Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
test vidéo
Headrush Hour

La Traversée du Manche #5 : Test du multi-effets Headrush Pedalboard

Les écrans tactiles font partie de notre quotidien depuis l’avènement du smartphone et des tablettes. Pourtant, ce n’est que récemment que l’industrie du matériel audio s’est penchée sur cet outil. C’est donc avec un intérêt tout particulier que nous avons accueilli l’annonce du Headrush Pedalboard, un pédalier multi-effets numérique avec des simulations d’amplis et de baffles doté d’un écran OLED tactile. Nous avons testé en vidéo l’appareil !

Présen­ta­tion

Headrush est une nouvelle marque du groupe InMu­sic, le proprié­taire des fabri­cants Akai, Alesis, Denon, ou encore M-Audio. Le nouvel arri­vant propose un seul produit pour le moment : un péda­lier multi-effets numé­riques avec des simu­la­tions d’am­plis et de baffles s’ins­cri­vant dans la droite lignée du fameux Helix de Line 6, et sobre­ment inti­tulé Headrush Peda­board. Bien que les machines partagent de nombreuses simi­la­ri­tés, quelques diffé­rences sont notables, à commen­cer par un écran OLED tactile pour la navi­ga­tion.

Le Headrush fonc­tionne à partir d’un DSP doté de quatre coeurs. Les sons proviennent du système Eleven HD Expan­ded, une version amélio­rée du fameux Eleven Rack d’AVID. InMu­sic a en effet racheté M-Audio à AVID il y a quelques années, et l’équipe de Headrush dispose désor­mais du droit d’uti­li­ser le code de l’Ele­ven. La marque indique avoir complè­te­ment retra­vaillé le code en construi­sant une nouvelle archi­tec­ture en adéqua­tion avec le nouveau DSP. Ils ont toute­fois réuti­lisé les valeurs des mesures qui avaient été effec­tuées à l’époque pour créer les modèles.

Il est diffi­cile de présen­ter le Headrush sans le compa­rer à l’He­lix tant l’ADN des deux produits est commun. Les deux péda­liers ont quasi­ment le même gaba­rit, et la dispo­si­tion des contrôles est aussi simi­laire. Toute­fois, le Headrush est surtout compa­rable à la version « allé­gée » du Helix, l’He­lix LT, notam­ment en raison des entrées et sorties surtout pensées pour la guitare. Le nombre de modé­li­sa­tions est néan­moins bien diffé­rent, puisque l’He­lix et l’He­lix LT embarquent 62 modèles  d’am­plis, 104 effets, 37 baffles, et 16 micros, alors que le Headrush dispose de 34 modèles d’am­plis, 46 effets, 15 baffles, et 10 micros. Enfin, ajou­tons que les deux machines ont de nombreuses fonc­tions inté­res­santes comme la char­ge­ment d’Im­pulse Reponse, un looper, un Tap Tempo, de l’en­re­gis­tre­ment direct via USB, ou encore un mode ream­ping.

Le test en vidéo

Pour tout savoir sur le Headrush, l’écou­ter et connaître notre avis, jetez un oeil à notre test en vidéo.

 

  

Conclu­sion

Le Headrush est une belle machine à l’er­go­no­mie extrê­me­ment réus­sie et aux sons convain­cants. De plus, de nombreuses fonc­tions sont dispo­nibles (char­ge­ment d’I.R., ream­ping, enre­gis­tre­ment via USB, looper, etc.), et la bête se place clai­re­ment comme un concur­rent crédible aux appa­reils de Line 6. Toute­fois, à l’in­verse du Helix Floor, le péda­lier s’adresse prin­ci­pa­le­ment aux guita­ristes (pas d’en­trée micro, moins de simu­la­tions d’am­plis basse, etc.). Il faut donc plutôt le mettre en concur­rence avec l’He­lix LT, d’au­tant plus que leurs tarifs sont assez simi­laires (1100€ pour le Headrush, 1000€ pour l’He­lix LT).

Si vous recher­chez avant tout un multi-effets, orien­tez-vous plutôt vers l’He­lix. Le nombre d’ef­fets est deux fois plus impor­tant. Si vous êtes atta­ché à la possi­bi­lité de créer des chaînes sonores complexes, l’He­lix sera aussi plus appro­prié. Mais si vous recher­chez une solu­tion simple et ergo­no­mique, le Headrush tire son épingle du jeu, notam­ment grâce à son écran tactile et ses écrans au-dessus des foots­witchs. Quant aux sono­ri­tés, il s’agira avant tout d’une ques­tion de goût, comme souvent. La largeur stéréo de l’He­lix nous avait enthou­sias­més, et elle est légè­re­ment moins présente avec le Headrush. Néan­moins, ce dernier peut comp­ter sur quelques effets très réus­sis notam­ment parmi les delays, et sur des modé­li­sa­tions d’am­plis convain­cantes en clean et en crunch. Certaines satu­ra­tions plus pronon­cées de type rock ou heavy sont aussi réus­sies, mais il est plus diffi­cile d’être comblé par les distor­sions typées métal. En effet, il faudra peau­fi­ner les réglages et ne pas hési­ter à utili­ser ses propres I.R. pour enfin être plei­ne­ment satis­fait.

En résumé, le Headrush est un produit enthou­sias­mant qui, sans révo­lu­tion­ner son domaine, apporte une saine concur­rence et marque enfin l’ar­ri­vée du tactile sur les péda­liers. Mais Line 6 a eu la bonne idée de se lancer la course 2 ans avant, et l’ex­pé­rience du construc­teur est un sacré atout. Le Headrush saura-t-il se faire une place au soleil ?

8/10
Points forts
  • Utilisation très intuitive
  • Grand écran OLED tactile
  • Réglages essentiels accessibles au pied
  • Les écrans au-dessus des footswitchs
  • Finition impeccable, paraît solide
  • Sons convaincants et variés
  • Possibilité de charger des I.R.
  • Les trois boutons de volumes en façade (Master, Phones, et Aux)
  • Transferts de fichier via USB très facile (I.R., setlists)
  • Enregistrement direct et Reamping via USB
  • Excellent looper
  • Fonction spillover
  • Pédale d’expression intégrée
  • L’essentiel des entrées et sorties est là, y compris des boucles d’effet et le MIDI
  • Bouton on/off
Points faibles
  • Moins de modélisations d’amplis, de baffles, et d’effets que chez la concurrence…
  • … et moins de possibilités de chaînage et moins de « blocks » disponibles pour chaque son
  • Peu de réglage des micros pour les simulations de baffles
  • Pas encore d’éditeur logiciel
  • Un petit peu lent au démarrage (environ 20 secondes)

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.