Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
LiquidSonics Lustrous Plates
Photos
1/4

Test de la réverbe logicielle LiquidSonics Lustrous Plates

Réverbération algorithmique logicielle de la marque LiquidSonics

Écrire un avis ou Demander un avis
Prix public US : $199 incl. VAT
test
8 réactions
LiquidSonics met les pieds dans la Plate
8/10
Partager cet article

Si vous êtes comme moi un lecteur assidu des news rédigées par notre vénérable Banshee in Avalon, vous avez sans doute remarqué la naissance d'une nouvelle mode dans le petit monde des plug-ins de réverbération : la modélisation de réverbes à plaque.

Test de la réverbe logicielle LiquidSonics Lustrous Plates : LiquidSonics met les pieds dans la Plate

Rien qu’à l’au­tomne dernier, pas moins de trois Plates ont vu le jour, l’UVI Plate, la Gold­plate de Kush Audio et la Trans­at­lan­tic Plate Reverb chez Rare Signals. Aujour­d’hui, c’est au tour de Liquid­So­nics de présen­ter sa version des faits avec la Lustrous Plates. Or, comme l’édi­teur anglais nous avait forte­ment impres­sion­nés avec sa magni­fique Seventh Heaven, un banc d’es­sai consa­cré à ce nouveau venu s’im­po­sait…

Dessous de Plate

Dispo­nible pour Mac et PC aux formats AU, VST (2.4 & 3) et AAX en 32 et 64 bits, Lustrous Plates est donc un plug-in dédié aux réver­bé­ra­tions de type « Plate ». Son utili­sa­tion implique obli­ga­toi­re­ment d’adhé­rer au système iLok, désolé pour les aller­giques au célèbre dispo­si­tif de protec­tion signé Pace. La bonne nouvelle, c’est que l’édi­teur accepte désor­mais l’en­semble des possi­bi­li­tés offertes par ce joujou, à savoir bien sûr l’au­to­ri­sa­tion avec un dongle iLok 2 ou 3, mais égale­ment l’au­to­ri­sa­tion iLok Cloud ainsi que celle liée à votre ordi­na­teur. C’est toujours ça de pris ! 

Lustrous Plates BlackNiveau instal­la­tion à propre­ment parler, RAS. Notez cepen­dant que, contrai­re­ment à Seventh Heaven, nul besoin de télé­char­ger une gargan­tuesque banque de réponses impul­sion­nel­les… Liquid­So­nics aurait-il aban­donné la convo­lu­tion ? Que nenni ! Le truc, c’est que l’édi­teur anglais travaille constam­ment afin de faire évoluer ses tech­no­lo­gies maison. Après la Fusion-IR inau­gu­rée en 2016 avec Rever­be­rate 2, le système Fusion-IR | Synthe­sis a vu le jour fin 2018 pour la réverbe Illu­sion auquel s’ajoute aujour­d’hui la tech­no­lo­gie TASM (Tempo­ral Acous­tic Spec­tral Mapping). Derrière tout ce chara­bia se cache une méthode permet­tant au plug-in de géné­rer ses propres réponses impul­sion­nelles à la volée à partir d’ana­lyses et de captures dyna­miques multi­bandes, ce qui est censé permettre de faire l’im­passe sur les grosses banques d’IR tout en conser­vant les quali­tés propres à la convo­lu­tion. Bref, nous verrons bien ce que cela donne lors de notre séance d’écoute.

Entrons à présent dans le vif du sujet. Au centre de son inter­face graphique, Lustrous Plates possède un sélec­teur permet­tant de choi­sir parmi sept modèles de réver­bé­ra­tion à plaque diffé­rents. Ces derniers sont décrits comme suit par le déve­lop­peur :

  • Chrome : réverbe à plaque clas­sique, riche et pleine ;
  • Silver : version plus aérée moins char­gée dans le bas-médium pour plus de clarté ;
  • Steel : Semblable à la Chrome avec un déclin dans le grave réduit ;
  • Rhodium : plate riche et brillante avec un déclin neutre ;
  • Beryl­lium : version plus réflé­chis­sante où l’ac­cent est mis sur le haut du spectre ;
  • Corbo­mite : réver­bé­ra­tion dense et lourde ;
  • Iridium : plate dense géné­rant un déclin géné­reux dans le bas du spectre.

Afin de mettre en évidence les carac­té­ris­tiques de chacun de ces modèles, voici quelques extraits sonores réali­sés avec un son de caisse claire prove­nant de ma Linn­Drum en guise d’ex­ci­tant pour la réverbe. Le premier extrait se résume au son source, les suivants illus­trent les diffé­rents modèles. Notez qu’alors le son est 100% Wet, c’est-à-dire qu’il n’y a abso­lu­ment aucune trace du son non traité :

01_Linn_dry
00:0000:05
  • 01_Linn_dry00:05
  • 02_Linn_Chrome00:05
  • 03_Linn_Silver00:05
  • 04_Linn_Steel00:05
  • 05_Linn_Rhodium00:05
  • 06_Linn_Beryl­lium00:05
  • 07_Linn_Corbo­mite00:05
  • 08_Linn_Iridium00:05

En dessous du VU-mètre virtuel de gauche indiquant le niveau du signal en entrée, le para­mètre  Reverb Time Damper permet de régler le temps de déclin de la réverbe. Ce réglage est malheu­reu­se­ment limité et le déclin maxi­mum n’ex­cède qu’avec peine les cinq secondes. C’est évidem­ment suffi­sant pour couvrir la majo­rité des cas de figure, mais plus de largesse aurait été bien­ve­nue.

Baptisé Frequency Disper­sion, le réglage suivant offre la possi­bi­lité d’al­té­rer le compor­te­ment du déclin selon les fréquences. Ce para­mètre est parti­cu­liè­re­ment inté­res­sant tant il influence la réponse aux tran­si­toires. Jugez plutôt au travers de ces trois exemples :

09_Linn_Chrome_min
00:0000:05
  • 09_Linn_Chrome_min00:05
  • 10_Linn_Chrome_mid00:05
  • 11_Linn_Chrome_high00:05

Vient ensuite la section bapti­sée Charac­ter avec un réglage du pré-delay qui a le bon goût de pouvoir être synchro­nisé au tempo. Person­nel­le­ment, je ne comprends toujours pas pourquoi cette option n’est pas dispo­nible de base sur toutes les réverbes tant elle est utile. Cela permet par exemple d’uti­li­ser très faci­le­ment la réver­bé­ra­tion comme un « levier de groove ». J’en veux pour preuve l’em­ploi d’une instance de la Lustrous Plates sur la caisse claire de cette batte­rie avec une synchro­ni­sa­tion du pré-delay réglée sur 1/8D :

12_Drums_dry
00:0000:23
  • 12_Drums_dry00:23
  • 13_Drums_Pre-delay Sync00:22

Inté­res­sant, n’est-ce pas ?

Lustrous Plates WhiteLa section Charac­ter dispose égale­ment d’un para­mètre Width afin de gérer la largeur stéréo du rendu, de mono à stéréo. En parlant de stéréo, notez qu’en cliquant sur la roue cran­tée située en haut à droite de l’in­ter­face, l’uti­li­sa­teur accède aux réglages Disper­sion Bias qui modi­fient la corré­la­tion droite / gauche de la disper­sion fréquen­tielle. Cela permet d’ac­cen­tuer la profon­deur du champ stéréo de façon subtile mais bel et bien réelle.

La section suivante s’oc­cupe de la modu­la­tion avec deux réglages, Depth pour la profon­deur et Rate pour la vitesse de modu­la­tion. Simple, effi­cace. Rien à redire donc enchaî­nons direc­te­ment avec la section Mix qui dispose logique­ment d’un potard de dosage dry/wet ainsi que d’un réglage du niveau global en sortie de plug-in ma foi fort pratique.

Enfin, un onglet dédié à l’éga­li­sa­tion du signal réver­béré offre quatre bandes (coupe-bas, coupe-haut et deux bandes propo­sant un filtre en cloche ou un plateau) afin de sculp­ter plus avant le rendu au besoin. Cet EQ m’a paru un peu léger, surtout au regard de celui proposé sur Seventh Heaven : une bande en moins, pas de contrôle du facteur Q et pas de bouton de bypass par bande. Il n’y a là rien d’ab­so­lu­ment rédhi­bi­toire, mais c’est quand même déce­vant.

Avant de passer à la séance d’écoute, voici encore quelques remarques distri­buées pêle-mêle :

  • Lustrous Plates dispose de deux thèmes pour l’in­ter­face graphique. C’est bien, mais j’au­rais préféré une GUI redi­men­sion­nable à la place, d’au­tant que le plug-in me semble moins lisible que les autres produits du même éditeur.
  • Seuls les para­mètres Pre-delay, Rate et EQ sont auto­ma­ti­sables. En effet, la tech­no­lo­gie Fusion-IR | Synthe­sis implique un léger temps de calcul pour la synthèse de l’IR à chaque modi­fi­ca­tion des autres réglages.
  • Il est possible de verrouiller un à un les para­mètres afin de préser­ver certains réglages lors des chan­ge­ments de presets.
  • Le gestion­naire de presets est beau­coup plus pratique que celui des autres produits de Liquid­So­nics. Il est de plus bien fourni avec des préré­glages extrê­me­ment perti­nents.
  • Lustrous Plates intègre une fonc­tion de compa­rai­son A/B. Halle­lujah !
  • Une instance consomme 0,4% de ressource CPU sur mon Mac Pro (modèle 2013 Hexa­cœur Xeon 3,5 GHz – 32 Go DDR3) et n’en­gendre aucune latence.

Plate-forme

Bien, commençons par une prise de piano :

14_Piano_dry
00:0001:22
  • 14_Piano_dry01:22
  • 15_Piano 101:22
  • 16_Piano 201:22

Le premier extrait se résume comme d’ha­bi­tude au signal source dans son plus simple appa­reil. Sur le deuxième, une première instance de Lustrous Plates est utili­sée pour « décol­ler » le son des HP pendant la partie calme alors qu’une deuxième instance est mise à profit sur le passage un peu plus énervé afin de renfor­cer son côté « gran­di­lo­quent ». Enfin pour le dernier exemple, la première instance du plug-in posée sur le passage calme utilise un preset permet­tant de suggé­rer une ambiance bien « oldies » alors que la seconde donne encore une fois dans le gran­di­lo­quent. Bel outil géné­ra­teur de contraste sonore, n’est-ce pas ?

Voyons à présent ce que peut donner la bête sur une maquette orches­trale fabriquée à la va-vite avec quelques instru­ments virtuels. Commençons par la batte­rie :

17_Please_Drums_dry
00:0000:35
  • 17_Please_Drums_dry00:35
  • 18_Please_Drums_wet00:35

Le but de la manoeuvre était de créer une ambiance de salle de concert tita­nesque et le moins que l’on puisse dire, c’est que le contrat est rempli avec brio !

Passons aux instru­ments virtuels siégeant dans le bas du spectre :

19_Please_Low_dry
00:0000:35
  • 19_Please_Low_dry00:35
  • 20_Please_Low_wet00:35

Comme vous pouvez le consta­ter, le son brut manque cruel­le­ment de natu­rel, mais avec un petit coup de Lustrous Plates, le rendu gagne instan­ta­né­ment quelques points de vie tout en ajou­tant une certaine profon­deur. 

Qu’en est-il pour les instru­ments occu­pant le haut du spectre ?

21_Please_High_dry
00:0000:35
  • 21_Please_High_dry00:35
  • 22_Please_High_wet00:35

Ici, l’objec­tif était de gagner en profon­deur sonore sans pour autant recu­ler les instru­ments. Une fois de plus, mission accom­plie !

Écou­tons donc le rendu final de cette maquette :

23_Please_dry
00:0000:35
  • 23_Please_dry00:35
  • 24_Please_wet00:35

Plutôt inté­res­sant, n’est-ce pas ? Grâce au joujou signé Liquid­So­nics, nous passons d’un son de maquette sans vie à un rendu épique ma foi fort présen­table.

Enchaî­nons main­te­nant avec quelque chose d’un peu plus « actuel ». Notez que les extraits audio utili­sés ci-après proviennent des sessions réali­sées à l’oc­ca­sion de notre guide de l’en­re­gis­tre­ment en home studio et qu’il s’agit d’une mise à plat « amélio­rée » et non d’un mixage à propre­ment parler.

25_None­the­less_Drums_dry
00:0000:23
  • 25_None­the­less_Drums_dry00:23
  • 26_None­the­less_Drums_Snare_wet00:23
  • 27_None­the­less_Drums_wet00:23

Pour la batte­rie, j’ai commencé par ajou­ter un peu de profon­deur à la caisse claire avant de placer l’en­semble du kit au sein d’une pièce.

28_None­the­less_Gtr_dry
00:0000:23
  • 28_None­the­less_Gtr_dry00:23
  • 29_None­the­less_Gtr_wet00:23

Pour les guitares, une instance de Lustrous Plates permet de les décol­ler des HP.

30_None­the­less_dry
00:0000:23
  • 30_None­the­less_dry00:23
  • 31_None­the­less_Vox_dry00:23

Sur cet exemple, vous pouvez consta­ter que la combi­nai­son des réverbes précé­dentes ajoute une belle sensa­tion d’es­pace au rendu global.

32_None­the­less_wet
00:0000:23

Une nouvelle instance du plug-in dédié à la voix donne une certaine dimen­sion à cette dernière.

33_None­the­less_wet Buss
00:0000:23

Pour finir, une dernière instance est utili­sée sur le mix global afin de renfor­cer la cohé­sion sonore de l’en­semble. Notez que le modèle sélec­tionné est le Silver, son côté « aérien » permet de créer cette cohé­sion sans pour autant venir engluer le mix dans le bas-médium.

Voilà, c’est tout pour cette séance d’écoute. Sachez que pour réali­ser ces quelques extraits, je suis systé­ma­tique­ment parti de presets qui n’ont pas néces­sité de grandes manoeuvres pour arri­ver à mes fins, ce qui est un point fort non négli­geable !

Plate de résis­tance

Que dire pour conclure ce banc d’es­sai ? La Lustrous Plates est clai­re­ment une excel­lente solu­tion pour qui cherche une réver­bé­ra­tion à plaque. Même si la tech­no­lo­gie utili­sée la rend moins flexible et un peu plus limi­tée que les produits concur­rents tour­nant à la sauce algo­rith­mique, la qualité sonore est au rendez-vous. Côté tarif, la belle ne se défend pas si mal que ça puisque Liquid­So­nics propose non seule­ment des rabais fort inté­res­sants pour les utili­sa­teurs de ses autres produits, mais ce beau joujou est égale­ment inclus dans l’offre Every­thing Bundle de Slate Digi­tal dont l’abon­ne­ment mensuel démarre à $14,99. Mora­lité, si vous êtes à la recherche d’une Plate, je ne peux que vous invi­ter à tester la version d’éva­lua­tion de cette Lustrous Plates.

Lustrous Plates Black Lustrous Plates White
8/10
Points forts
  • Sept Plates de qualité
  • Paramètre Frequency Dispersion fort à propos
  • Pré-delay synchronisable au tempo de l'hôte
  • Fonction Lock pour tous les paramètres
  • Qualité des presets
  • Meilleur gestionnaire de presets
  • Fonction de comparaison A/B
  • Faible consommation CPU
  • Latence nulle
  • Pas de gigantesque banque d'IR
  • Protection ouverte à toutes les offres iLok mais…
Points faibles
  • iLok obligatoire
  • Temps de déclin limité à 5 secondes
  • EQ trop succinct
  • Des limites induites par la technologie utilisée
  • Interface graphique peu lisible et non redimensionnable

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.