Devenir membre
Devenir Membre

ou
Connexion
Se connecter

ou
test
7 réactions
Go Go Gadget Audio
6/10
Partager cet article

Voici de passage par notre banc d'essai la toute mini, toute simple AudioBox GO de chez PreSonus. Il s'agit, vous l'aurez compris, de la version la plus réduite, la plus portative et la moins chère de la gamme d'interfaces desktops AudioBox.

Test de l'AudioBox GO de PreSonus : Go Go Gadget Audio

Et c’est vrai qu’elle est sacré­ment petite ! On n’avait pas vu aussi mini depuis l’EVO-4 propo­sée par Audient. D’une inter­face qui tient dans le creux de la main, super légère, on comprend immé­dia­te­ment l’avan­tage, mais aussi la limite : un prix très bas, un objet très facile à trans­por­ter, très facile à prendre en main la première fois… mais duquel on n’at­tend pas des perfor­mances de combat­tant, ni une construc­tion au top, bien évidem­ment.

Audiobox GOD’au­tant plus qu’on le sent bien, le public visé n’est pas celui des home-studistes aguer­ris, sans même parler des profes­sion­nels : on parle plutôt d’un produit pour les débu­tants, ce qui n’est pas rédhi­bi­toi­re… Au contraire, c’est même parfai­te­ment adapté aux pages d’AF, étant donné que notre rôle a toujours été d’ai­der les gens à faire de la musique, et qu’il faut bien débu­ter quelque part !

Trêve de bavar­dage, place au débal­lage !

Débal­lage

J’in­siste depuis le chapeau de l’ar­ticle, mais c’est vrai que la première chose qui frappe quand on sort l’Au­dio­Box GO de sa boîte c’est sa légè­reté (240 g). Et avec la légè­reté, vient très rapi­de­ment le senti­ment d’une construc­tion peu robuste. Donnez un petit coup avec votre doigt sur le dessus et vous enten­drez la réso­nance typique d’une boîte en plas­tique pas très épais. Ce qui n’est pas surpre­nant, puisque c’est exac­te­ment de cela que son boîtier est fait.

Faisons rapi­de­ment le tour des entrées et sorties : sur la face arrière on trouve les trois entrées, avec les entrées ligne et micro réunies sur la voie 1, à travers une connec­tique combo XLR Jack 6,35 mm, et à côté l’en­trée instru­ment, sur la voie 2, avec une entrée jack 6,35 mm. Sur le côté gauche de la face arrière on trouve les sorties moni­teur sur jack TRS 6,35 mm, ainsi que le port USB-C pour la connexion à l’or­di­na­teur et l’auto-alimen­ta­tion.

Audiobox GO arrière

Audiobox GO avant

La face avant est tout aussi simple. On y trouve les deux contrôles de gain, chacun affu­blé d’une LED pour signa­ler la satu­ra­tion. Au-dessus, un poten­tio­mètre permet de régler le mix entre l’en­trée directe et le retour USB. Un bouton rétroé­clairé permet de commu­ter l’ali­men­ta­tion fantôme 48 volts sur l’en­trée micro. Un gros bouton prin­ci­pal (mais pas si gros que ça, bien entendu) permet de régler le niveau de moni­to­ring et, tout à droite, on trouve une sortie casque (jack TRS 6,35 m) avec son atté­nua­teur juste au-dessus.

L’im­pres­sion de manque de soli­dité est ampli­fiée par l’ab­sence de fixa­tion des diffé­rentes connec­tiques au boîtier. C’est un point sur lequel nous insis­tons régu­liè­re­ment, et qui fait toute la diffé­rence entre les inter­faces bas de gamme et celles mieux conçues et géné­ra­le­ment plus chères.

L’as­pect posi­tif que nous remarquons, pour une si petite inter­face, c’est d’avoir pensé à inclure une entrée instru­ment, qui permet­tra des prises en direct très simple, type chant/instru­ment, parfait pour réali­ser des démos.

Audiobox GO trace de colleQuelques aspects néga­tifs, évidents dès le débal­lage, sont :

  • La légè­reté de l’in­ter­face, si elle faci­lite son trans­port, a tendance à la rendre instable dès qu’on y branche des câbles un peu longs, et donc un peu lourds (l’in­ter­face ne reste pas en place sur le bureau).
  • Les boutons des poten­tio­mètres sont trop serrés les uns à côté des autres, ce qui laisse peu de place pour faire des réglages fins, et empêche même de lire la fonc­tion de chaque bouton une fois que l’in­ter­face est posée devant soi sur un bureau.
  • Pour finir, la colle utili­sée sur les étiquettes amovibles laissent des traces assez impor­tantes sur l’in­ter­face (voir photo). C’est un détail, mais ça demande d’uti­li­ser un solvant dessus dès le débal­la­ge…

Pour finir, nous avons remarqué lors des tests que les deux boutons de gain fonc­tion­naient de manière inégale, avec une augmen­ta­tion faible du gain jusqu’au dernier quart de leur course. Nous soupçon­nons l’uti­li­sa­tion de poten­tio­mètres avec une courbe inadap­tée, mais il pour­rait s’agir d’autres soucis de concep­tion…

N’en jetons plus, passons au bench­mark

Bench­mark

Afin de tester l’in­­­ter­­­face, nous avons fait un bench­­­mark avec notre fidèle APx515 d’Au­­­dio Preci­­­sion. Comme d’ha­­­bi­­­tude, nous publions les résul­­­tats obte­­­nus en THD, rapport signal/bruit et dévia­­­tion des voies, pour les entrées et sorties analo­­­giques. Pour toutes les confi­­­gu­­­ra­­­tions, je règle le gain pour obte­­­nir le meilleur résul­­­tat possible.

Commençons par l’en­trée ligne (signal d’en­trée 1 V RMS) :

AudioBox GO Line deviation 0,465 dB

AudioBox GO line THD (SN 74,816 dB)

Dévia­tion : ± 0,465 dB, ce n’est certes pas catas­tro­phique, mais on peut faire beau­coup mieux : la Mini­fuse 1, par exemple.

THD : ça tourne autour de 0,02 %, chiffre là aussi assez moyen. C’est à peu près au niveau de la M-Caster Live ou de la M-Track Solo. En revanche, et contrai­re­ment à de nombreuses petites inter­faces, on remarque que le résul­tat est assez égal à toutes les fréquences.

S/ B : 74,816 dB

Sur l’entrée micro les résul­tats sont simi­laires (signal d’en­trée 100 mV RMS), avec une THD légè­re­ment moins forte sous 3 kHz : 

AudioBox GO Mic deviation 0,495 dB

AudioBox GO Mic THD (SN 78,785 dB)

Quant à l’en­trée instru­ment (signal d’en­trée 200 mV RMS) : 

AudioBox GO Inst deviation 0,516 dBAudioBox GO Inst THD (SN 70,653 dB)

La dévia­tion est un peu plus forte (0,516 dB) et la THD aussi, ainsi que le rapport S/B, à 70,653 dB.

Pour finir, voici les courbes mesu­rées sur la sortie casque qui, comme on peut s’y attendre, est encore un peu moins bonne, avec un déca­lage notable d’une voie à l’autre au-dessus de 3 kHz :

AudioBox GO HP deviation 0,837 dB

AudioBox GO HP THD (SN 71,959 dB)

Conclu­sion

Comme vous l’au­rez compris, à la lecture de cet article, l’Au­dio­Box GO de PreSo­nus, au-delà d’être l’in­ter­face la plus abor­dable du construc­teur, est égale­ment celle qui offre le moins d’avan­tages tech­niques, si ce n’est sa taille et son poids qui la rendent faci­le­ment trans­por­table. Nous n’al­lons pas vous refaire la liste complète des critiques que nous avons soule­vées durant ce test… Pas la peine de descendre l’Au­dio­Box go qui ne prétend pas, de toute façon, four­nir beau­coup plus qu’une base simple, soit pour débu­ter, soit à utili­ser comme inter­face de secours lors de dépla­ce­ments. Si l’on se place de ce point de vue, ces résul­tats sonores ne sont fonda­men­ta­le­ment ni pires ni meilleurs que ce que proposent la plupart des inter­faces dans cette gamme de prix. Certes, on pourra toujours noter que, pour deux dizaines d’eu­ros de plus (ce qui n’est pas rien, en tout cas pas pour tout le monde…), la Mini­fuse 1 d’Ar­tu­ria nous avait donné des résul­tats bien plus encou­ra­geants lors des mesures et béné­fi­ciait d’une construc­tion plus solide. Au final, cette petite box nous laisse donc une impres­sion miti­gée, mais nous ne doutons pas qu’elle pourra trou­ver sa place dans certains set-up, pour la créa­tion de démo, ou comme solu­tion pratique pour celles et ceux qui veulent voya­ger léger.

6/10
Fabrication (?) : Chine
Points forts
  • Si petite, si légère !
  • Prix abordable
  • Auto-alimentée
  • Sortie casque (à l'avant, en plus)
  • Juste ce qu'il faut pour débuter...
Points faibles
  • ...Mais rien de plus
  • Pas de VUmètres
  • Pas de Mute
  • Boutons trop serrés en façade
  • Bundle très limité
  • Boîtier plastique
  • Qualité sonore moyenne

Vous souhaitez réagir à cet article ?

Se connecter
Devenir membre
cookies
Nous utilisons les cookies !

Oui, Audiofanzine utilise des cookies. Et comme la dernière chose que nous voudrions serait de perturber votre alimentation avec des choses trop grasses ou trop sucrées, sachez que ces derniers sont fait maison avec des produits frais, bio, équitables et dans des justes proportions nutritives.
Ce que cela veut dire, c’est que les infos que nous y stockons ne visent qu’à simplifier votre usage du site comme à améliorer votre expérience sur nos pages et vous afficher des publicités personnalisées (en savoir plus).

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement
Il s'agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).
Google Analytics
Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer.
Publicités
Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.

Nous tenons à préciser qu’Audiofanzine n’a pas attendu qu’une loi nous y oblige pour respecter la vie privée de nos membres et visiteurs. Les cookies que nous utilisons ont en commun leur unique objectif qui est d’améliorer votre expérience utilisateur.

Tous nos cookies
Cookies non soumis à consentement

Il s’agit de cookies qui garantissent le bon fonctionnement du site Audiofanzine. Le site Web ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies. Exemples : cookies vous permettant de rester connecté de page en page ou de personnaliser votre utilisation du site (mode sombre ou filtres).

Google Analytics

Nous utilisons Google Analytics afin de mieux comprendre l’utilisation que nos visiteurs font de notre site pour tenter de l’améliorer. Lorsque ce paramètre est activé, aucune information personnelle n’est envoyé à Google et les adresses IP sont anonymisées.

Publicités

Ces informations nous permettent de vous afficher des publicités qui vous concernent grâce auxquelles Audiofanzine est financé. En décochant cette case vous aurez toujours des publicités mais elles risquent d’être moins intéressantes :) Nous utilisons Google Ad Manager pour diffuser une partie des publicités, des mécanismes intégrés à notre CMS pour le reste. Nous sommes susceptibles d’afficher des publicités provenant de notre propre plateforme, de Google Advertising Products ou encore de la régie Adform.


Vous pouvez trouver plus de détails sur la proctection des données dans la politique de confidentialité.
Vous trouverez également des informations sur la manière dont Google utilise les données à caractère personnel en suivant ce lien.