Se connecter
Se connecter

ou
Créer un compte

ou
Test écrit
17 réactions
Pas de souci, Quadro!
9/10
Partager cet article

La Zen Quadro est la nouvelle interface desktop d'Antelope Audio, option abordable, mais pas bas de gamme dans la ligne Synergy Core. On aime autant les interfaces Antelope que les jeux de mots pourris (attention, il va y en avoir deux), alors on se demande : Quadro supérieur ? Ou Quadro feignant ?

Test de l'interface Zen Quadro Synergy Core d'Antelope : Pas de souci, Quadro!

On vous l’an­nonçait il y a quelques jours seule­ment, et la nouvelle inter­face desk­top d’An­te­lope est déjà sur notre plan de travail. Il s’agit de mouture entre la Zen Go SC, l’in­ter­face la plus abor­dable chez Ante­lope, et la Zen Q SC. La Quadro reprend les grandes lignes de la Go et lui ajoute non seule­ment des options, mais en améliore égale­ment la resti­tu­tion sonore. Le prix de départ lui aussi affiche un ajout, de 100 euros (la Zen Go SC était annon­cée à 499 euros à l’époque, celle-ci est à 599 euros, prix construc­teur). Reste donc à savoir si cela les vaut, et comment Ante­lope assure par rapport à la concur­rence dans la tranche de prix 550–650 euros.

Ce que nous verrons donc à la fin de cet article, mais avant d’en venir à de telles consi­dé­ra­tions, procé­dons à une présen­ta­tion aussi complète que possi­ble…

Présen­ta­tion

L’in­­ter­­face reprend les grands traits des boîtiers de la marque, mais densi­­fie le nombre d’en­­trées et de sorties acces­­sibles à l’avant, l’ar­­rière et même sur les côtés de l’in­­ter­­face. Ainsi, aux deux entrées micro/ligne (sur combo XLR/Jack 6,35 mm TRS) qui se trou­­vaient à l’ar­­rière, viennent désor­­mais s’ajou­­ter deux entrées simi­­laires à l’avant, avec la possi­­bi­­lité de les utili­­ser comme entrée haute impé­­dance pour y bran­­cher direc­­te­­ment des instru­­ments élec­­tri­­fiés : c’est plutôt une bonne idée permet­­tant de garder les entrées arrières pour une confi­­gu­­ra­­tion fixe, et de seule­­ment chan­­ger les bran­­che­­ments à l’avant. Sur la face arrière, on trouve donc ces deux entrées, deux sorties prin­­ci­­pales plus deux autres sorties de niveau ligne (tout sur Jack 6,35 mm, plutôt mieux que le format RCA choisi précé­­dem­­ment), plus l’en­­trée/sortie S/PDIF en coaxial, et deux prises USB-C. Ces deux prises permet­tent, au choix, d’uti­li­ser deux ordi­na­teurs en même temps et de mixer leurs signaux respec­tifs, ou de bran­­cher un ordi­­na­­teur et une tablette ou un portable, ce qui permet­tra par exemple d’em­ployer l’or­di­na­teur non seule­ment comme une source supplé­men­taire mais aussi comme une plate­forme de contrôle durant un stream (atten­tion à bien accor­der les taux d’échan­tillon­nages des appa­reils). Il est égale­ment possible d’em­ployer l’in­ter­face seule­ment avec une tablette ou un portable, la prise USB-C numéro 1 permet­tant alors d’ali­­men­­ter l’in­­ter­­face avec un module 5V DC (les appa­reils mobiles ne déli­vrant géné­ra­le­ment pas assez de courant pour assu­­rer l’auto-alimen­­ta­­tion).

Antelope Zen Quadro arrière

Antelope Zen Quadro avant

À l’avant, les deux entrées dont nous parlions plutôt, plus les deux sorties casque.

Sur le dessus, on retrouve les habi­­tuels contrôles Ante­­lope : un écran LCD (non tactile), trois boutons de contrôle (permet­­tant de commu­­ter le réglage des gains d’en­­trée, des niveaux de sortie moni­­to­­ring et casque, plus le bouton « Ante­­lope »). Pour ce dernier bouton, on remarquera qu’il ne sert ici qu’à reve­nir en arrière dans la navi­ga­tion par l’écran (comme sur la Zen Q), alors qu’il s’agit d’un bouton multi­­fonc­­tion assi­­gnable depuis le logi­­ciel sur la Zen Tour, par exemple. On se demande s’il ne serait pas plus évident d’as­si­gner cette fonc­tion à un bouton « retour » clas­sique, plutôt que d’uti­li­ser le logo de la marque sur un contrôle qui n’a pas une fonc­tion liée direc­te­ment à l’au­dio, au son, à la musique… Cela nous paraît rele­ver un peu du « sous-emploi ». Le gros bouton, quant à lui, permet de contrô­­ler un enco­­deur, que l’on peut assi­­gner au réglage des gains d’en­­trée, des niveaux de sortie, et qui permet aussi de couper le signal en sortie en un clic.

Antelope Zen Quadro adatOn trou­vera aussi l’ajout d’un port ADAT (jusqu’à 8 entrées), situé assez discrè­te­ment sur le côté gauche de l’ap­pa­reil, un choix qui permet de conser­ver une face arrière pas trop dense, même si le résul­tat peut sembler un peu étrange au début (on s’y fait).

Comme souvent sur les produits Ante­lope, c’est bien dessiné, l’in­ter­face est assez petite (210 × 136 mm), mais parvient à conser­ver un certain carac­tère mini­mal, avec une présen­ta­tion aérée, et des E/S bien acces­sibles, même lorsqu’on commence à avoir pas mal de maté­riel connecté dessus.

On ajou­tera à cela un écran qui permet de navi­guer d’un menu à l’autre au sein de l’in­ter­face, et de contrô­ler le routage et le mixage indé­pen­dam­ment de l’uti­li­sa­tion d’une STAN, permet­tant donc l’usage de l’in­ter­face sur scène, dans une chaîne de trai­te­ment d’un ou de plusieurs instru­ments, par exemple. De plus, les réglages de diffé­rentes chaînes d’ef­fets et de mixage sont char­geables depuis l’in­ter­face elle-même (mais mémo­ri­sables dans le logi­ciel).

Le seul petit manque, à notre avis, c’est un ou deux contrôles physiques indi­vi­duels pour le niveau des casques. C’est un réglage que l’on peut souhai­ter réajus­ter régu­liè­re­ment, surtout lors de longues séances d’en­re­gis­tre­ment, et il nous paraît un peu dommage d’avoir à navi­guer d’un menu à l’autre pour régler indé­pen­dam­ment les niveaux casques par rapport au niveau de moni­to­ring. D’au­tant plus que, telle quelle, la face supé­rieure de l’in­ter­face n’est pas trop char­gée de contrôles.

Logi­ciel

Étant donnée l’ap­pa­rence plutôt mini­male de l’ap­pa­reil, on se doute que l’en­vi­ron­ne­ment numé­rique doit prendre en charge un grand nombre de fonc­tion­na­li­tés.

Signa­lons d’abord que l’ins­tal­la­tion est rela­ti­ve­ment simple, et si Ante­lope est connu pour avoir des produits plus déve­lop­pés pour Mac, nous n’avons rencon­tré aucun souci lors de l’ins­tal­la­tion et de la mise à jour de l’in­ter­face. Sur ce sujet toute­fois, les retours des utili­sa­teurs sont atten­dus.

Antelope Zen Quadro Synergy Core Laucher1Le logi­ciel en lui-même est acces­sible depuis un « centre de contrôle » Ante­lope qui permet de gérer vos diffé­rents appa­reils (si vous en avez plus d’un…), leurs para­mètres, et qui donne accès à leurs manuels d’uti­li­sa­teurs. La dispo­si­tion est celle d’un logi­ciel clas­sique de mix, avec des « tranches » indi­vi­duelles pour chaque entrée physique, plus l’ac­cès (en page sépa­rée) aux E/S numé­riques S/PDIF, aux voies numé­riques des USB 1 et 2, et des deux tranches de loop­back.

À noter toute­fois, sur l’af­fi­chage prin­ci­pal (celui qui par défaut appa­raît à l’ou­ver­ture), chaque tranche est en fait assi­gnable à n’im­porte quelle entrée (y compris deux oscil­la­teurs de cali­bra­tion interne). Il est donc tout à fait possible de person­na­li­ser la dispo­si­tion de son logi­ciel de mix, de façon à créer des confi­gu­ra­tions pratiques selon les projets de chacun.

On retrouve tous les contrôles que l’on peut attendre de ce genre de logi­ciel : mute, dim (réglable), 48V, inver­seur de phase, pano­ra­mique… indi­vi­duels pour chaque piste, la possi­bi­lité de coupler les faders en tranches stéréo, mais aussi de coupler les contrôles de gain des micros indé­pen­dam­ment du couplage (ou non) des faders (plutôt inté­res­sant, cela ouvre des possi­bi­li­tés de contrôle précis).

  • Antelope Zen Quadro Synergy Core Mixer 2
  • Antelope Zen Quadro Synergy Core Settings

Pour ce qui est des sorties, HP1 reprend le mix de la sortie moni­to­ring, mais la sortie HP2 permet la créa­tion d’un mix indi­vi­duel, ainsi que d’un mix pour la sortie niveau ligne addi­tion­nelle (sorties 3 et 4). Dim et Mute sont acces­sibles indé­pen­dam­ment pour chaque sortie égale­ment. Bien sûr, tous ces réglages sont mémo­ri­sa­bles…

Pour finir, on va au-delà du bundle grâce aux nombreux effets acces­­sibles sans latence à la prise grâce au DSP embarqué, combiné à plusieurs circuits logiques program­mables de type FPGA. Cette inter­­­face propose donc un trai­­te­­ment interne du signal via 37 effets livrés avec l’ap­pa­reil, gérés en interne et en temps réel, et avec une latence extrê­­me­­ment faible : EQ, compres­­seurs, limi­­teurs, mais aussi émula­­tion de préam­­pli à tubes, de magné­­to­­phones à bande et d’am­­pli­­fi­­ca­­teurs de guitare ou de baffles. L’in­ter­face peut suppor­ter jusqu’à 48 effets mono, char­gés sur 6 tranches d’en­trées. Bref, il y a de quoi trai­­ter le son en direct de façon à produire un produit exploi­­table dès l’en­­re­­gis­­tre­­ment, ou pour la diffu­­sion en direct sur scène ou via les réseaux…L’in­ter­face est égale­ment prévue pour se coupler avec les micros à modé­li­sa­tion Edge et Verge de la marque, et l’on peut accé­der en temps réel à la librai­rie d’ému­la­tions de micro­phones clas­siques, et béné­fi­cier de la possi­bi­lité d’en­re­gis­trer simul­ta­né­ment son signal sans et avec émula­tion, sur deux pistes indé­pen­dantes.

Bench­mark

Préci­­­sons-le d’abord, la Zen Quadro travaille dans une réso­­­lu­­­tion max de 24 bits/192 kHz. Un petit tour du côté de RTL Utility nous apprend que la latence réelle est la suivante :

Le buffer sur 32 samples en 44.1 kHz, RTL Utility remonte une latence de 5.147 ms

Le buffer sur 64 samples en 44.1 kHz, RTL Utility remonte une latence de 5.850 ms

Le buffer sur 128 samples en 44.1 kHz, RTL Utility remonte une latence de 9.320 ms

Le buffer sur 256 samples en 44.1 kHz, RTL Utility remonte une latence de 15.193 ms

Le buffer sur 32 samples en 96 kHz, RTL Utility remonte une latence de 4.292 ms

Le buffer sur 64 samples en 96 kHz, RTL Utility remonte une latence de 4.771 ms

Le buffer sur 128 samples en 96 kHz, RTL Utility remonte une latence de 5.438 ms

Le buffer sur 256 samples en 96 kHz, RTL Utility remonte une latence de 8.615 ms

Afin de tester l’in­ter­face, nous avons fait un bench­mark avec notre fidèle APx515 d’Au­dio Preci­sion. Comme d’ha­bi­tude, nous publions les résul­tats obte­nus en THD, rapport signal/bruit et dévia­tion des voies, pour les entrées et sorties analo­giques. Pour toutes les confi­gu­ra­tions, je règle le gain pour obte­nir le meilleur résul­tat possible.

Gain max mesuré : 74,317 dB (75 dB annoncé, on est bon)

Plage dyna­mique mesu­rée pour tout l’ap­pa­reil (pondé­ra­tion A) : 113,473 dB (121 dB annoncé pour les préam­plis)

Commençons par les entrées ligne : 

  • Line Relative Level (1,00000 kHz)
  • Line THD+N Ratio
  • Line THD Ratio
  • Line SMPTE Distortion Product Ratio

Dévia­tion : ±0,213 dB

THD+N : 0,004 % THD : 0,004 %

Rapport signal/bruit : 104,940 dB

Distor­sion d’in­ter­mo­du­la­tion : –86,929 dB

Passons aux entrées micro : 

  • Mic Relative Level (1,00000 kHz)
  • Mic THD+N Ratio
  • Mic THD Ratio
  • Mic SMPTE Distortion Product Ratio

Dévia­tion : ±0,297 dB

THD+N : 0,006 % THD : 0,006 %

Rapport signal/bruit : 104,024 dB

Distor­sion d’in­ter­mo­du­la­tion : –86,391 dB

Qu’en est-il de la sortie casque ?

  • HP Relative Level (1,00000 kHz)
  • HP THD+N Ratio
  • HP THD Ratio
  • HP SMPTE Distortion Product Ratio

En restant sur l’en­trée micro, qui a donné de meilleurs résul­tats…

Dévia­tion : ±0,201 dB

THD+N : 0,007 % THD : 0,007 %

Rapport signal/bruit : 98,476 dB

Distor­sion d’in­ter­mo­du­la­tion : –72,436 dB

Conclu­sion

Un point à préci­ser, avant de vrai­ment rentrer dans le vif du sujet : les résul­tats en THD et THD+N sont quasi­ment iden­tiques. C’est rare ! Cela démontre qu’au-delà de la distor­sion harmo­nique, l’in­ter­face intro­duit très peu de bruit. On applau­dit.

Main­te­nant, que conclure sur cette Zen Quadro ? Premiè­re­ment, comme solu­tion inter­mé­diaire dans la gamme Synergy Core, la Zen Quadro nous semble corres­pondre à une propo­si­tion réel­le­ment inté­res­sante : plus d’en­trées et de sorties que sur la Zen Go, des connec­tiques plus « sérieuses » (Jack TRS au lieu de RCA), plus de possi­bi­li­tés de routage et de trai­te­ment du signal… Bref, Ante­lope fait là ce qu’ils savent faire le mieux : propo­ser beau­coup en restant dans des dimen­sions clas­siques pour une inter­face, et en propo­sant des solu­tions qui permettent de conser­ver une inter­face élégante et fonc­tion­nelle.

Face à ces concur­rents, dans sa gamme de prix, elle a au moins l’in­té­rêt de propo­ser une ligne assez iden­ti­fiable : là où Audient joue le jeu de la mania­bi­lité de l’ap­pa­reil, dans une lignée « console », avec beau­coup de poten­tio­mètres et de boutons, mais zéro DSP (pour une qualité sonore grosso modo équi­va­lente à cette Quadro), là où Apogee joue la carte de l’offre mini­male, mais de l’ex­cel­lence des préam­plis, là où Stein­berg multi­plie les entrées et les sorties, sous tous les formats souhai­tables, on perçoit vrai­ment qu’An­te­lope tente de propo­ser une sorte de produit « tout-en-un », auto­nome et qui rassemble telle­ment d’op­tions qu’il pourra conve­nir à de nombreuses pratiques, nomades ou séden­taires, de studio ou de scène, pour l’en­re­gis­tre­ment ou la diffu­sion, etc., avec en sus une qualité sonore au rendez-vous. Il s’agit donc main­te­nant d’iden­ti­fier quelle approche vous convient le mieux.

9/10
Points forts
  • 4 entrées analogiques (ligne/micro/instrument)
  • 4 sorties niveau ligne
  • 2 sorties casques indépendantes
  • 8 entrées en ADAT
  • Un écran LCD pour permettre l'usage sans STAN
  • Des préamplis de qualité
  • Bruit de fond très peu présent
  • 37 traitements embarqués dans une combinaison DSP et FPGA
  • Un logiciel simple et clair
  • Deux prises USB-C
  • Beaucoup d'options dans un format minimal et élégant
Points faibles
  • Un seul encodeur pour les divers niveaux de gain et de sortie
  • Un bouton Antelope sous-employé
Auteur·rice de l’article
Pierre Caron(Pr. Soudure de La Feuille)
Rédacteur / réparateur en électronique

Venu à la musique par le bruit, j'y retournerai un jour. J'aime les beaux circuits bien propres, les musiques sales et moches. Technicien de jour, la nuit je dors.


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre