Devenir membre
Devenir Membre

ou
Continuer avec Google
Connexion
Se connecter

ou
Se connecter avec Google
Agrandir
Ajouter ce produit à
  • Mon ancien matos
  • Mon matos actuel
  • Mon futur matos
Gibson Original SG Standard '61 Sideways Vibrola
Photos
1/71

Test Gibson Original SG Standard '61 Sideways Vibrola

Guitare de forme SG de la marque Gibson appartenant à la série Original SG

Highway To 61’
8/10
Partager cet article

Apparue en 1961 pour remplacer la Les Paul au sein du catalogue de la marque, celle qu’on appellera plus tard SG a commencé sa vie sous l’appellation Les Paul. Le fabricant de Nashville qui a entièrement renouvelé son offre de guitares électriques a décliné la SG en plusieurs modèles. Au sein de la désormais célèbre série Original ce ne sont pas moins de six SG (dont 1 basse) qui ont (re)vu le jour l’an dernier.

Retour vers la future SG

SG '61 Sideways VibrolaLes trois modèles SG Stan­dard présents au cata­logue Gibson diffèrent unique­ment par leur cordier respec­tif. Le plus emblé­ma­tique, très repré­sen­ta­tif de cette période des Swin­ging Sixties, est sans nul doute le Side­ways Vibrola. Avec son impo­sant cache en métal sculpté qui dissi­mule le méca­nisme, son cordier trian­gu­laire et sa tige, tous les éléments de ce bloc rappellent des éléments emprun­tés à l’au­to­mo­bile. On retrou­vera ce système de vibrato égale­ment sur les modèles Elec­tric Spanish (ES) de l’époque. Billy Gibbons est d’ailleurs un affi­cio­nado de ce système de Vibrato qu’il a inté­gré à sa SG Signa­ture. 

Cette SG Stan­dard ’61 Side­ways Vibrola est très élégante et bien finie. Dès l’ou­ver­ture de l’étui, sa forme si iconique se révèle, entou­rée par la peluche rouge qui habille le fond de l’étui. La série Origi­nal se rapproche au plus près des instru­ments de l’âge d’or de Gibson. Le vernis nitro­cel­lu­lo­sique qui recouvre la guitare possède une teinte de rouge légè­re­ment plus claire que sur le modèle Reis­sue ’61 des années précé­dentes. L’ins­tru­ment est bien fini et respire la soli­dité. La construc­tion si parti­cu­lière de la SG avec sa jonc­tion corps-manche à la dernière frette donne l’im­pres­sion que le manche est immense mais on s’y fait très vite. Elle est assez légère et tient droite sans pencher de la tête quand on joue debout.

Le corps et le manche de la SG sont en acajou. La touche sertie de 22 frettes médium-jumbo est en palis­sandre. Le profil du manche est le fameux Slim Taper qui offre un bon confort de jeu. L’ac­cas­tillage se compose de méca­niques Vintage Deluxe, d’un cheva­let ABR-1 et d’un sillet en Graph Tech. Les boutons de potards sont les Black Top Hat dont le sommet est couleur argent. Enfin, les micros consti­tuent une véri­table nouveauté puisque Gibson les a déve­lop­pés spécia­le­ment pour l’oc­ca­sion. Il s’agit de Burst­bu­cker 61R et 61T. Ils possèdent un auto­col­lant P.A.F au dos pour bien signa­ler leur carac­tère vintage. Toute l’élec­tro­nique est câblée à la main et on retrouve les conden­sa­teurs Orange Drop que l’on avait décou­verts dans la cavité élec­tro­nique des Les Paul Origi­nal 50’s et 60’s déjà testées dans nos colonnes. 

Authen­tique et origi­nale

Comme d’ha­bi­tude chez Gibson, l’ex­pé­rience que l’on fait de cette SG débute par l’ou­ver­ture de l’étui. On notera d’ailleurs tout le soin apporté à la fabri­ca­tion de cet étui. L’ha­bi­tude commence à se prendre, mais les vapeurs de vernis nitro émanant de l’étui font toujours leur petit effet.

GibsonSG61-5La guitare se laisse appri­voi­ser sans diffi­culté et on se fait très vite au profil du manche. Le diapa­son Gibson de 24,75 pouces joue égale­ment un rôle impor­tant dans le confort de jeu et la prise en main. À vide, la SG Stan­dard ’61 Side­ways Vibrola résonne bien et déve­loppe un volume sonore qui permet éton­nam­ment et dans une pièce tota­le­ment silen­cieuse, de prendre du plai­sir à la jouer. La proxi­mité physique se créé immé­dia­te­ment avec la guitare dans la mesure où son corps est très fin. Elle paraît alors très fami­lière et cette proxi­mité physique intrin­sèque aidera à construire une rela­tion durable avec l’ins­tru­ment. On sent alors chaque note vibrer et se trans­mettre à toutes les parties de la guitare. Le manche est lui aussi très réson­nant et les ondes qui le parcourent sont trans­mises dans les mains du guita­riste. On se sent alors en total contrôle et c’est un senti­ment très agréable. Les méca­niques Vintage Deluxe tiennent correc­te­ment l’ac­cord et apportent un look vintage mais fami­lier à la guitare. 

Le vibrato Side­ways Vibrola, au-delà de son esthé­tique très réus­sie, n’est pas très effi­cace. L’ef­fet qu’il produit est en revanche très sympa tout comme sa mani­pu­la­tion. Il est très dérou­tant au départ de devoir pous­ser la tige sur le côté pour produire un effet de vibrato mais cela ajoute au charme de l’ins­tru­ment. Si on n’ef­fec­tue pas de trop grandes oscil­la­tions, on peut obte­nir un effet musi­cal qui ne désac­cor­dera pas la guitare. En revanche, en mani­pu­lant la tige avec plus de force, on entend alors l’ac­cor­dage dispa­raître peu à peu. En plus d’être une vraie réus­site visuelle qui apporte beau­coup à la SG, ce vibrato est quand même bien pensé. Le système méca­nique est ingé­nieux pour l’époque et la tige dispose d’une arti­cu­la­tion centrale qui permet de la replier. On peut alors ne pas utili­ser du tout le vibrato mais quand même profi­ter de son look très agui­cheur. D’ailleurs, et on l’en­tend très bien à vide, ce cordier trian­gu­laire, qui oscille de bas en haut pour créer l’ef­fet de vibrato donne une réso­nance parti­cu­lière à la guitare. On constate un côté métal­lique et presque « twangy » dans le son, un peu à la manière d’une Fender Tele­cas­ter. C’est très inté­res­sant et confère à la guitare légè­re­ment plus de mordant et de présence. Cet aspect un peu « twangy » appa­raît aussi quand la guitare est bran­chée. 

High­way to SG

GibsonSG61-8Cette belle SG Stan­dard ’61 Side­ways Vibrola nous emmène de bonne surprise en bonne surprise. Une fois bran­chée, c’est l’iden­tité typique de la guitare qui s’af­firme plei­ne­ment. Les micros sont équi­li­brés et délivrent des sono­ri­tés vintage. Les six cordes résonnent au même volume et on peut jouer des accords complexes sans qu’ils ne sonnent trop brouillon. En son clair, la SG excelle par sa douceur et son côté velouté, tout en conser­vant une attaque assez franche. La luthe­rie étant de bonne qualité, l’ins­tru­ment répond bien aux diverses solli­ci­ta­tions du guita­riste. Les micros possèdent un grain vrai­ment sympa et révèlent leur person­na­lité en passant en son crunch.

Avec un over­drive léger, on remarque que ces micros confèrent à l’ins­tru­ment une vraie poly­va­lence. Ils réagissent bien aux solli­ci­ta­tions des diffé­rents potards tout en conser­vant leur person­na­lité. Le carac­tère typique de la SG trans­pa­raît bien et on recon­naît cette légère bosse dans les médiums qui lui donne cette sono­rité. En augmen­tant un peu le niveau de satu­ra­tion, on entre dans le terri­toire du clas­sic rock par la grande porte. La SG excelle tout simple­ment en gros crunch, c’est véri­ta­ble­ment son terrain de jeu favori. On entend une grande défi­ni­tion dans le son et une attaque franche lui permet­tant de bien sortir du mix.

Le réper­toire d’AC/DC nous tend les bras et la SG, cette belle usine à riffs, nous pousse vers cette auto­route vers l’en­fer. On comprend pourquoi Angus Young en a fait son instru­ment de prédi­lec­tion au fil de sa longue carrière. Bien qu’elle soit poly­va­lente, elle brille dans un registre rock bien tran­chant. 

En augmen­tant encore le gain, on arrive sur les terri­toires des sons hard rock/heavy metal et la SG ne bronche toujours pas. Bien que ce ne soit pas le style dans lequel elle soit le plus à l’aise, son compor­te­ment est sain et droit. Les micros conservent leur équi­libre et le son ne devient jamais brouillon. 

Clean All Pickups
00:0002:10
  • Clean All Pickups02:10
  • Crunch All Pickups04:23
  • Lead All Pickups05:28

SG ’61 mais pas que

Bien que son look soit direc­te­ment calqué sur la première (Les Paul) SG sortie des chaînes de produc­tion de Gibson en 1961, cette SG Origi­nal n’en est pas moins poly­va­lente. On saluera l’ef­fort apporté au niveau de la luthe­rie ainsi que les excel­lents micros. C’est un instru­ment qu’on aime rapi­de­ment, avec lequel on se fami­lia­rise et qu’on a envie de jouer sans cesse. La sensa­tion de jeu procu­rée par la proxi­mité physique avec la guitare est vrai­ment très agréable et elle est magni­fiée par les sono­ri­tés qui sortent de cette SG. Gibson a donc renoué avec les modèles qui ont consti­tué l’âge d’or de la marque, tant au niveau de leur qualité que de leur charme. 

Tarif : à partir de 1 699 €

  • GibsonSG61
  • GibsonSG61-2
  • GibsonSG61-3
  • GibsonSG61-7
  • SG '61 Sideways Vibrola-3
  • SG '61 Sideways Vibrola-17
  • SG '61 Sideways Vibrola
  • SG '61 Sideways Vibrola-2
  • GibsonSG61-5
  • SG '61 Sideways Vibrola-16
  • GibsonSG61-4
  • SG '61 Sideways Vibrola-11
  • SG '61 Sideways Vibrola-9
  • SG '61 Sideways Vibrola-8
  • SG '61 Sideways Vibrola-15
  • SG '61 Sideways Vibrola-13
  • SG '61 Sideways Vibrola-12
  • SG '61 Sideways Vibrola-10
  • SG '61 Sideways Vibrola-14
  • SG '61 Sideways Vibrola-7
  • SG '61 Sideways Vibrola-5
  • SG '61 Sideways Vibrola-6
  • SG '61 Sideways Vibrola-4

 

8/10
Points forts
  • Qualité de fabrication
  • Bons micros
  • Confort de jeu
  • Visuel très attrayant
Points faibles
  • Vibrato un peu léger si on l’utilise beaucoup
  • Tarif un peu élevé
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)


Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
Auteur de l'article Hushman

Guitariste polyvalent, j'aime autant jouer des cocottes funk que des gros riffs en Drop C, en passant par des morceaux des Stones ou encore du Jazz Manouche. Passionné de matos guitare depuis que j'ai posé mes doigts sur le manche de ma première guitare, je suis également technicien du son et enregistre et produis quelques morceaux dans différents styles (blues, soul, techno ...)

cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.