Studio & Home Studio
Instruments et matériels audio Studio & Home Studio
pédago 2 MIN POUR... mixer avec un système d'écoute amateur....

Comment mixer avec un système d'écoute amateur ?

  • Réagir
  • 43 réactions
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail

Los Teignos n'a que 120 secondes pour vous aider à améliorer vos conditions d'écoutes en vue du mixage, si imparfaites soient ces dernières. C'est parti !

Alors on va pas trainer ! Le problème quand on est home studiste, c’est qu’on ne dispose pas forcément ni de la pièce ni des enceintes qui permettent une écoute fiable pour prendre des bonnes décisions lors du mixage. C’est notamment vrai pour le rendu des basses fréquences, dont la longueur d’onde et l’énergie acoustique qu’elles déploient sont toujours problématiques.

Or, un bas mal mixé va tout de suite sonner amateur : si vous entendez trop les graves au moment du mixage, vous risquez de les supprimer pour obtenir un son équilibré dans votre pièce mais qui paraîtra rachitique lorsque vous écouterez votre morceau ailleurs.

Le problème, c’est qu’une bonne reproduction des basses ne s’obtient qu’avec deux choses : des enceintes d’une certaine taille et d’une certaine qualité, et donc d’un certain prix en premier lieu. Mais aussi et surtout une pièce suffisamment grande et bien traitée, à même de ne pas faire résonner les basses n’importe comment.

Que faire du coup ? Le mieux, c’est évidemment de travailler l’acoustique de votre pièce et d’y placer notamment des pièges à basse, appelés bass trap en anglais, mais ce n’est pas toujours possible, surtout dans un 10 mètres carrés. Trois solutions de fortune vous permettront de vous en sortir : la première, c’est de travailler avec un bon casque de studio que vous connaissez suffisamment bien pour vous soustraire à votre mauvaise acoustique.

Si vous tenez toutefois à travailler avec vos enceintes, vous pouvez aussi utiliser un logiciel de correction de pièce comme en proposent Sonarworks ou IK Multimedia. Après une phase de calibrage réalisée avec un micro de mesure dans votre home studio, ces derniers compenseront au mieux certains pics ou trous dans la réponse en fréquence de la pièce. Ça ne vaudra jamais un vrai traitement acoustique, mais ce sera toujours bien mieux que rien.

Enfin, même si l’on vous dira partout qu’il ne faut pas mixer avec les yeux mais avec les oreilles, ce qui est plein de bon sens, vous pouvez vous aider de visualiseurs tels que le Tonal Balance Control d’Izotope ou Reference de Mastering The Mix. Ces derniers vous permettront de juger de l’équilibre de votre mix en fonction de morceaux et donc de courbes de références…

En complément de ces solutions, n’hésitez pas à vérifier vos mixes sur le maximum de système possible : baladeur, autoradio, chaine hi-fi. C’est le meilleur moyen de vous assurer de la bonne balance de votre morceau, notamment dans les graves.

Bref, j’espère que vous aurez trouvé de quoi améliorer l’ordinaire car nous nous attèlerons prochainement à l’égalisation des fameuses fréquences basses. D’ici là, tout ce que je vous demande, c’est de liker, partager cette vidéo, de me laisser un petit commentaire et de vous abonner au chanel Youtube d’Audiofanzine. Sur ce, bye bye !

2 minutes pour : 120 secondes pour découvrir l'audio et la musique Voir tous les épisodes de "2 minutes pour : 120 secondes pour découvrir l'audio et la musique"
Réagir à cet article
  • J'aime
  • Tweet
  • Partager
  • Mail