tions près, comme par exemple le cas du dithe­ring, ces « règles » sont à prendre à titre indi­ca­tif. Expé­ri­men­tez ! Et surtout, pratiquez encore et encore. Après tout, votre prin­ci­pal avan­tage face à un maste­ring profes­sion­nel est le facteur temps. Personne ne vien­dra vous sonner les cloches si vous n’avez pas fini en fin de jour­née, alors profi­tez-en !

Pour conclure, nous tenons à vous remer­cier de nous avoir suivis dans cette longue aven­ture et nous espé­rons que cela vous aura été profi­table d’une façon ou d’une autre. Mention spéciale à tous les membres d’Au­dio­fan­zine ayant parti­cipé acti­ve­ment dans les commen­taires de ces articles, vos contri­bu­tions sont une véri­table mine d’or pour tous ceux dési­rant aller encore plus loin !

Sur ce, rendez-vous très bien­tôt pour de nouvelles séries qui devraient vous passion­ner tout autant !

Voici la liste réca­pi­tu­lant tous les articles de cette série :

1 — Intro­duc­tion au maste­ring maison

Dans ce premier article, nous répon­dons à la ques­tion « Qu’est-ce que le maste­ring ? ». Avant de rentrer vrai­ment dans le vif du sujet, il convient de tordre le cou à quelques idées reçues : le but n’est pas forcé­ment de sonner plus fort que son voisin !

2 — Premières recom­man­da­tions pour le maste­ring

Pour commen­cer, voici quelques recom­man­da­tions afin de vous faci­li­ter le maste­ring : deman­der à un ami ou collègue de parti­ci­per à cette étape, ou encore faire atten­tion à ses condi­tions d’écoute, penser à se repo­ser…

Home audio mastering

3 — La métho­do­lo­gie pour le maste­ring maison

Parlons un peu métho­do­lo­gie : quels trai­te­ments utili­ser, et à quelle place les mettre dans la chaîne d’ef­fets ? La clé de la réus­site étant de se fixer un but et de trou­ver les outils qui vous permet­tront d’y parve­nir.

4 — L’éga­li­sa­tion au maste­ring : la théo­rie

Le premier outil que nous allons étudier est l’éga­li­seur. Il en existe des colo­rés ou des trans­pa­rents, et il convient de choi­sir le bon suivant la tâche à effec­tuer. Il est aussi impor­tant de parler de la méthode : quels réglages sont les plus adap­tés au maste­ring ?

5 — L’éga­li­sa­tion au maste­ring : la pratique

Après la théo­rie, voici la pratique ! Dans cet article sont données quelques recettes qui pour­ront vous aider : votre mix est trop sourd ou brouillon ? Trop nasillard ? Il manque d’air ? Voici quelques conseils.

6 — La compres­sion au maste­ring

La compres­sion est l’autre gros morceau du maste­ring. Vous connais­sez le trai­te­ment, mais savez-vous vrai­ment bien l’uti­li­ser ? Comment régler les para­mètres d’at­taque, relâ­che­ment ou encore le ratio ?

7 — La compres­sion multi­bande au maste­ring

Le compres­seur multi­bande est très utilisé lors du maste­ring et ses para­mètres ressemblent beau­coup au compres­seur clas­sique. Néan­moins, il permet d’al­ler beau­coup plus loin grâce à ses diffé­rentes bandes de fréquences. Mais comment l’uti­li­ser et pour quoi faire ?

8 — Utili­ser les exci­ter et enhan­cer d’har­mo­niques en maste­ring

Il existe d’autres outils que l’on utilise souvent lors de l’étape du maste­ring : l’ex­ci­ter et l’en­han­cer. Là où un égali­seur ne fait qu’aug­men­ter les fréquences déjà exis­tantes, un exci­teur harmo­nique va réel­le­ment ajou­ter du nouveau contenu au signal en produi­sant de la distor­sion harmo­nique. C’est bien, mais atten­tion aux mauvaises surprises pour ceux qui ont la main lourde !

Home audio mastering

9 — Utili­ser les élar­gis­seurs de stéréo au maste­ring

Dans cet article, nous abor­dons le sujet ô combien déli­cat de l’élar­gis­seur stéréo. Ce trai­te­ment permet en théo­rie de donner de l’am­pleur, du punch à votre morceau. C’est génial, on a envie d’en mettre partout ! Sauf que parfois, le mieux est l’en­nemi du bien…

10 — La réver­bé­ra­tion au maste­ring

La réver­bé­ra­tion est l’un des trai­te­ments les plus utili­sés lors du mixage, et il a aussi son rôle à jouer lors du maste­ring ! Évidem­ment, son emploi et ses réglages peuvent être légè­re­ment diffé­rents, comme expliqué dans cet article.

11 — Le Mid/side au maste­ring

On sort un peu des trai­te­ments purs et durs afin de parler du Mid/Side, qui permet de trai­ter diffé­rem­ment ce qui se trouve au centre du mix et ce qui se trouve sur les côtés gauche et droit. Le M/S peut-être utilisé lorsque l’on compresse, égalise, réver­bè­re… Bref, quasi­ment tout le temps ! Mais comment tirer parti au mieux de cette tech­nique ?

12 — L’au­to­ma­tion au maste­ring

L’au­to­ma­tion est très souvent employée lors du mixage, mais elle a aussi son utilité lors du maste­ring. À l’ins­tar du M/S, l’au­to­ma­tion peut être mise en oeuvre partout : pour les volumes évidem­ment, mais aussi les para­mètres de certains trai­te­ments, comme la fréquence d’une bande d’un égali­seur, ou encore l’élar­gis­se­ment stéréo… Cela ouvre beau­coup de pers­pec­tives !

13 — L’uti­li­sa­tion du limi­teur au maste­ring

Le moment que vous atten­dez tous : le limi­teur ! S’il y a bien un trai­te­ment auquel tout le monde pense quand on parle de maste­ring, c’est bien celui-ci. Son rôle est de réduire dras­tique­ment la dyna­mique de votre morceau en rabo­tant les crêtes. Comme tout trai­te­ment, il est de bon ton de savoir bien le régler, sans trop pous­ser les para­mètres !

Home audio mastering

14 — Le dithe­ring au maste­ring

Le dithe­ring, tout le monde en a entendu parler, mais peu de personnes savent vrai­ment de quoi il s’agit. Cet article permet de lever le mystère sur ce bruit généré aléa­toi­re­ment et de savoir enfin ce que vous faites !

15 — S’ai­der du casque pour le maste­ring

Pour le maste­ring, vous utili­se­rez vos enceintes de moni­to­ring, mais il ne faut surtout pas oublier votre casque qui vous sera d’une grande utilité ! Souvent, il permet de gérer le bas du spectre plus fidè­le­ment et surtout d’avoir une autre réfé­rence que vos enceintes. Et puis, les gens qui écou­te­ront votre musique le feront majo­ri­tai­re­ment au casque !

16 — L’ana­ly­seur de spectre au maste­ring

Les oreilles c’est bien, mais si on peut aussi s’ai­der des yeux, c’est encore mieux. L’ana­ly­seur de spectre permet de voir des choses que l’on entend pas forcé­ment sur ses écoutes et dans sa chambre dont l’acous­tique peut lais­ser à dési­rer.

17 — L’image stéréo au maste­ring

On conti­nue avec les analy­seurs graphiques avec, dans cet article, celui pour l’image stéréo. Ce dernier vous permet­tra notam­ment de remé­dier aux problèmes liés à la phase entre vos canaux gauche et droit.

18 — La mesure des niveaux au maste­ring

Le maste­ring est malheu­reu­se­ment devenu une course au volume, et il est donc impor­tant de pouvoir mesu­rer et analy­ser le niveau de son morceau. Pour cela, il faut avoir les bons outils et savoir s’en servir.

19 — Les normes audio au maste­ring

K-System, EBU R128, ça vous parle ? Si la réponse est néga­tive, vous pouvez jeter un coup d’œil à cet article qui vous donnera un aperçu des diffé­rentes normes présentes dans le monde de l’au­dio.

Home audio mastering

20 — L’os­cil­lo­scope au maste­ring

Le dernier outil que nous passons en revue est l’os­cil­lo­scope, ce qui ne manquera pas de vous rappe­ler les années Lycée. Si vos souve­nirs sont bons, vous vous souvien­drez que cet outil vous permet d’af­fi­cher la forme d’onde de votre signal en temps réel. Et en maste­ring, ça peut servir !

21 — Le rendu au maste­ring

Ça y est, votre morceau est enfin terminé, il ne vous reste plus qu’à le graver sur CD, l’en­voyer à l’usine de pres­sage de vinyle ou à le conver­tir en format compressé afin de l’en­voyer à vos amis ou le télé­ver­ser sur une plate­forme de télé­char­ge­ment. Cela parait simple dit comme cela, mais il reste encore quelques astuces à vous donner…

22 — Le volume au maste­ring

Vous voulez le plus gros son de la planète, alors voici quelques astuces : plusieurs étages de compres­sion, l’uti­li­sa­tion de limi­teurs en série, entre autres… Bien sûr, il n’y a pas de recette magique et auto­ma­tique, alors restez prudents !

 

← Article précédent dans la série :
Le volume au mastering

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.